Cotation du 16/10/2018 à 11h05 CAC 40 +0,11% 5 100,53
  • PX1 - FR0003500008

Ouverture Paris : le CAC40 rebondit

Ouverture Paris : le CAC40 rebondit
Ouverture Paris : le CAC40 rebondit
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

1% de repris... C'est toujours ça ! Le CAC40, qui reste sur un recul de -7,01% en l'espace de six séances, dans ce qui constitue la phase de secousse la plus brutale depuis celle qui s'est nouée en février dernier, revient ce matin sur les 5.150 points. Le rebond qui se dessine à l'ouverture, sera mis à l'épreuve, en fin de séance, avec le début des publications de résultats trimestriels, ceux des trois principales banques du pays : Citigroup, JPMorgan Chase & Co, et Wells Fargo. Ils seront particulièrement suivis dans le contexte de la remontée des taux.

Le rebond, confirmé ou non, ne cache pas l'amorce de ce qui pourrait ressembler à un retournement de marché. Beaucoup d'éléments militent en ce sens et les investisseurs semblent prendre en compte les nouvelles données à l'oeuvre sur les marchés depuis plusieurs jours : des taux d'intérêts américains à 10 ans sensiblement positionnés au-dessus des 3% et une croissance économique mondiale révisée à la baisse par le FMI en début de semaine, remettant en cause les scénarios de progression des bénéfices des entreprises plutôt optimistes pour 2019 et 2020. Les valeurs du luxe et les technologiques risquent de pâtir de ce contexte. Elles ont été parmi les plus attaquées lors des dernières séances baissières.

Parmi les facteurs dont on redoute qu'il pèse sur la croissance mondiale, le conflit commercial Etats-Unis/Chine, souligné par le FMI. Et dans ce contexte, l'excédent commercial chinois avec les Etats-Unis, ressorti à un niveau sans précédent en septembre à 34,13 milliards de dollars, ne va pas aider à résoudre l'affrontement!

WALL STREET

Les turbulences se sont prolongées jeudi à la Bourse de New York, où la volatilité s'est envolée sur fond de craintes sur la croissance mondiale, dans un contexte de tensions commerciales accrues et de remontée des d'intérêts. Le président américain Donald Trump a une nouvelle fois accusé la Réserve fédérale de relever ses taux trop rapidement, alors que le FMI s'est inquiété des tensions commerciales. Des déclarations qui ont contribué à faire reculer le dollar et les taux des emprunts d'Etat. Les cours du pétrole ont plongé de plus de 3%, après l'annonce d'une forte hausse des stocks de pétrole aux Etats-Unis.

A la clôture, l'indice Dow Jones a encore reculé de 2,13% à 25.052 points, après une chute de 3,1% la veille, tandis que l'indice large S&P 500 a signé sa 6ème séance de baisse, abandonnant 2,06% à 2.728 points (après -3,29% mercredi). L'indice Nasdaq Composite, qui avait plongé mercredi de 4,1%, a tenté un rebond jeudi, parvenant presque à l'équilibre, mais a finalement cédé encore 1,25% à la clôture à 7.329 points.

ECO ET DEVISES

Le taux d'inflation annuel harmonisé aux normes européennes a été confirmé à 2,2% en Allemagne pour le mois de septembre, a annoncé vendredi l'Office fédéral de la statistique.

Etats-Unis :
- Prix à l'import et à l'export. (14h30)
- Indice du sentiment des consommateurs de l'Université du Michigan. (16h00)

Europe :
- Production industrielle européenne. (11h00).

La parité euro / dollar atteint 1,1595$ ce matin. Le baril de Brent se négocie 81,09$. L'once d'or se traite 1.205$.

VALEURS EN HAUSSE

Pierre et Vacances (+1,60% à 24,95 Euros) : Du fait du décalage sur l'exercice 2018/19 de l'importante contribution des signatures de ventes en blocs des programmes immobiliers de rénovation de Domaines Center Parcs en Belgique et aux Pays-Bas, le groupe anticipe un résultat opérationnel courant 2017/18 en baisse par rapport à celui de l'exercice précédent.

PSB Industries (+0,20% à 46,30 Euros) a réalisé, au 30 septembre 2018, un chiffre d'affaires de 243 ME, en hausse de +1,9% à périmètre et change constants. L'activité intègre un effet de change négatif (dévalorisation du dollar américain et du peso mexicain qui représente 4,6 ME) et la cession fin 2017 du site de Dole (qui représentait 6,1 ME au 30 septembre 2017).

Virbac (+5,35% à 137,40 Euros) a réalisé au troisième trimestre 2018 un chiffre d'affaires de 204,3 millions d'euros, en croissance de +6,1% à taux réels par rapport à la même période de 2017. À taux de change comparables, le chiffre d'affaires du troisième trimestre a accéléré sa progression par rapport au premier semestre, affichant une croissance soutenue de +9,3%. La croissance du trimestre est principalement tirée par l'activité aux États-Unis, qui bénéficie d'un effet de base favorable par rapport à la même période en 2017.

Engie (+0,90% à 11,97 Euros) a remporté un contrat portant sur la fourniture d'une offre intégrée pour les transports publics de la ville de Santiago du Chili : leasing de 100 bus électriques, installation et maintenance de bornes de recharge, alimentées à 100% en électricité certifiée d'origine renouvelable.

VALEURS EN BAISSE :

Micropole (-5% à 1,14 Euro) : parmi les rares baisses du jour, Micropole prend la tête des valeurs du SRD les plus vendues.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com