Cotation du 22/03/2019 à 18h05 CAC 40 -2,02% 5 269,92
  • PX1 - FR0003500008

Ouverture Paris : le CAC40 repart à la hausse malgré les incertitudes sur le Brexit!

Ouverture Paris : le CAC40 repart à la hausse malgré les incertitudes sur le Brexit!
Ouverture Paris : le CAC40 repart à la hausse malgré les incertitudes sur le Brexit!
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

S'ils n'avaient pas cédé à l'euphorie hier, alors que l'hypothèse d'un vote favorable de la Chambre des Communes avait pris de l'ampleur, les marchés ne cèdent pas non plus à la peur ce matin après le nouveau vote défavorable concernant le Brexit enregistré après la clôture hier. Le CAC40 progresse même à 9h30 : +0,20% à 5.280 points. L échec de Theresa May, qui portait l'accord hier au Parlement, est patent... C'est le deuxième, et logiquement, la probabilité d'un 'hard' Brexit reprend de nouveau de la consistance.

Ce rejet ouvre la voie à un nouveau vote aujourd'hui, en fin de journée à la Chambre des communes pour se prononcer sur l'opportunité de quitter l'UE sans accord à la date prévue du 29 mars. Si, comme on s'y attend, les députés rejettent la perspective d'un 'No Deal' le 29 mars, un troisième vote aura lieu jeudi sur un report de la date du Brexit.

Les marchés spéculent désormais sur l'extension de la date limite du Brexit... Une chose est sûre, les modalités de sortie de la Grande Bretagne de l'UE vont demeurer au coeur des préoccupations des investisseurs!

Côté valeurs, Tarkett, Haulotte et Maisons du Monde sont attaquées ce matin dans les premiers échanges après leurs publications que le marché juge décevantes. Ça se passe mieux pour Mersen et GL Events.

WALL STREET

Wall Street a vécu une séance en demi-teinte, mardi, le secteur technologique continuant de bien se comporter, mais l'action Boeing (-6,1%) tirant le Dow Jones dans le rouge, deux jours après le crash d'un B-737 MAX 8 d'Ethiopian Airlines, qui a entraîné une interdiction de vol de cet appareil dans la plupart des pays, sauf aux Etats-Unis. Le pétrole a continué de progresser, tandis que le dollar a cédé du terrain. Les investisseurs n'ont pas fortement réagi à l'annonce du rejet, pour la deuxième fois, de l'accord sur le Brexit par le parlement britannique, une demi-heure avant la clôture de Wall Street. Ils ont en revanche apprécié la publication d'une inflation toujours modeste aux Etats-Unis en février, ce qui a conforté les marchés dans l'idée que la Fed ne relèvera pas ses taux directeurs de sitôt.

A la clôture, l'indice Dow Jones a cédé 0,38% à 25.554 points, tandis que l'indice large S&P 500 a avancé de 0,3% à 2.791 pts et que le Nasdaq composite, riche en valeurs technologiques et biotechnologiques, a grimpé de 0,44% pour finir à 7.591 pts.

ECO ET DEVISES

Etats-Unis :
- Commandes de biens durables. (13h30)
- Indice des prix à la production. (13h30)
- Indice des anticipations d'inflation de la Fed d'Atlanta. (15h00)
- Dépenses de construction. (15h00)
- Rapport hebdomadaire du DoE concernant les stocks pétroliers domestiques américains. (15h30)

Europe :
- Taux de chômage italien. (10h00)
- Production industrielle européenne. (11h00)

La parité euro / dollar atteint 1,1287$ ce matin. Le baril de Brent se négocie 66,92$. L'once d'or se traite 1.297$.

VALEURS EN HAUSSE

Mersen (+1,40% à 29,40 Euros) : le résultat net s'élève à 59,2 millions d'euros contre 40 millions d'euros en 2017, soit une croissance de 48%. Le résultat des minoritaires comprend essentiellement le résultat de Yantai (Chine) dont Mersen détient 60%. Le résultat net part du Groupe est de 56,5 millions d'euros.

GL Events (+3,30% à 19,48 Euros) : dégage 52,6 ME de résultat net (45,7 ME en 2017). Il s'améliore de 14,9%. Le Groupe se donne un objectif de croissance de chiffre d'affaires supérieur à 7% à parités monétaires constantes.

VALEURS EN BAISSE

Safran (-0,10% à 116,85 Euros) : Le directeur général de Safran a annoncé hier la création d'une usine de fabrication 3D sur le site du Haillan, près de Bordeaux, avec la création de 200 emplois à la clé, a dit le ministre de l'Economie et des Finances, Bruno Le Maire. Bruno Le Maire a ajouté que Safran s'était engagé à reclasser dans cette usine de 30 à 50 salariés de Ford Blanquefort, un site qui produit des boîtes de vitesse automatiques et qui doit fermer en août prochain.

Haulotte (-6,20% à 7,60 Euros) : le résultat net des activités poursuivies affiche une baisse de -15%. Le résultat net de l'ensemble consolidé ressort à 23,9 ME, soit 4,3% du chiffre d'affaires, en hausse de 35% par rapport à 2017, impacté positivement par la cession de l'activité de location italienne.

Maisons du Monde (-8% à 20,50 Euros) : Le résultat opérationnel s'est élevé à 103,5 millions d'euros en 2018, en hausse de 3,7% par rapport à 2018, soit une marge opérationnelle de 9,3%, contre 9,9% en 2017. Le groupe a enregistré un bénéfice de 60,7 millions d'euros en 2018, contre 63 millions d'euros en 2017.

Rubis (-0,10% à 50,20 Euros) : a dévoilé un résultat net part du Groupe qui atteint 270 ME, soit +2% par rapport à 2017.

Tarkett (-2,75% à 18,03 Euros) rappelle avoir engagé une revue de ses priorités stratégiques, comme annoncé lors de la publication des résultats annuels 2018. L'objectif est d'améliorer structurellement la rentabilité, mais aussi de rendre l'organisation plus agile, de saisir les opportunités du digital et de renforcer le leadership du groupe dans l'économie circulaire. Le nouveau plan stratégique, qui reprendra ces éléments, sera présenté par l'équipe de direction de Tarkett lors d'une Journée investisseurs qui aura lieu le 19 juin 2019 à Paris. Compte tenu de l'augmentation significative des prix des matières premières au cours des deux dernières années, les objectifs financiers à moyen terme communiqués en 2016 ne sont par ailleurs "plus pertinents à l'horizon 2020". De nouveaux objectifs seront également annoncés dans le cadre de ce plan. La présentation se tiendra le 19 juin à 14h à l'Hôtel Pullman Paris Tour Eiffel, 22 Rue Jean Rey, 75015 Paris.

ANALYSTES

HSBC est à conserver sur Bouygues avec un cours cible ajusté à 36 euros.

HSBC est toujours à l'achat sur Iliad mais avec un cours cible ramené de 170 à 115 euros.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com