Cotation du 09/04/2021 à 18h05 CAC 40 +0,06% 6 169,41
  • PX1 - FR0003500008

Ouverture Paris : le CAC40 cède du terrain

Ouverture Paris : le CAC40 cède du terrain
Ouverture Paris : le CAC40 cède du terrain
Crédit photo © Reuters

LA TENDANCE

(Boursier.com) — Comme redouté, le CAC40 débute sous les 5.800 points ce matin, la baisse s'accentuant au fil des minutes pour dépasser 1% peu avant 9h30 à 5.770 points. Jerome Powell n'a pas convaincu les marchés hier et dans le sillage de New York en forte baisse à la clôture, le CAC40 se retrouve logiquement lui-même en net recul.

Les taux souverains longs américains se sont tendus jeudi soir après des propos du président de la Fed Jerome Powell, qui a indiqué s'attendre à une hausse de l'inflation à court terme, mais a répété que la banque centrale américaine jugeait "appropriée" sa politique monétaire accommodante, et qu'elle ne comptait pas réagir avant que ses objectifs d'emploi et de prix soient atteint sur le long terme.

Le rendement du T-Bond à 10 ans, stable avant l'intervention de M. Powell, a bondi de 6 points de base à 1,54%, un seuil déjà atteint il y a une semaine, et qui correspond à son plus haut niveau depuis janvier 2020. Le rendement du T-Bond à 30 ans s'inscrit à 2,30%, en hausse de 5 points de base, au plus haut depuis décembre 2019.

WALL STREET

La Bourse de New York s'est vivement repliée jeudi, après les propos du président de la Fed, Jerome Powell, qui n'est pas parvenu à rassurer les marchés face aux craintes d'inflation et à la hausse rapide des taux d'intérêts, qui menacent de raboter les profits et les cours de Bourse. Par ailleurs, les cours du pétrole ont flambé de plus de 4% alors que l'Opep+ a décidé de maintenir l'essentiel de ses coupes de production, ce qui a encore alimenté les craintes inflationnistes. Le rendement de l'emprunt d'Etat américain à 10 ans est remonté au-dessus de 1,5% et l'indice du dollar a progressé de 0,7%.

A la clôture, le Dow Jones a cédé 1,11% à 30.924 points, tandis que l'indice large S&P 500 a reculé de 1,34% à 3.768 pts, et que le Nasdaq Composite, riche en valeurs technologiques et biotechs, a chuté de 2,11% à 12.723 pts, après une perte de plus de 3% en séance. Le Nasdaq cède désormais près de 10% par rapport à son dernier record du 12 février (-9,7%), tout près de la zone officielle de correction, définie par une baisse supérieure à 10%.

ECO ET DEVISES

Les commandes à l'industrie allemande ont rebondi de 1,4% en janvier, près de trois fois la hausse attendue par le marché. Elles avaient reculé de 2,2% en décembre. Les commandes intérieures ont diminué de 2,6% alors que celles provenant de l'international ont augmenté de 4,2%, précise l'Office fédéral de la statistique. En glissement annuel, les commandes, ajustées des prix et des effets calendaires, progressent de 2,5%.

Etats-Unis :
- Rapport gouvernemental mensuel sur la situation de l'emploi. (14h30)
- Balance commerciale américaine. (14h30)
- Crédit à la consommation. (21h00)

La parité euro / dollar atteint 1,1953 ce matin. Le baril de Brent se négocie 67,95$. L'once d'or se traite 1.698$.

VALEURS EN HAUSSE

2CRSI (+4% à 5,46 Euros) : modeste rebond après les chutes de 11% et 14% consécutives à la révélation des grandes difficultés de l'un de ses principaux clients, Blade.

VALEURS EN BAISSE

GL Events (-1,55% à 11,40 Euros) : le chiffre d'affaires 2020 ressort en baisse de 59% à 479,4 ME. L'EBITDA hors IFRS 16 ressort à -21 ME, le plan d'économies de 190 ME ayant permis de limiter l'impact de la baisse d'activité sur la rentabilité. Le résultat opérationnel courant hors IFRS 16 s'établit à -71,4 ME contre 125,9 ME. Le résultat net part du Groupe ressort à -74,3 ME vs. 55,1 ME.

