Cotation du 18/01/2018 à 18h05 CAC 40 +0,02% 5 494,83
  • PX1 - FR0003500008

Ouverture Paris : le CAC40 grimpe, les négociations sur le Brexit avancent

Ouverture Paris : le CAC40 grimpe, les négociations sur le Brexit avancent
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

Le marché parisien a débuté cette dernière séance de la semaine du bon pied, en hausse de 0,57% à 5.414 points. L'accord arraché tôt ce matin entre Theresa May et Jean-Claude Juncker va permettre la poursuite des négociations entre les deux parties qui se sont mises d'accord sur trois points cruciaux, la circulation des personnes, le dialogue sur l'Irlande et l'Irlande du Nord et le règlement financier. Il appartient au Conseil d'entériner le projet, ce qui permettrait de lancer une seconde phase de négociations, notamment sur le volet des échanges commerciaux. Les chiffres mensuels de l'emploi américain seront comme d'habitude très suivis par la communauté financière cet après-midi alors que les données extérieures du commerce chinois ont rassuré ce matin. L'actualité est toujours assez limitée sur le front des entreprises. On notera néanmoins la chute de 30% d'Erytech suite à l'échec d'une étude en phase IIb dans la LAM, l'une des trois indications actuellement testées par la biotech.

ECO ET DEVISES

L'excédent commercial allemand s'est réduit plus que prévu en octobre, conséquence d'une baisse surprise des exportations de la première économie de la zone euro sur la période. L'excédent a ainsi atteint 19,9 milliards d'euros, contre 21,9 MdsE en septembre, annonce l'Office fédéral de la statistique. Le consensus était positionné à 21,8 MdsE. Les exportations, corrigées des variations saisonnières et des effets calendaires, ont reculé de 0,4% en octobre pendant que les importations ont augmenté de 1,8%.

La balance commerciale et la production industrielle britanniques d'octobre sont également à suivre ce matin (10h30). Aux Etats-Unis, le rapport mensuel sur la situation de l'emploi (14h30), l'indice du sentiment des consommateurs selon l'Université du Michigan (16h00) et les stocks et ventes de grossistes (16h00) clôtureront la semaine.

La parité euro / dollar atteint 1,1764 ce matin. Le baril de Brent se négocie 62,25$ et le WTI 56,69$. L'once d'or se traite 1.248$ (+0,1%).

VALEURS EN HAUSSE

* Air France KLM (+1,3% à 12,7 euros). Les indicateurs de trafic sont restés bien orientés en novembre. Le groupe a transporté 7,4 millions de passagers sur la période, soit une hausse de 5,9%. Mesuré en passager-kilomètre transporté, le trafic affiche une progression de 5,7% et le coefficient d'occupation s'améliore de 1,5 point à 85,5%. La compagnie précise que la recette unitaire au siège kilomètre offert (RSKO) hors change est en hausse par rapport à novembre 2016.

* Vivendi (+1,2% à 22,3 euros). Le patron de Mediaset espère trouver un accord avec Vivendi avant l'audience devant un tribunal prévue le 19 décembre prochain, a-t-il fait savoir hier soir.

* Orange (+1% à 14,7 euros), soutenu par une note d'analyste. Berenberg est en effet passé de vendre à conserver sur le dossier.

* Natixis (+0,9% à 6,8 euros). La banque va fermer ses desks cash-equity de Londres et New York d'ici le début 2018, a appris à Bloomberg une source au fait du dossier. Une décision en lien avec le rapprochement confirmé des activités actions avec Oddo BHF. Entre 10 et 20 personnes en front-office devraient en faire les frais. Des discussions sur les conditions de départ ont d'ores et déjà démarré.

* EDF (+0,2%à 11,2 euros). Le paiement du dividende en actions est toujours un succès. Cela tient notamment au fait que l'Etat, qui possède 83,4% du capital, opte pour ce type de rémunération d'actionnaire. En ce qui concerne l'acompte sur dividende de 0,15 euro détaché récemment, 92,2% des droits ont été exercés en faveur du paiement en actions. Une économie de cash de près de 400 ME pour le groupe.

VALEURS EN BAISSE

* Erytech (-29,2% à 16,7 euros). Mauvaise nouvelle. GRASPA (eryaspase) a échoué en phase IIb sur son critère principal, la survie des patients, dans le traitement de la Leucémie Aigüe Myéloïde (LAM). "Eryaspase a montré des résultats de sûreté et d'efficacité positifs dans le cancer du pancréas et dans la leucémie aigüe lymphoblastique. Nous restons déterminés à développer cette option de traitement pour les patients dans ces indications et potentiellement d'autres", a déclaré le management.

* Peugeot (-0,6% à 17 euros). Le constructeur est victime d'une note de Goldman Sachs qui a dégradé sa recommandation de neutre à vendre, pour un objectif de cours ramené de 20,40 à 16,60 euros. La banque américaine se montre globalement confiante sur le secteur automobile européen pour l'an prochain estimant qu'il pourrait être "redécouvert" par les investisseurs compte tenu d'une économie mondiale solide qui atténue les risques liés au cycle de l'industrie, de valorisations plutôt attractives et d'améliorations des bénéfices. Fiat Chrysler, Volkswagen et CNH sont les premiers choix du courtier qui pense en revanche que Peugeot ne pourra pas répéter les dernières bonnes surprises avec Opel / Vauxhall sous son giron.

©2017-2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Ouverture Paris : le CAC40 grimpe, les négociations sur le Brexit avancent

Partenaires de Boursier.com