Cotation du 22/05/2019 à 18h05 CAC 40 -0,12% 5 378,98
  • PX1 - FR0003500008

Ouverture Paris : le CAC40 ne perd qu'une partie du terrain gagné hier

Ouverture Paris : le CAC40 ne perd qu'une partie du terrain gagné hier
Ouverture Paris : le CAC40 ne perd qu'une partie du terrain gagné hier
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

Comme le laissaient présager les indicateurs de préouverture, la Bourse de Paris débute dans le rouge ce matin (-0,35% à 5.545 points), cédant une partie du terrain gagné hier. De légères prises de bénéfices alors que le CAC40 demeure au plus haut depuis fin septembre 2018 et affiche plus de 17% de gains depuis le début de l'année toujours solidement ancré au-dessus des 5.500 points.

Plusieurs indicateurs pourraient faire évoluer la tendance aujourd'hui et notamment la publication dans la matinée des indices PMI flash dans la zone euro pour le compte du mois d'avril. Ils devraient nourrir le débat en cours sur l'état de santé de l'économie européenne. Aux Etats-Unis, les chiffres des ventes au détail de mars et l'indice d'activité "Philly Fed" d'avril, seront aussi très suivis, là encore pour prendre le pouls de l'économie américaine, alors que le PIB chinois a rassuré hier. L'approche d'un accord commercial entre les deux puissance demeure en toile de fond sur les marchés...

Côté valeurs à Paris, ça se passe bien pour Schneider Electric, un peu moins bien pour Pernod Ricard et encore moins bien pour Kering suite aux données trimestrielles divulguées par ces trois poids lourds de la cote depuis la clôture hier soir.

WALL STREET

Wall Street a fini en très léger recul, mercredi, à l'issue d'une séance indécise, les investisseurs peinant à trouver des lignes directrices parmi les résultats contrastés des entreprises au 1er trimestre. Le Nasdaq 100 a toutefois atteint un nouveau sommet historique grâce à l'envolée de Qualcomm (+37% en 2 séances!), qui a profité d'un accord avec Apple (+1,9%) mettant fin à leurs différends sur des brevets. Netflix a perdu 1,3% malgré de très bons résultats, tandis qu' IBM a chuté de 4,1% après une baisse plus forte que prévue de ses ventes au premier trimestre. Les marchés ont par ailleurs apprécié l'annonce d'une croissance plus forte que prévue en Chine au 1er trimestre, où les mesures du soutien du gouvernement semblent agir.

A la clôture, l'indice Dow Jones a fini presque stable (-0,01%) à 26.449 points, tandis que l'indice large S&P 500 a reculé de 0,20%, préservant tout juste les 2.900 pts. Du côté des valeurs technologiques et biotechnologiques, le Nasdaq composite, qui compte quelque 4.500 composants, a lâché 0,05% à 7.996 pts, mais l'indice plus resserré, le Nasdaq 100, a progressé 0,34%, dépassant ses derniers sommets historiques inscrits début octobre et fin août 2018.

ECO ET DEVISES

Etats-Unis :
- Inscriptions hebdomadaires au chômage. (14h30)
- Indice manufacturier de la Fed de Philadelphie. (14h30)
- Ventes de détail. (14h30)
- Stocks et ventes des entreprises. (16h00)
- Indice des indicateurs avancés du Conference Board. (16h00)

Europe :
- Prix à la production en Allemagne. (08h00)
- Balance européenne des comptes courants. (10h00)
- Ventes britanniques de détail. (10h30)

La parité euro / dollar atteint 1,1298$ ce matin. Le baril de Brent se négocie 71,62$. L'once d'or se traite 1.275$.

VALEURS EN HAUSSE

Sartorius Stedim Biotech (+6% à 112,70 Euros) a enregistré une solide croissance à deux chiffres en termes de prises de commandes, de résultat et de CA au cours du premier trimestre 2019. Le chiffre d'affaires a grimpé de 19,3% pour atteindre 342,9 millions d'euros (déclaré : +22%) face à des résultats relativement modérés lors du premier trimestre de l'exercice précédent, tandis que les prises de commandes ont enregistré une forte hausse de 18,7% à 381,3 millions d'euros (déclaré : +21,5%). L'EBITDA courant) a connu une progression supérieure au chiffre d'affaires (32,5%), à 98,1 millions d'euros.

Schneider Electric (+2,65% à 76,94 Euros) : fait état d'un chiffre d'affaires trimestriel en hausse de 8,7% à 6,307 milliards d'euros (+5,9% en données organiques). Le consensus tablait sur des revenus de 5,25 MdsE. La croissance organique atteint 8,7% en Amérique du Nord et 6,8% en Asie-Pacifique. Suite à ce très bon début d'année et l'évolution des tendances macroéconomiques, le Groupe continue de viser une bonne croissance au global en 2019, et entend poursuivre le déploiement de ses priorités stratégiques sur ses marchés clés. Il réaffirme son objectif d'une croissance organique de l'EBITA ajusté comprise entre +4 et +7% cette année.

Neoen (+1,90% à 19,44 Euros) : Le résultat net de l'ensemble consolidé atteint 13,5 ME, en progression de +30% par rapport à 2017, malgré la comptabilisation d'une charge d'impôt de 15,7 ME.