Bolloré (-1,10% à 4,01 Euros) : Le chiffre d'affaires de pour l'exercice 2020 s'élève à 24,109 milliards d'euros, en retrait de -3% à périmètre et taux de change constants. En données publiées, le chiffre d'affaires baisse de -3%, compte tenu de +378 millions d'euros de variations de périmètre (intégration d'Editis et de M7 chez Vivendi et cession de Bolloré Ports France et Wifirst) et de -289 ME d'effets de change (en raison de la baisse du dollar et d'autres devises). Le résultat opérationnel ajusté (EBITA) s'établit à 2,043 MdsE en hausse de +25% (23% à périmètre et taux de change constants). Le résultat net consolidé s'établit à 1,563 MdE (1,408 MdE en 2019), soit +11%. Le résultat net part du Groupe ressort à 426 ME (237 ME en 2019), en progression de 79%.

CGG (-2,70% à 1,04 Euro) : a réalisé au T4 2020 une bonne performance opérationnelle. Le Chiffre d'affaires ressort à 217 M$, l'EBITDAs est de 52 M$ et le résultat opérationnel de (58)m$. Le chiffre d'affaires des activités s'inscrit à 283 M$, en hausse séquentielle de 42% et en baisse de (29)% d'une année sur l'autre. Le Résultat Opérationnel des activités est de (42) M$ et le Résultat Opérationnel ajusté des activités de 17 M$, avant (59) M$ de charges non récurrentes. Le résultat net du groupe s'inscrit à (100) M$, dont (61) M$ de charges non récurrentes sur les activités poursuivies et (23) M$ de charges non récurrents sur les activités abandonnées. Le carnet de commandes des activités du groupe au 1er janvier 2021 est de 421 M$.

Manitou (-2,30% à 27,40 Euros) réalise un chiffre d'affaires de 1,585 milliard d'euros en 2020, en baisse de -24% par rapport à 2019 (-24% en comparable). Le résultat opérationnel récurrent est de 85 millions d'euros (148,6 ME en 2019). Il recule de -43%. L'Ebitda s'établit à 120 ME (186 ME en 2019). Le résultat net part du groupe est de 40 ME (96 ME en 2019).

Cellectis (-1,10% à 16,36 Euros) : Au 31 décembre 2020, la société disposait de 274 M$ en trésorerie, équivalents de trésorerie, actifs financiers courants et de trésorerie bloquée consolidés, dont 244 M$ sont attribuables à Cellectis hors Calyxt. Cela se compare à 364 M$ de trésorerie, équivalents de trésorerie, actifs financiers courants et trésorerie bloquée consolidés au 31 décembre 2019, dont 304 M$ étaient attribuables à Cellectis.

ILS ONT PUBLIÉ LEUR CHIFFRE D'AFFAIRES/RÉSULTATS...

Financière de l'Odet, Savencia Fromage & Dairy, Groupe Flo, ST Dupont, Inventiva

LES DERNIÈRES "RECOS" D'ANALYSTES...

Berenberg est à l'achat sur Akka avec un cours cible ajusté à 43 euros et sur Alten avec un objectif qui passe à 123 euros.

INFOS MARCHES

Amoéba : émission de la 12e tranche d'OCA.

Seb : ajustement du ratio d'échange et des seuils de montant de dividende des ORNAE.

Safran obtient un financement de 500 ME de la BEI.

Genomic Vision : tirage de la 2ème tranche d'OCABSA.

EN BREF

Nanobiotix : fin de la collaboration avec Pharmaengine.

Lisi annonce la cession de sa filiale LACE au groupe Rafaut.

Kerlink et Microshare collaborent de nouveau.

Société des Bains de Mer a finalisé son plan de réduction des coûts.

Solocal victime d'une tentative d'intrusion dans ses systèmes d'information.

©2021,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !