Cotation du 12/12/2018 à 18h05 CAC 40 +2,15% 4 909,45
  • PX1 - FR0003500008

Ouverture Paris : le CAC40 reperd du terrain

Ouverture Paris : le CAC40 reperd du terrain
Ouverture Paris : le CAC40 reperd du terrain
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

Machine arrière pour le CAC40 après son rebond d'hier : l'indice phare redonne 0,7% à 5.452 pts ce jeudi matin. La vive tension sur les taux américains hier soir se répercute sur les marchés d'actions. Les solides indicateurs parus mercredi aux Etats-Unis, notamment l'ISM des services, ont en effet nourri les anticipations d'une nouvelle hausse des taux de la Réserve fédérale en décembre... C'est un fait : après son +4,2% de croissance au deuxième trimestre, l'économie américaine continue de se porter mieux que bien ! Et l'accélération inattendue de la croissance du secteur tertiaire le mois dernier nourrit les attentes d'une solide statistique des créations d'emplois qui seront annoncées vendredi. A quoi s'ajoutent les commentaires positifs du président de la Fed, Jerome Powell, sur la croissance américaine...
Conséquence : les taux d'intérêt ont repris leur ascension et le "10 ans" américain a atteint son plus haut niveau depuis juin 2011. La hausse se poursuit, à 3,21% désormais. Une quatrième hausse d'un quart de point du taux des "fed funds" semble se profiler de façon quasi-certaine pour la réunion de décembre, suivie de 3 autres hausses en 2019 sauf accident conjoncturel.

WALL STREET

Les indices boursiers américains ont terminé en hausse mercredi, mais ont réduit leur progression en fin de séance, après un coup de chaud sur les taux d'intérêts américains. Le rendement du T-Bond à 10 ans a ainsi bondi de 8 points de base à 3,15%, son plus haut niveau depuis juin 2011, après la publication de chiffres de l'emploi privé très solides en septembre, et des commentaires positifs du président de la Fed Jerome Powell sur la croissance américaine. Le Dow Jones a signé un nouveau record historique, mais le S&P 500, qui était au sommet en cours de séance, a fini environ 5 points en dessous de son dernier record.
A la clôture, l'indice Dow Jones a progressé de 0,20% à 26.828 points, un nouveau sommet historique donc, tandis que l'indice large S&P 500 a fini presque stable (+0,07%) à 2.925 pts, et que le Nasdaq composite, riche en valeurs technologiques et biotechnologiques, a progressé de 0,32% pour finir à 8.025 pts.

ECO ET DEVISES

On suivra aux Etats-Unis ce jeudi l'Etude Challenger sur les destructions d'emplois annoncées (13h30), les inscriptions hebdomadaires au chômage (14h30) et les commandes industrielles américaines (16h00). La parité euro/dollar recule à 1,1475$ ce matin et le baril de Brent reste au plus haut depuis 4 ans à 86,35$.

VALEURS EN HAUSSE

Korian : +3%. Crédit Suisse est passé de "neutre" à "surperformance" sur la valeur en visant un cours ajusté à 38 euros

Manitou : +2% suivi de TechnipFMC, Groupe Open et Geci

Altice Europe : +1%. Le groupe a reçu une dizaine d'offres, dont au moins cinq émanant de fonds d'investissement, en vue de prises de participations dans la future entité qui regroupera certains de ses actifs dans la fibre.

AXA : +0,5% avec SES, Crédit Agricole, ADP, BigBen, Coface, M6 et Vallourec

VALEURS EN BAISSE

Faurecia : -4% avec le reste du secteur des équipementiers qui demeure sous pression Valeo recule de 3%, Michelin redonne 2%

LVMH : -2% suivi de Remy Cointreau, Technicolor qui a flambé hier

L'Oreal -1% avec Danone, Vicat, Veolia, Engie, Esso

Casino : -0,8%. Le groupe a ouvert mercredi un nouveau concept de magasin baptisé "Le 4 Casino" à Paris, mêlant épicerie, services et caisses digitales, dans un marché de la distribution qui tente de trouver la parade face aux ambitions d'Amazon...

EDF : -0,8% Le groupe a lancé avec succès une émission d'obligations super-subordonnées d'un montant de 1,25 milliard d'euros, avec un coupon de 4 % et une option de remboursement pouvant être exercée au gré de la Société, en premier lieu, entre le 4 juillet 2024 (inclus) et le 4 octobre 2024 (inclus)

Renault-Nissan-Mitsubishi et Daimler explorent la possibilité de coopérer dans les solutions de mobilité de nouvelle génération, ont annoncé mercredi les dirigeants des deux groupes. Renault recule de 0,5%.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com