Cotation du 26/06/2019 à 18h05 CAC 40 -0,25% 5 500,72
  • PX1 - FR0003500008

Ouverture Paris : le CAC40 reprend une grande partie du terrain perdu hier

Ouverture Paris : le CAC40 reprend une grande partie du terrain perdu hier
Ouverture Paris : le CAC40 reprend une grande partie du terrain perdu hier
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

Le CAC40, qui se lance dans un rebond marqué ce matin (+0,90% à 5.308 points peu avant 9h30), regagne une grande partie du terrain perdu lors de la sévère reculade d'hier (-1,20%) et ce faisant franchit de nouveau à la hausse les 5.300 points. Les propos de nouveau rassurants de Donald Trump n'y sont pas pour rien : "Peut-être que quelque chose se produira", a t-il annoncé. hier devant les journalistes à la Maison blanche. "Cela sera probablement une réunion très fructueuse", a-t-il ajouté... Le Président américain évoquait l'entrevue programmée avec le président chinois Xi Jinping lors du sommet du G20 fin juin au Japon... Un nouvel espoir d'accord commercial entre les deux puissances est donc en train de naître et le Président américain devrait tenter de l'entretenir d'ici fin juin.

De son côté, un responsable diplomatique chinois, Wang Yi, a indiqué mardi que les Etats-Unis et la Chine avaient tous les deux "la capacité et la sagesse" de trouver un accord sur leurs relations commerciales. Donald Trump a aussi estimé que l'administration américaine saurait dans "trois ou quatre semaines" si le voyage de sa délégation à Pékin pour un cycle de négociations commerciales fin avril a été concluant. De quoi laisser les marchés dans l'expectative d'ici là...

Côté valeurs, EDF, qui a publié son chiffre d'affaires trimestriel ce matin et Ipsen qui a donné rendez-vous à la communauté financière pour lui présenter son plan à horizon 2022, sont en vue! Les deux titres progressent de plus de 2%!

WALL STREET

La Bourse de New York a commencé la semaine dans le rouge vif, les marchés prenant conscience des conséquences de l'échec des négociations commerciales la semaine passée entre les Etats-Unis et la Chine. Officiellement, les deux camps continuent d'évoquer des discussions "constructives", mais concrètement, les négociations semblent parties pour s'enliser, tandis que les barrières douanières continuent de s'élever, menaçant la croissance mondiale. La Chine a ainsi fait savoir lundi qu'elle allait riposter dès le 1er juin à la hausse, depuis vendredi, des taxes sur 200 Mds$ de produits chinois importés aux Etats-Unis.

A la clôture, l'indice Dow Jones a chuté lundi de 2,38% à 25.324 points, tandis que l'indice large S&P 500 a perdu 2,41% à 2.811 pts et que le Nasdaq composite a abandonné 3,41% à 7.647 pts. Le Nasdaq vient ainsi de signer sa pire séance de 2019, tandis que pour le DJIA et le S&P 500, il s'agit de la pire séance depuis celle du 3 janvier dernier.

ECO ET DEVISES

Etats-Unis :
- Prix à l'import et à l'export. (14h30)

Europe :
- Indice final allemand des prix à la consommation. (08h00)
- Taux de chômage britannique. (10h30)
- Production industrielle européenne. (11h00)

La parité euro / dollar atteint 1,1236$ ce matin. Le baril de Brent se négocie 70,51$. L'once d'or se traite 1.295$.

VALEURS EN HAUSSE

Erytech (+6,80% à 6,90 euros) décolle ce mardi dans un volume nourri, le groupe ayant annoncé l'autorisation de la FDA américaine pour le lancement d'une étude de phase 3 avec eryaspase dans le cancer du pancreas aux États-Unis.

EDF (+2,50% à 12,45 Euros) : Le chiffre d'affaires du premier trimestre s'est élevé à près de 21 milliards d'euros, en hausse organique de 1,7% par rapport au premier trimestre 2018. EDF vise pour 2019 un EBITDA entre 16 et 16,7 MdsE, une réduction des charges opérationnelles proche de 1,1 MdE par rapport à 2015 et un cash flow hors HPC et Linky plus de 600 ME.

EuropaCorp est en procédure de sauvegarde pour une durée initiale de 6 mois. Le Conseil d'Administration et la Direction Générale d'EuropaCorp ont estimé que la procédure de sauvegarde permettrait de négocier les termes d'un assainissement de la situation financière de la société via une restructuration de sa dette et de son capital, tout en poursuivant sereinement son activité. La procédure de sauvegarde ouverte concerne l'intégralité du passif de la société, et non seulement son passif financier.

Vinci (+1,30% à 86,20 Euros) finalise aujourd'hui l'acquisition de la majorité du capital (50,01%) de l'aéroport de Londres Gatwick, propriété perpétuelle et deuxième plate-forme du Royaume-Uni.

Rubis (+0,75% à 46,16 Euros) : affiche au premier trimestre 2019 un chiffre d'affaires de 1,163 milliard d'euros, en baisse de 4%. Rubis Énergie enregistre un chiffre d'affaires en hausse de 3% à 824 ME pour des volumes en retrait de 3%. Les volumes Europe, pénalisés par un hiver clément sont en retrait de 2%.

Ipsen (+2,30% à 103,20 Euros) organise ce mardi une journée investisseurs, et annonce viser pour 2022 des ventes nettes consolidées d'environ 3,2 milliards d'euros et une marge opérationnelle des activités supérieure à 32%. Ces objectifs sont à comparer à un chiffre d'affaires de 2,22 milliards d'euros en 2018, en hausse de 20% à changes constants, et à une marge opérationnelle légèrement inférieure à 30%.

VALEURS EN BAISSE

Orpea (-2,70% à 99,70 Euros) : annonce le lancement ce jour d'une émission d'obligations à option de conversion et/ou d'échange en actions nouvelles ou existantes venant à échéance le 17 mai 2027 par voie de placement privé auprès d'investisseurs institutionnels uniquement, pour un montant nominal maximal de 500 millions d'euros.

Vranken-Pommery Monopole (-0,85% à 22,70 Euros) a décidé de procéder à un nouvel emprunt obligataire sur les marchés belge et luxembourgeois. Avec 3 souches de maturités différentes à 3,5 et 7 ans, cette nouvelle opération obligataire d'un montant total compris entre 65 ME et 145 ME donnera au groupe la visibilité financière lui permettant de poursuivre sa stratégie de croissance rentable.

Trigano (-4,95% à 73,75 Euros) a réalisé au 1er semestre de l'exercice 2018-2019 un chiffre d'affaires de 1.136,8 millions d'euros, en progression de +3,7% (+0,1% à périmètre constant), et maintenu un bon niveau de rentabilité.

ANALYSTES

Morgan Stanley reste à 'pondération en ligne' sur le dossier ADP, mais en ajustant en baisse son cours cible à 150 euros.

AlphaValue est à l'achat sur Tarkett avec un cours cible ajusté en baisse à 26,30 euros.

Berenberg est toujours acheteur sur Solutions 30 en visant 15 euros.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com