Cotation du 29/05/2020 à 18h05 CAC 40 -1,59% 4 695,44
  • PX1 - FR0003500008

Ouverture Paris : le CAC40 indécis !

Ouverture Paris : le CAC40 indécis !
Ouverture Paris : le CAC40 indécis !
Crédit photo © Reuters
(Boursier.com) —

LA TENDANCE

Très hésitant le CAC40 ! Après une ouverture dans le rouge, il s'est finalement hissé en territoire positif peu avant 9h30, mais sans grande conviction, avançant seulement de 0,10% à 4.495 points.

Les investisseurs sont dans l'expectative face au Coronavirus et la crise sanitaire qu'il a engendré. Ils observent, inquiets, la possibilité d'une "deuxième vague" significative, avec des mesures nouvelles de confinement prises en Corée du Sud et en Chine dans le foyer initial de Wuhan où 5 nouveaux cas sont apparus pour la première fois depuis 1 mois. Des réflexions en ce sens existent aussi en Allemagne.

Des craintes légitimes alors que les principaux pays occidentaux, les plus touchés par le virus, ont tous entamé un déconfinement progressif. Ce dernier avait déjà largement été anticipé sur les marchés actions et hier les valeurs exposées à la pandémie ont le plus souffert comme les grandes foncières.

Ce matin plusieurs titres sont plébiscités : Alstom, Engie, Iliad qui ont tous publié leurs comptes trimestriels. Ca se passe en revanche moins bien pour CGG. Et on attend aussi une forte secousse sur un des fers de lance de la biotech française, Genfit, qui a échoué dans sa phase III. Le titre est pour le moment incotable!

WALL STREET

La Bourse de New York a démarré la semaine en ordre dispersé, lundi, les investisseurs se montrant partagés sur le rythme du redémarrage de l'économie mondiale, à l'issue des déconfinements en cours aux Etats-Unis et en Europe. Les valeurs technologiques et de la santé ont soutenu le Nasdaq, ces deux secteurs apparaissant comme les gagnants de la crise actuelle. Des experts et des membres de la Fed mettent cependant en garde contre le risque d'un excès d'optimisme des marchés, et prévoient une reprise économique lente et progressive, sous la menace d'une résurgence du coronavirus, qui reste présent.

A la clôture, l'indice Dow Jones a cédé 0,45% à 24.221 points, tandis que l'indice large S&P 500 a grappillé 0,01% à 2.930 pts et que le Nasdaq Composite, riche en valeurs technologiques, a progressé de 0,78% à 9.192 pts. La semaine dernière, les trois indices (qui avaient reculé pendant 2 semaines) avaient regagné 2,5% pour le DJIA, 3,5% pour le S&P 500, et 6% pour le Nasdaq. Ce dernier est désormais repassé dans le vert depuis le début 2020 (+2,4%). Le Nasdaq surperforme ainsi largement le DJIA, qui perd encore 15% et le S&P 500, qui lâche encore 9,3% depuis le début de l'année.

ECO ET DEVISES

Etats-Unis :
- Indice des prix à la consommation. (14h30)
- Balance budgétaire fédérale. (20h00)

La Banque de France estime la perte d'activité globale en France pour une semaine-type de confinement en avril autour de 27% contre environ 32% en mars. Selon l'enquête mensuelle de conjoncture menée du 28 avril au 6 mai, les pertes d'activité restent ainsi importantes en avril, mais de moindre ampleur que fin mars à l'exception de certains secteurs comme les services aux ménages.

L'once de métal jaune s'échange à 1.700$. De son côté, la parité euro / dollar atteint 1,0809$ ce matin. Le baril de Brent se négocie 29,81$.

VALEURS EN HAUSSE

Alstom (+3,10% à 37,34 Euros) Entre le 1er avril 2019 et le 31 mars 2020, Alstom a enregistré 9,9 milliards d'euros de commandes, consolidant le carnet de commandes le plus important du secteur à 40,9 milliards d'euros. Le chiffre d'affaires a atteint 8,2 milliards d'euros. Le ratio commandes sur chiffre d'affaires est solide à 1,2. Le résultat d'exploitation ajusté s'est élevé à 630 millions d'euros, conduisant à une marge de 7,7 %. Le résultat net (des activités poursuivies, part du groupe) s'est élevé à 446 millions d'euros. Les résultats de l'exercice 2019/20 sont conformes aux perspectives définies lors du Capital Markets Day d'Alstom en juin dernier, bien qu'impactés par la pandémie de Covid-19 en fin d'exercice.

