Cotation du 18/12/2018 à 18h05 CAC 40 -0,95% 4 754,08
  • PX1 - FR0003500008

Ouverture Paris : le CAC40 au dessus des 5.000 points ce soir en clôture ?

Ouverture Paris : le CAC40 au dessus des 5.000 points ce soir en clôture ?
Ouverture Paris : le CAC40 au dessus des 5.000 points ce soir en clôture ?
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

5.004 points au plus haut depuis l'ouverture : l'indice parisien est parvenu a dépassé le niveau si symbolique des 5.000 points autour duquel il s'est positionné depuis le début de semaine. Il est aidé en cela par l'amélioration des relations relations sino-américaines dont le baromètre repart en direction du beau fixe ce matin... Hier il était franchement à l'orage après les propos de Donald Trump jugeant "hautement improbable" la possibilité d'un accord. Ce matin, le balancier repart donc dans le sens du positif alors que le conseiller économique de la Maison blanche, Larry Kudlow, a indiqué que Washington percevait la rencontre prévue en fin de semaine entre Donald Trump et son homologue chinois Xi Jinping en marge du G20 comme l'occasion de "tourner la page" de la guerre commerciale entre les deux pays. Rien que ça!

Même son de cloche de la part de l'ambassadeur chinois à Washington qui a déclaré mardi à Reuters que Pékin espérait conclure un accord lors de la rencontre Xi-Trump, dont les détails concrets restent encore à connaître... Profitant de cette nouvelle, Tokyo a clôturé sur un gain de plus de 1%. Les investisseurs vont devoir profiter de cette bonne nouvelle, tant les relations sino-américaines semblent fragiles et sujettes à des revirements réguliers... d'autant qu'en Europe la tension devrait revenir sur le devant de la scène d'ici le 11 décembre et le vote de la Chambre des Communes concernant l'accord de Brexit. A ce stade, Theresa May est largement minoritaire d'après les politologues et le vote négatif est aujourd'hui l'hypothèse la plus probable. La bonne nouvelle venue d'Italie en début de semaine avec un gouvernement prêt à finalement faire des efforts pour atteindre un niveau de déficit budgétaire de -2,2% en 2019, semble déjà lointaine! Un geste pourtant majeur de la part de l'Italie qui a permis de détendre l'atmosphère et le spread avec le Bund...

WALL STREET

Le rebond entamé lundi à la Bourse de New York s'est poursuivi à plus petite échelle mardi, malgré des déclarations peu rassurantes de Donald Trump concernant les négociations commerciales avec la Chine. Le président américain menace toujours de taxer à 25% à partir de janvier les 200 milliards de dollars de produits chinois qu'il taxe déjà à 10% depuis le 24 septembre. Le pétrole est reparti à la baisse après ces déclarations, faites au 'Wall Street Journal'. Les indices boursiers, qui avaient ouvert en baisse, ont cependant changé de tendance après des propos jugés plus conciliants du conseiller économique de Trump, Larry Kudlow, sur le commerce.

A la clôture, l'indice Dow Jones a tout de même gagné 0,44% à 24.748 points, tandis que l'indice large S&P 500 a pris 0,33% à 2.682 pts et que l'indice Nasdaq composite, riche en valeurs technologiques et biotechnologiques, a stagné à 7.082 pts (+0,01%).

ECO ET DEVISES

Etats-Unis :
- PIB trimestriel américain. (14h30)
- Balance du commerce international de biens. (14h30)
- Ventes de logements neufs. (16h00)
- Indice de confiance des investisseurs selon State Street. (16h00)
- Rapport hebdomadaire sur les stocks pétroliers domestiques américains. (16h30)
- Intervention de Jerome Powell à New York. (17h30)
- Minutes du FOMC (dernière réunion monétaire de la Fed). (20h00)

Europe :
- Indice GfK du climat de la consommation en Allemagne. (13h00).

La parité euro / dollar atteint 1,1291$ ce matin. Le baril de Brent se négocie 61,16$. L'once d'or se traite 1.221$.

VALEURS EN HAUSSE

LafargeHolcim (+0,50% à 40,55 Euros) : Dans le cadre de ses objectifs pour l'exercice 2019, le Groupe prévoit : une croissance du chiffre d'affaires de 3 à 5% sur base comparable, conforme à l'objectif de la Stratégie 2022, une croissance de l'Ebitda sous-jacent d'au moins 5% sur base comparable, conforme à l'objectif de la stratégie 2022. Une accélération du désendettement, avec un objectif de dette nette de deux fois l'Ebitda sous-jacent ou moins d'ici fin 2019.

Renault (+0,70% à 62 Euros) : Le directeur général de Renault doit rester le président de l'alliance Renault-Nissan, a dit mardi le ministre français de l'Economie et des Finances, Bruno Le Maire, interrogé sur LCI sur l'affaire Carlos Ghosn.

Biom'up (+7,40% à 5,33 Euros) : 26 hôpitaux ont acquis le produit hémostatique de la société après qu'il a franchi avec succès les processus d'évaluation internes de ces hôpitaux. Au total, plus de 240 hôpitaux américains sont en cours d'évaluation d'HEMOBLAST Bellows, à comparer à 140 à la mi-septembre.

VALEURS EN BAISSE

Focus Home Interactive (-0,45% à 21,80 Euros) entend continuer à offrir des jeux AA ambitieux. Le budget de 1 à 7 ME initialement alloué au développement des jeux devrait progressivement franchir un nouveau pallier pouvant atteindre 15 ME. Ces budgets plus élevés devraient permettre d'augmenter la qualité des titres, et ainsi générer un engagement plus fort des joueurs via un cycle de vie des jeux plus étendu... En plus des collaborations avec les studios français les plus talentueux, la société devrait bientôt être en mesure d'annoncer des partenariats avec de nouveaux studios internationaux.

VALEUR A SUIVRE

Parrot (suspendu) : Constatant la baisse récente du cours de bourse, Horizon, société détenue intégralement par Henri Seydoux et sa famille, et actionnaire de contrôle de Parrot avec 36% de son capital et 36,91% de ses droits de vote, a conclu un contrat d'acquisition d'actions avec un actionnaire représentant 9,59% du capital de Parrot pour un prix par action de 3,2 euros. A l'issue de cette acquisition, Horizon détiendra 45,69% du capital et 46,71% des droits de vote de Parrot. Conformément à la réglementation boursière et afin d'offrir une liquidité aux actionnaires de Parrot qui le souhaitent, Horizon entend déposer auprès de l'Autorité des marchés financiers, dans les meilleurs délais, une offre publique d'achat sur les actions Parrot qu'elle ne détient pas au même prix de 3,2 euros par action, ainsi qu'une offre sur les bons de souscription d'actions à un prix représentatif du prix offert pour les actions. L'offre sur les actions extérioriserait une prime de 94,2% par rapport au cours de clôture de l'action Parrot du 26 novembre.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com