Cotation du 22/02/2019 à 18h05 CAC 40 +0,38% 5 215,85
  • PX1 - FR0003500008

Ouverture Paris : le CAC40 repart de l'avant et repasse les 4.800 points !

Ouverture Paris : le CAC40 repart de l'avant et repasse les 4.800 points !
Ouverture Paris : le CAC40 repart de l'avant et repasse les 4.800 points !
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

Les marchés vivent au rythme de l'économie chinoise et tentent de mesurer l'ampleur de sa décélération, mais aussi les éventuels effets des mesures de soutien du gouvernement! Ces dernières, qui ont fait l'objet d'annonces ce matin, sont saluées sur les marchés : le CAC40 s'octroie plus de 1% de progression à 4.810 points. Les marchés avaient baissé, ces dernières séances, en raison de statistiques laissant entrevoir que l'économie chinoise pâtissait des incertitudes provoquées par la guerre commerciale avec les Etats-Unis.

On a donc appris ce matin que la Chine allait renforcer la surveillance de la situation et améliorer la "réserve" de politiques économiques à sa disposition, selon un communiqué la Commission nationale du développement et de la réforme (CNDR). La Chine se fixe aussi pour objectif de "bien commencer" le premier trimestre 2019, a déclaré mardi l'agence en charge de la planification, laissant prévoir l'annonce prochaine de nouvelles mesures de soutien de la part du gouvernement en réponse au ralentissement de l'économie. Enfin, Le Premier ministre Li Keqiang a indiqué que la Chine avait atteint son objectif de croissance en 2018 et dit attendre un solide démarrage pour l'économie au premier trimestre...

Côté Brexit, l'autre sujet de préoccupation des marchés, c'est le "D day". Pas de bonne nouvelle à attendre, mais ceci est déjà intégré dans les cours de Bourse... Environ 400 députés sur les 650 de la Chambre des communes sont pressentis pour voter contre l'accord sur le Brexit signé par Theresa May et l'Union européenne. Il faudrait 318 voix à la Première ministre pour faire passer cet accord de retrait. C'est mission impossible pour elle. Le déroulé de la journée sera toutefois scruté de près par les investisseurs qui vont guetter tout élément concret, susceptible de donner des indications sur la suite du processus, dans la perspective du 29 mars, date retenue pour le Brexit.

WALL STREET

La semaine a démarré en petite forme sur les marchés boursiers mondiaux, après de nouveaux signes d'un passage à vide de la croissance économique chinoise. Les cours du pétrole ont chuté, tandis qu'aux Etats-Unis, la poursuite du "shutdown" pour la 4ème semaine, fait craindre des conséquences, à terme sur l'économie. La saison des résultats du 4ème trimestre a démarré avec ceux de la banque Citigroup (+3,95%), qui ont été bien accueillis, bien que mitigés.

A la clôture, l'indice Dow Jones a reculé de 0,36% à 23.909 points tandis que l'indice large S&P 500 a cédé 0,52% à 2.582 pts, et que l'indice Nasdaq composite, riche en valeurs technologiques et biotechnologiques, a reculé de 0,94%, à 6.905 pts. La semaine dernière , les trois indices avaient progressé respectivement de 2,4%, 2,5% et 3,4%.

ECO ET DEVISES

Le rythme de l'inflation a bien ralenti pour le deuxième mois consécutif en décembre en France, revenant à son niveau du mois d'avril après avoir atteint cet été des plus hauts depuis 2012 pour s'établir à 1,6% après 1,9% en novembre, selon les données publiées mardi par l'Insee.

- Réserves nettes de change, décembre. (14h30)

Etats-Unis :
- Indice des prix à la production. (14h30)
- Indice Empire State de la Fed de New York. (14h30)

Europe :
- Balance commerciale italienne. (10h00)
- Balance commerciale européenne. (11h00)

La parité euro / dollar atteint 1,1478$ ce matin. Le baril de Brent se négocie 59,71$. L'once d'or se traite 1.292$.

VALEURS EN HAUSSE

Interparfums (+8% à 38,90 Euros) : annonce mardi qu'il revoit à la hausse ses objectifs pour 2018 afin de tenir compte d'une "excellente activité de fin d'année", portée notamment par les parfums Coach aux Etats-Unis. Le concepteur de parfums sous licence prévoit désormais un chiffre d'affaires annuel d'environ 450 millions d'euros, en progression de près de 7%, alors qu'en novembre il avait dit tabler sur un chiffre d'affaires d'un peu plus de 430 millions. Interparfums prévoit aussi une marge opérationnelle 2018 qui devrait atteindre 13,5% à 14%, contre 13,5% attendus en novembre.

Xilam Animation (+0,60% à 42,05 Euros) prend acte de la publication d'articles de presse faisant état d'un intérêt de sa part pour les actifs des chaînes de télévision jeunesse du groupe Lagardère. Elle rappelle que comme tout acteur d'un marché, la société examine toutes les opportunités stratégiques qui se présentent à elle. La société n'a pas pour habitude de commenter les rumeurs de marché...

Renault (+1,30% à 56,83 Euro) : C'est une première : le directeur général de Nissan, Hiroto Saikawa, s'est exprimé pour la première fois dans la presse française depuis l'incarcération de Carlos Ghosn par la justice japonaise, le 19 novembre dernier. Ainsi, dans un entretien publié lundi soir sur le site internet des 'Echos', le dirigeant de Nissan charge l'ex-président de l'alliance Renault-Nissan-Mitsubishi : il affirme que le conseil d'administration de Renault, lorsqu'il aura accès au dossier complet sur Carlos Ghosn, tirera les mêmes conclusions que Nissan, à savoir que ce dernier s'est livré à des activités répréhensibles. "Tout ce que je souhaite, c'est que les administrateurs de Renault aient eux aussi accès au dossier complet, aux faits", a dit Hiroto Saikawa dans une interview au journal économique. "Je pense que, lorsque ce sera le cas, ils tireront la même conclusion que nous."

Peugeot (+1,50% à 20,67 Euros) : PSA a publié une hausse de 6,76% de ses ventes mondiales en volume en 2018, soit un nouveau record de 3,88 millions de véhicules écoulés. Le constructeur affiche en particulier un bond de 30,6% de ses ventes sur le continent européen, qui a représenté l'an passé plus de 80% des ventes mondiales du groupe.

VALEURS EN BAISSE

Thermador (-1,10% à 45,90 Euros) : annonce un chiffre d'affaires au 31 décembre (après IFRS 15) de 311,19 ME, en hausse de 16,2% et de +3,4% à périmètre constant à 276,72 ME.

ANALYSTES

HSBC repasse à 'acheter' sur Eiffage avec un cours cible ramené de 100 à 95 euros.

Société générale reste à l'achat mais sur Kering mais ramène à 510 euros son cours cible. SG conserve aussi LVMH mais ne vise plus qu'un cours de 268 euros sur le dossier. Société Générale réduit en outre son avis d'acheter à conserver sur Schneider avec un curseur ajusté en baisse à 65 euros. Enfin, toujours Société Générale reste à conserver sur Legrand avec un cours cible réduit à 55 euros.

Jefferies reste acheteur sur Orange mais réduit son cours cible de 17,50 à 16,50 euros.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com