Cotation du 18/12/2018 à 18h05 CAC 40 -0,95% 4 754,08
  • PX1 - FR0003500008

Ouverture Paris : le CAC40 de nouveau sous les 5.300 points, LVMH en berne!

Ouverture Paris : le CAC40 de nouveau sous les 5.300 points, LVMH en berne!
Ouverture Paris : le CAC40 de nouveau sous les 5.300 points, LVMH en berne!
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

Les 5.300 points n'ont tenu que 20 minutes ce matin : le CAC40 qui abandonne -0,50% à l'approche de 9h30, repasse légèrement sous ce niveau, à 5.390 points, ainsi que sous la ligne de flottaison par rapport au 1er janvier... Décidément, la tendance reste pesante sur les marchés actions. L'indice parisien avait rebondi hier, mettant un terme à 3 séances de net recul. Mais ce matin, la baisse reprend le dessus.

La toile de fond demeure pesante au lendemain de la révision à la baisse des prévisions de croissance mondiale du FMI et à moins d'un mois des élections de mi-mandat aux Etats-Unis, qui constituent l'étape cruciale de cette fin d'année 2018 sur les marchés. Les prévisions du FMI ont stoppé l'ascencion du pétrole, mais l'approche de l'ouragan Michael dans le golfe du Mexique ravive cependant les tensions et le Brent demeure à une encablure des 85$. De son côté, le '10 ans' américain s'est quelque peu assagi autour de 3,21% avec de nouvelles critiques de Trump à l'encontre de la Réserve fédérale et de son relèvement de taux jugé trop rapide.

Par ailleurs, les tensions commerciales Etats-Unis/Chine, dont l'effet néfaste sur la croissance a été souligné par le FMI, sont toujours au centre des inquiétudes, Donald Trump, ayant de nouveau évoqué, mardi, la possibilité de relever les droits de douane sur 267 milliards de dollars de produits chinois si Pékin riposte aux dernières barrières commerciales érigées par les Etats-Unis. Avec 267 Mds$ supplémentaires, l'ensemble des importations chinoises vers les Etats-Unis seraient alors taxées.

Côté valeurs, le luxe est en souffrance, LVMH chute, en dépit d'un troisième trimestre avec une croissance organique de +10%. Kering recule aussi nettement, affecté par une dégradation d'analyste.

WALL STREET

Les marchés d'actions américains ont hésité toute la journée de mardi entre le rouge et le vert. Au final, le Dow Jones et le S&P 500 ont légèrement reculé, tandis que le Nasdaq Composite s'est stabilisé après 3 séances baissières. Les investisseurs ne prennent pas de risques avant le coup d'envoi de la saison des résultats d'entreprises du 3ème trimestre. Ces résultats s'annoncent une nouvelle fois en nette hausse, mais les prévisions pour les trimestres suivants pourraient pâtir des tensions commerciales. Le FMI a lancé un avertissement, mardi, en révisant en baisse sa prévision de croissance mondiale pour 2018 et 2019 pour tenir compte de ce facteur.

A la clôture, l'indice Dow Jones a cédé mardi 0,21% à 26.430 points, tandis que l'indice large S&P 500 a reculé de 0,14% à 2.880 pts et que le Nasdaq composite, riche en valeurs technologiques et biotechnologiques, a fini à 7.738 pts (+0,04%). Le Nasdaq met ainsi fin à une série de 3 séances baissières, qui lui avaient fait perdre 3,6%...

ECO ET DEVISES

La production industrielle française ralentit en août, affichant une hausse de 0,3% après une progression de 0,8% le mois précédent. Le consensus tablait toutefois sur une augmentation moins forte de 0,1%. Sur un an, la production grimpe de 1,6% contre 1,5% attendu par le marché. La production augmente en revanche de nouveau dans l'industrie manufacturière (+0,6% après +0,5%).

Etats-Unis :
- Prix à la production aux USA. (14h30)
- Indice des anticipations d'inflation de la Fed d'Atlanta. (16h00)
- Stocks et ventes de grossistes. (16h00)

Europe :
- Production industrielle italienne. (10h00)
- PIB britannique. (10h30)

La parité euro / dollar atteint 1,1505$ ce matin. Le baril de Brent se négocie 84,86$. L'once d'or se traite 1.185$.

VALEURS EN HAUSSE

Altice Europe (+0,20% à 2,328 Euros) : : A l'occasion de l'inauguration des nouveaux locaux d'Altice, Patrick Drahi a glissé quelques mots sur la santé de l'opérateur Télécoms. Il a laissé entendre que de janvier à octobre, SFR avait regagné autant de clients que ceux qu'il avait perdus au cours des trois années précédentes.

Orchestra-Prémaman (+1,40% à 0,998 Euro) n'a pas atteint les 28,6 millions d'euros visés lors de son augmentation de capital à 1,03 euro. A l'issue de la période de souscription qui s'est achevée le 3 octobre, 21,99 millions d'actions nouvelles ont été demandées sur les 27,80 offertes, soit un taux de souscription de 79,1%.

Atos (+0,65% à 99,70 Euros) : le leader international de la transformation digitale a finalisé l'acquisition de Syntel Inc, société internationale de technologie d'information intégrée et de services de traitement de données basée dans le Michigan. Elle a généré un chiffre d'affaires de 924 millions de dollars en 2017, dont 89% en Amérique du nord, 25% de marge opérationnelle et environ environ 40% de ses activités dans le digital, l'automatisation et la robotisation et l'assurance.

VALEURS EN BAISSE

LVMH (-3,40% à 275,90 Euros) : réalise sur les neuf premiers mois de 2018 des ventes de 33,1 MdsE, en hausse de 10%. La croissance organique des ventes ressort à 11% par rapport à la même période de 2017. Elle ressort à 13% en excluant l'impact de l'arrêt fin 2017 des concessions aéroportuaires à Hong Kong.

OL Groupe (-0,05% à 2,73 Euros) : Le résultat opérationnel courant (ROC) s'établit à 25,2 ME en repli de 5,4 ME par rapport à N-1. Cette évolution reflète notamment des amortissements et provisions nettes sur joueurs en progression en relation avec le trading de l'été 2017. Le résultat net part du Groupe progresse de 72% à 8 ME.

Eiffage (-0,45% à 92,52 Euros) a remporté le contrat pour la conception et la construction de l'aménagement d'une centrale hydroélectrique de 44 MW en Côte d'Ivoire pour un montant de près de 110 millions d'euros. Ivoire Hydro Energy, qui vient de signer avec l'État de Côte d'Ivoire le premier avenant à la convention de concession de l'aménagement hydroélectrique de Singrobo-Ahouaty, a confié à Eiffage ce contrat clé en main.

Kering (-3,80% à 405,90 Euros) : Jefferies revoit en baisse de 590 à 545 euros son objectif de cours sur Kering tout en restant acheteur. Le groupe a annoncé le succès de l'offre de rachat portant sur les quatre souches obligataires venant à échéance en 2019, 2020, 2021 et 2022 pour un montant total de 369,8 millions d'euros (hors intérêts courus) lancée le 28 septembre.

Haulotte Group (-0,90% à 10,96 Euros) a annoncé l'acquisition de la totalité des actions de la société turque de distribution de matériels d'élévation Acarlar Makine, qui a été créée en 2003 par le Groupe Acar. Le siège d'Acarlar se situe à Istanbul et la société emploie 34 personnes au travers de 4 agences en Turquie. Depuis le 18 avril 2014, Haulotte Group possède une participation à hauteur de 50% dans le capital d'Acarlar. Le montant global de l'opération annoncée ce jour n'est pas dévoilé.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com