Cotation du 13/12/2018 à 18h05 CAC 40 -0,26% 4 896,92
  • PX1 - FR0003500008

Ouverture Paris : le CAC40 passe sous les 5.400 points

Ouverture Paris : le CAC40 passe sous les 5.400 points
Ouverture Paris : le CAC40 passe sous les 5.400 points
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

Les tensions persistent sur les marchés ce matin et le CAC40 recule de -0,25% à 9h30, repassant sous les 5.400 points à 5.397 points et réduisant au passage son gain depuis le 1er janvier désormais inférieur à +2%. L'indice parisien reste sous le choc du coup de bambou reçu hier (-1,47%). Dans l'immédiat, rien ne semble susceptible de provoquer un rebond sur des marchés actions qui ont subi de plein fouet la vive remontée des taux, impulsée par celle du '10 ans' américain. Ce dernier se détend quelque peu, repassant sous les 3,20%, ce qui permet mécaniquement au marché actions de souffler.

Les prises de position devraient demeurer mesurées avant la publication dans l'après-midi du rapport mensuel sur l'emploi et les salaires aux Etats-Unis. Les économistes prévoient en moyenne 185.000 créations de postes après les 201.000 annoncées pour août, un retour du taux de chômage à 3,8%, son plus bas historique, et une croissance de 2,8% des salaires en rythme annuel, après 2,9%.

A voir si les données de l'après-midi s'inscrivent dans la lignée des dernières statistiques concernant l'économie américaines, toujours aussi favorables. Cette semaine, ajoutées à la détente sur le front de la dette italienne, elles ont provoqué des ventes d'obligations américaines, valeurs refuges par définition. Les rendements obligataires de la zone euro ont aussi progressé, dans le sillage de leurs homologues américains...

WALL STREET

Les récents records sur le Dow Jones ont été balayés d'un trait, jeudi, les principaux indices reculant nettement face à une brusque remontée des taux d'intérêts depuis 24 heures. Le rendement du T-Bond à 10 ans a bondi de 3,07% à 3,19% en deux séances, montant à son plus haut niveau depuis juin 2011, après la publication d'indicateurs macro-économiques très solides en septembre aux Etats-Unis, et des commentaires plus "faucons" que prévu du président de la Fed, Jerome Powell.

A la clôture, l'indice Dow Jones a chuté jeudi de 0,75% à 26.627 points, au lendemain d'un sommet historique, tandis que l'indice large S&P 500 a reculé de 0,82% à 2.901 pts, et que le Nasdaq composite, riche en valeurs technologiques et biotechnologiques, a plongé de 1,81% pour finir à 7.879 pts. Seules quelques valeurs jugées défensives (+1,3% pour l'opérateur télécoms Verizon) et des financières (un secteur qui profite de la hausse des taux ) sont parvenues à progresser lors de cette séance difficile.

ECO ET DEVISES

Après avoir diminué de 2,7 milliards en juillet, le déficit commercial de la France a augmenté de 2,2 milliards en août et atteint 5,6 MdsE. Une progression due au rebond des importations alors que les exportations se maintiennent à un niveau élevé, précisent les douanes. Le consensus tablait sur un déficit de 4,5 MdsE. Sur les huit premiers mois de 2018, le déficit cumulé de la balance commerciale atteint 42,4 milliards d'euros, contre 44,3 MdsE un an plus tôt.

Le déficit du budget de l'Etat français s'est établi à 97,3 milliards d'euros à fin août, supérieur de 4,3 milliards d'euros à son montant de 93,0 milliards à la même période il y a un an, selon les données publiées vendredi par le ministère de l'Action et des Comptes publics.

France :
- Réserves officielles de change - septembre. (14h30)

Etats-Unis :
- Rapport mensuel sur la situation de l'emploi aux Etats-Unis. (14h30)
- Balance commerciale américaine. (14h30)
- Crédit à la consommation. (21h00)

Europe :
- Ventes de détail en Italie. (10h00)

La parité euro / dollar atteint 1,1501$ ce matin. Le baril de Brent se négocie 86,29$. L'once d'or se traite 1.203$.

VALEURS EN HAUSSE

Eutelsat (+4,30% à 22,27 Euros) : le titre est soutenu par une note de Goldman Sachs qui a rehaussé sa recommandation de 'neutre' à 'acheter'. L'objectif de cours est également relevé de 20,5 à 26 euros.

ADP (+0,70% à 190,50 Euros) : Les députés ont d'abord accordé leur feu vert à une privatisation du groupe ADP. La part de 50,6% de l'Etat du capital d'ADP devrait être mise en vente l'an prochain dans le cadre d'une opération qui pourrait atteindre dix milliards d'euros sur la base de la capitalisation boursière actuelle de l'opérateur aéroportuaire.

Teleperformance (+0,40% à 163 Euros) a finalisé l'acquisition d'Intelenet, un leader international dans le domaine des Business Process Solutions.

VALEURS EN BAISSE

Eurofins Scientific (-3% à 450 Euros) : le flux vendeur est attisé par une note de Berenberg dans laquelle le bureau d'analyse abaisse son avis sur le dossier de d'"acheter" à "conserver" et ajuste son objectif de 610 à 500 euros.

Engie (-0,10% à 12,69 Euros) : les députés ont approuvé la disposition permettant à l'Etat de passer sous le seuil d'un tiers du capital d'Engie et d'ouvrir à des investisseurs privés le capital de GRTgaz, sa filiale spécialisée dans le transport du gaz.

Saint-Gobain (-0,65% à 35,86 Euros) a signé un accord en vue d'acquérir 100% du capital de Kaimann, un des principaux acteurs européens de produits isolants à base d'élastomère.

JCDecaux (-0,05% à 31,48 Euros) : l'autorité chargée du contrôle des investissements étrangers en Nouvelle-Zélande ('New Zealand Overseas Investment Office') a approuvé en vertu de la loi de 2005 sur les investissements étrangers en Nouvelle-Zélande ('Overseas Investment Act 2005' - et réglementations associées) l'acquisition d'APN Outdoor Group Limited par JCDecaux, via un 'scheme of arrangement'.

LDC (-1,75% à 112 Euros) fait état d'un chiffre d'affaires consolidé de 1 942 ME au 1er semestre 2018-2019 (de mars 2018 à fin août 2018), en hausse de 4,9% par rapport à la même période de l'exercice 2017-2018. A périmètre identique, le chiffre d'affaires ressort en progression de 2,7% à 1 900,7 ME en croissance sur tous les pôles (Volaille, International et Traiteur). Les volumes commercialisés sont en hausse de 3,1% (+1,2% à périmètre identique).

Vicat (-0,70% à 51,15 Euros) : a conclu un accord avec les actionnaires de la société brésilienne Ciplan (Cimento do Planalto), portant sur l'acquisition d'une participation majoritaire du capital de la société. Vicat se félicite de cette opération qui va permettre une "diversification géographique" de ses activités et lui permet de miser sur une "région à fort potentiel".

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com