Nicox (+0,50% à 5,64 Euros) : Au 31 mars 2019, la trésorerie et les équivalents de trésorerie du groupe s'élevaient à 23,5 millions d'euros comparés à 22 millions d'euros au 31 décembre 2018. Le chiffre d'affaires net pour le premier trimestre 2019 s'est élevé à 0,430 millions d'euros contre 0,075 millions d'euros au cours du premier trimestre 2018.

Delta Plus Group (+2,85% à 43,20 Euros) ont progressé de +4,6% sur l'année 2018 (+10,7% à périmètre et taux de change constants) pour atteindre 240,5 millions d'euros. La croissance est très dynamique à périmètre et taux de change constants, à +10,7%. Le résultat opérationnel courant ressort à 32 ME. Il a augmenté de façon significative par rapport à 2017 (+10,1%), et dépasse pour la première fois la barre des 13% du chiffre d'affaires. Il s'établit à 13,3% (12,7% au 31 décembre 2017). Le résultat net part du Groupe s'élève à 21 ME. Il progresse de +11% par rapport à 2017 (18,9 ME).

Vetoquinol (+0,35% à 57,40 Euros) : Le chiffre d'affaires du 1er trimestre 2019 s'élève à 90,9 ME, en progression de +2,3% à changes constants et de +3,7% à données publiées par rapport à la même période de l'exercice précédent.

Publicis (+0,40% à 51,02 Euros) : L'agence de notation Moody's Investors Service vient à son tour de modifier de 'stable' à 'négative' sa perspective associée aux notations de Publicis Groupe. Moody's a néanmoins confirmé pour l'heure ses notes 'Baa2'. La décision du jour fait suite à l'annonce faite par Publicis de l'acquisition d'Epsilon.

Gecina (+0,30% à 131,30 Euros) voit ses loyers s'inscrivent en léger repli de -2,6%, à 164,1 millions d'euros au 1er trimestre 2019. Ils traduisent essentiellement l'effet des cessions d'actifs non stratégiques (-17 ME) et des mises en restructurations (-4,4 ME), partiellement compensé par les livraisons d'actifs (+13,8 ME) et la croissance à périmètre constant (+3 ME).

Soitec (+4,10% à 87,05 Euros) annonce un chiffre d'affaires consolidé de 140,3 ME pour le 4ème trimestre de l'exercice 2018-2019, en hausse de 53% par rapport aux 91,7 ME réalisés au 4ème trimestre 2017-2018.

VALEURS EN BAISSE

Pernod Ricard (-0,35% à 155,80 Euros) voit son chiffre d'affaires, pour les 9 premiers mois de l'exercice 2018/19, s'élever à 7,19 MdsE, avec une croissance interne de +6,3% tirée par les marchés émergents (+15%). Le chiffre d'affaires pour le 3ème trimestre de l'exercice 2018/19 s'élève à 2 MdsE, avec une croissance interne de +2,5% et une croissance faciale de +4,5%. Pernod Ricard prévoit une croissance organique du Résultat Opérationnel Courant d'environ +8%. Le groupe relève donc son objectif du 7 février dernier qui visait entre +6% et +8% de progression.

EssilorLuxottica (-0,30% à 106,75 Euros) a annoncé mercredi avoir lancé la recherche de son futur directeur général avec l'appui de deux cabinets internationaux de conseil en recrutement, le groupe franco-italien faisant ainsi un pas vers la résolution de la crise de gouvernance qui le mine depuis sa création.

Bolloré (-0,15% à 4,22 Euros) : A périmètre et taux de change constants, le chiffre d'affaires du premier trimestre 2019 est en progression de 4% à 5.690 ME.

Inside Secure (-2,60% à 1,85 Euro) : Au 1er trimestre 2019, le chiffre d'affaires consolidé est ressorti à 20,4 millions de dollars, en hausse de +102% par rapport à 2018 (10,12 M$), principalement du fait de la consolidation de Verimatrix à partir du 1er mars 2019, dont la contribution s'est élevée à 7,2 millions de dollars (un mois de chiffre d'affaires).

Maurel & Prom (-3,70% à 3,39 Euros) : Le chiffre d'affaires au premier trimestre 2019 de s'élève à 103 M$, en hausse de 5% par rapport au quatrième trimestre 2018.

Kering (-5,65% à 507,10 Euros) : publie ses chiffres du premier trimestre 2019. Le chiffre d'affaires total affiche une croissance vigoureuse de 21,9% en données publiées et 17,5% à périmètre et taux de change comparables, atteignant 3,785 milliards d'euros. Le consensus Bloomberg tablait sur des revenus de 3,74 milliards et une croissance organique de 17%.

ANALYSTES

JP Morgan reprend le suivi du dossier Ingenico avec un avis à "surpondérer" en ciblant un cours de 78 euros.

Goldman Sachs est à l'achat sur Kering avec un cours cible de 593 euros et sur LVMH avec un objectif de cours de 350 euros.

AlphaValue est à "accumuler" sur Danone avec un objectif de cours relevé à 81,50 euros.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com