Iliad (+2,75% à 144,45 Euros) : Le chiffre d'affaires du Groupe est en hausse de 6,9% sur les trois premiers mois de l'année, à 1,382 MdE, tiré par la poursuite de la bonne dynamique commerciale en Italie (150 millions de chiffre d'affaires sur 3 mois), la hausse du chiffre d'affaires services en France (+4,2%), deux facteurs absorbant la baisse des ventes d'équipements qui contrairement au 1er trimestre 2019 n'ont pas bénéficié d'un nouveau lancement de produit (Freebox Delta). Dans un marché français qui reste très concurrentiel, au 1er trimestre 2020, le chiffre d'affaires enregistre un cinquième trimestre consécutif de croissance, en hausse de 1,7% à 1 233 millions d'euros. Le chiffre d'affaires service enregistre une progression plus prononcée, de 4,2% (5,8% en excluant l'impact de l'offre de livres numériques).

VALEURS EN BAISSE

CGG (-4,75% à 1,13 Euro) Le chiffre d'affaires des activités du Groupe est de 271 M$, en baisse de 4% d'une année sur l'autre. Les contributions respectives des segments du Groupe ont été de 34% en Géoscience, 38% en Multi-Clients (soit 73% du total pour GGR) et de 27% pour l'Equipement. L'EBITDAs des activités du Groupe est de 123 M$, en hausse de 3% d'une année sur l'autre, soit un taux de marge de 45%. Le résultat net Groupe est en perte de -98 M$. Le résultat net part du Groupe, après prise en compte des intérêts minoritaires, est de -99,4 M$ soit environ -89,7 ME.

Engie (-0,16% à 9,74 Euro) dévoile des résultats trimestriels en retrait, pénalisés par les premiers effets de la pandémie de Covid-19 et une météo défavorable. Sur les trois premiers mois de l'année, la firme enregistre ainsi un Ebitda de 3,1 milliards d'euros, en baisse de 1,8% en brut (+1,4% en organique) pour un chiffre d'affaires de 16,5 milliards d'euros, en repli de 3,7% en brut et en organique. Le résultat opérationnel courant s'élève à 1,9 MdE, en baisse de 6,6% en brut et de 2,1% en organique. Hors effet négatif des températures en France, le ROC aurait augmenté de 2,1% en organique, précise Engie. Les cash-flow des opérations atteint 0,2 milliard d'euros, en hausse de 0,1 MdE en raison d'effets timing des appels de marge sur produits dérivés, et d'une baisse des impôts payés.

VALEURS A SUIVRE

Genfit (incotable à 9h30)s'apprête à vivre une séance boursière compliquée! Les espoirs concernant sa principale molécule, l'Elafibranor, dans la Nash, la maladie du "foie gras" sont douchés avec l'échec de sa phase III. Les résultats étaient attendus, ils sont tombés hier soir. L'Elafibranor n'a pas démontré d'effet statistiquement significatif sur le critère principal de résolution de la NASH sans aggravation de la fibrose. L'essai n'a donc pas atteint le critère d'évaluation principal prédéfini de résolution de la NASH sans aggravation de la fibrose dans la population ITT de 1070 patients. Le taux de réponse observé dans le bras composé des 717 patients ayant reçu elafibranor 120mg a été de 19,2%, contre 14,7% dans le bras placebo.

ILS ONT PUBLIÉ LEUR CHIFFRE D'AFFAIRES/RÉSULTATS...

Delta Plus Group, Média 6, Aures.

LES DERNIÈRES "RECOS" D'ANALYSTES...

Barclays dégrade l'ADR de Genfit à 'pondération en ligne' avec une cible de 14$.

INFOS MARCHES

Safran : va lever 800 ME d'OCEANE.

Delta Drone : émission d'obligations convertibles.

EN BREF

JCDecaux : contrat à Bogota.

Eurobio Scientific : son test propriétaire PCR "confirmé" dans la lutte contre le Covid-19.

©2020,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !