Cotation du 05/03/2021 à 18h05 CAC 40 -0,82% 5 782,65
  • PX1 - FR0003500008

Ouverture Paris : le CAC40 cède un peu de terrain, DBV s'envole!

Ouverture Paris : le CAC40 cède un peu de terrain, DBV s'envole!
Ouverture Paris : le CAC40 cède un peu de terrain, DBV s'envole!
Crédit photo © Reuters

LA TENDANCE

(Boursier.com) — Le CAC40 recule de 0,65% à 5.645 points ce matin après la première demi-heure de négociations, cédant un peu de terrain dans une ambiance assez incertaine depuis maintenant le début de semaine. Le prochain coup d'envoi des publications de résultats avec les bancaires américaines y est sans doute pour beaucoup. Mais les inquiétudes se concentrent aussi sur le coût du plan de relance dévoilé durant la nuit dernière par Joe Biden ainsi que sur la persistance du risque sanitaire.

Le président élu américain a finalement dévoilé un projet de plan de relance de 1.900 milliards de dollars (1.562 milliards d'euros) pour compenser les dégâts économiques de la crise sanitaire. Le plan comprend 415 milliards de dollars destinés à renforcer la lutte et la vaccination contre le COVID-19, environ 1.000 milliards d'aides directes aux ménages et quelque 440 milliards d'aides aux petites entreprises et aux municipalités les plus gravement touchées par la crise sanitaire. Des chèques de 1.400 dollars seront versés aux Américains, bien plus que les 600 dollars versés au titre du dernier plan de relance voté par le Congrès. L'allocation chômage sera augmentée à 400 dollars par semaine, contre 300 actuellement, et prolongée jusqu'en septembre.

Par ailleurs, face à la brusque tension sur les taux longs observée depuis le début de l'année outre-Atlantique, le président de la Fed Jerome Powell a assuré jeudi qu'il était bien trop tôt pour évoquer une baisse du soutien apporté aux marchés par la banque centrale américaine pour faire face à la crise du Covid-19.

WALL STREET

La Bourse de New York a fini en légère baisse, jeudi, quelques heures avant l'annonce par le président-élu Joe Biden d'un vaste plan de soutien de l'économie américaine face à la crise du coronavirus. Les médias évoquent un montant de 2.000 milliards de dollars, qui s'ajouteraient au plan de 900 Mds$ adopté fin décembre. De son côté, le président de la Fed, Jerome Powell, a assuré que la banque centrale américaine n'est pas près de réduire son soutien aux marchés. Sur le marché de l'emploi US, les inscriptions au chômage se sont envolées la semaine dernière, frôlant le million sur fond de résurgence de l'épidémie de Covid-19.

A la clôture, l'indice Dow Jones a cédé 0,22% à 30.991 points, tandis que l'indice large S&P 500 a baissé de 0,38% à 3.795 pts, et que l'indice Nasdaq Composite, riche en valeurs technologiques et biotechs, a fléchi de 0,12% à 13.112 pts. Les trois indices évoluent cependant à moins de 1% de leurs records historiques du 8 janvier.

ECO ET DEVISES

Etats-Unis :
- Ventes de détail. (14h30)
- Indice manufacturier 'Empire State' de la Fed de New York. (14h30)
- Indice des prix à la production. (14h30)
- Production industrielle américaine. (15h15)
- Stocks et ventes des entreprises. (16h00)
- Indice du sentiment des consommateurs américains mesuré par l'Université du Michigan. (16h00)
- Rapport JOLTS concernant les ouvertures de postes. (16h00)

Europe :
- Balance commerciale européenne. (11h00)

L'once de métal jaune s'échange à 1.851$. De son côté, la parité euro / dollar atteint 1,2144$ ce matin. Le baril de Brent se négocie 55,70$.

VALEURS EN HAUSSE

DBV Technologies (+29,27% à 7,90 Euros) : a annoncé la réception de réponses écrites de la part de la Food and Drug Administration (FDA) américaine aux questions figurant dans la demande de réunion de type A que la société a présenté en octobre 2020. DBV Technologies estime que les commentaires reçus de la FDA offrent une approche réglementaire bien définie pour le futur. Dans ses échanges avec la FDA, DBV Technologies a proposé des solutions susceptibles de répondre aux deux importantes préoccupations identifiées par la FDA dans la CRL : l'impact de l'adhésion du patch sur l'efficacité et la nécessité d'apporter des modifications au patch.

VALEURS EN BAISSE

Valeo (-0,50% à 86,10 Euros) a annoncé des données financières préliminaires du second semestre 2020 qui s'avèrent supérieures aux derniers objectifs. Au 4e trimestre, malgré l'accélération de la deuxième vague du Coronavirus, Valeo a enregistré une croissance de 5,3%, à périmètre et taux de change constants, de son chiffre d'affaires première monte qui a atteint 4,2 milliards d'euros pour un chiffre d'affaires total de 5 milliards d'euros. Pour l'ensemble du deuxième semestre, grâce à une bonne maîtrise des coûts, en particulier des dépenses de R&D et des frais généraux, et de bonnes performances opérationnelles, Valeo a dégagé une marge d'Ebitda supérieure à 13,5% du chiffre d'affaires (objectif communiqué en octobre 2020 : marge d'Ebitda supérieure à 12%).

Total (-0,30% à 37,68 Euros) fait état d'un retour à des marges de raffinage (Europe) positives au quatrième trimestre, à 4,6$ la tonne contre -2,7$ la tonne au trimestre précédent, bien loin toutefois des 30,2$ dégagés un an plus tôt. Cet indicateur représente la marge moyenne sur coûts variables réalisée par le raffinage de Total en Europe. Le prix moyen du Brent s'est établi à 44,2$ au quatrième trimestre contre 42,9$ au trimestre précédent et 63,1$ un an plus.

Bouygues (-1,55% à 34,72 Euros) Télécom présente son plan stratégique et ses objectifs pour 2026. Pour atteindre son ambition, Bouygues Telecom accélère sa croissance dans un marché français redevenu porteur. Les objectifs financiers du plan stratégique "Ambition 2026" sont d'atteindre en 2026 : Un chiffre d'affaires Services supérieur à 7 MdsE ; un EBITDA après Loyer d'environ 2,5 MdsE avec une marge d'EBITDA après Loyer d'environ 35% ; un cash-flow libre d'environ 600 ME.

Eurofins (-1,20% à 74,65 Euros) lance de nouveaux tests et déploie "des moyens considérables" pour détecter et surveiller les nouveaux variants du SARS-CoV-2. La diversité croissante des variants et l'augmentation potentielle de la contagiosité de certaines nouvelles souches virales soulignent en effet la nécessité d'identifier, de localiser et de suivre les mutations sur l'ensemble du génome viral.

Ipsen (-1,45% à 71,20 Euros) : les résultats issus des cinq populations de patients ont démontré que Dysport apportait une longue durée de réponse lorsqu'il était injecté à la dose recommandée et approuvée. Une grande proportion de patients n'ont pas eu besoin de re-traitement pendant plus de 12 à 16 semaines

ILS ONT PUBLIÉ LEUR CHIFFRE D'AFFAIRES/RÉSULTATS...

Catana Group, Thermador Groupe, Mastrad, Spineway, Adeunis, Median Technologies, Safe Orthopaedics

LES DERNIÈRES "RECOS" D'ANALYSTES...

Goldman Sachs repasse d'acheter à 'neutre' sur Renault en ciblant 38 euros.

Deutsche Bank est à la vente sur Sanofi en ciblant un cours de 70 euros.

Morgan Stanley est à 'surpondérer' sur Faurecia en ciblant un cours de 48 euros.

HSBC repasse d'acheter à 'conserver' sur Gecina avec un cours cible de 142 euros.

INFOS MARCHES

Groupe Parot : rachat d'actions.

Suez : lance sa 5e offre d'actionnariat salarié pour la France.

CIFE : programme de rachat d'actions.

EN BREF

Vinci Airports : Trafic passagers en baisse de 70% en 2020.

Technicolor : Streamland Media achète l'activité Post Production pour 30 ME.

DBV Technologies : avancées règlementaires sur Viaskin Peanut pour les enfants âgés de 4 à 11 ans.

Erytech Pharma : recrutement du premier patient dans la phase 1 du cancer du pancréas.

Artea et La Banque des Territoires créent L'Immobilière Durable.

Gaussin : crée une filiale Asie-Pacifique.

Theradiag : un contrat de 3 ans minimum avec Orgentec.

Tour Eiffel : double opération !

Poxel récupère les droits de l'Imeglimine auprès de Metavant.

©2021,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !