Cotation du 17/05/2019 à 18h05 CAC 40 -0,18% 5 438,23
  • PX1 - FR0003500008

Ouverture Paris : le CAC40 accentue son gain depuis le 1er janvier

Ouverture Paris : le CAC40 accentue son gain depuis le 1er janvier
Ouverture Paris : le CAC40 accentue son gain depuis le 1er janvier
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

Le CAC40 repousse un peu plus haut le curseur ce matin, à 5.520 points (+0,20%). Sans véritable catalyseur, l'indice parisien revient sur des plus hauts de fin septembre 2018 et accentue son gain depuis le 1er janvier (+16,50%). Toujours sans catalyseur donc et avec des volumes restreints puisque moins de 200 ME avaient changé de mains à 9h30, soit un montant faible à ce stade de la séance.

Les investisseurs sont dans l'attente de la concrétisation de l'accord commercial prochain entre les Etats-Unis et la Chine. Alimentée par des annonces désormais récurrentes sur l'imminence d'un accord, la chronique du conflit commercial pourrait atteindre son épilogue... Cela semble en tout cas intégré dans les cours. Gare à toute déception!

Pas de soutien en revanche du côté des résultats trimestriels. Les banques américaines, premières de cordées, n'ont pas véritablement convaincu et offert de soutien aux opérateurs de marché. Goldman Sachs a notamment chuté de plus de 4%...

WALL STREET

L'actualité des entreprises a une nouvelle fois dominé lundi à Wall Street, où les résultats de la banque Goldman Sachs (-3,8%) ont été accueillis froidement, contrairement à ceux de JP Morgan (-1,1%) à la veille du week-end. Les résultats de Citigroup (-0,07%) ont été mieux perçus mais sans déclencher d'enthousiasme. L'action Walt Disney (+1,5%) en revanche, s'est hissée à son plus haut niveau historique lundi après l'annonce, vendredi, d'un service de vidéo en streaming à seulement 6,99$ par mois, qui fait vaciller le titre du leader du secteur Netflix (-0,65%). Les cours du pétrole ont corrigé après des propos du ministre russe des finances évoquant une possible fin de l'accord de réduction de la production avec l'Opep.

A la clôture, l'indice Dow Jones a cédé 0,10% lundi soir à 26.384 points, tandis que l'indice large S&P 500 a reculé de 0,06% à 2.905 pts, préservant le seuil psychologique de 2.900 points, qu'il avait franchi vendredi. Le Nasdaq composite, riche en valeurs technologiques et biotechnologiques, a fléchi de 0,10% à 7.976 pts.

ECO ET DEVISES

Etats-Unis :
- Production industrielle américaine. (15h15)
- Indice du marché immobilier américain. (16h00)

Europe :
- Balance commerciale italienne. (10h00)
- Taux de chômage britannique. (10h30)
- Indice allemand ZEW du sentiment économique. (11h00)
- Indice européen ZEW du sentiment économique. (11h00)

La parité euro / dollar atteint 1,1307$ ce matin. Le baril de Brent se négocie 70,92$. L'once d'or se traite 1.285$.

VALEURS EN HAUSSE

ESI Group (+6,20% à 29,20 Euros) : Sur 2018/2019, les ventes d'ESI Group ont atteint 139,4 ME soit +3,1% en publiées et +3,9% à données identiques. L'EBITDA ressort à 11,2 ME vs. 12,1 ME, pour une marge de 8% du chiffre d'affaires total au lieu de 9%. Le résultat opérationnel est de 7 ME contre 8,1 ME. Mais le résultat net gagne 40% à 3,3 ME contre 2,4 ME.

Thales (+0,15% à 107,25 Euros) : A l'issue de la Période de Réouverture de l'Offre, qui a expiré hier, environ 97,02% des actions Gemalto ont été apportées à l'Offre de Thales.

Vinci (+0,15% à 89,44 Euros) : dément formellement les rumeurs parues dans la presse sur l'existence de discussions avec l'Etat portant sur les indemnités de résiliation relatives au contrat de concession des aéroports du grand ouest.

Korian (+0,40% à 35,44 Euros) : a réalisé l'acquisition de Stepping Stones, un opérateur privé néerlandais innovant, spécialisé dans l'accompagnement haut de gamme de la maladie d'Alzheimer et des troubles cognitifs. L'opération, qui porte sur 100% du capital de Stepping Stones,est en cours d'autorisation auprès des autorités sanitaires néerlandaises (NZa).

Groupe ADP (+0,35% à 178,40 Euros) : rapporte ses chiffres d'activité pour le mois dernier. En mars 2019, le trafic de Paris Aéroport s'est inscrit en hausse de 5,2% par rapport au mois de mars 2018 avec 8,7 millions de passagers accueillis, dont 6 millions à Paris-Charles de Gaulle (+ 7,2%) et 2,7 millions à Paris-Orly (+ 1%).

VALEURS EN BAISSE

Worldline (-2% à 55,20 Euros) : Ce courant vendeur est à mettre en perspective avec l'actualité du côté des brokers. Selon nos informations, Antonin Baudry, analyste à HSBC, a abaissé sa recommandation sur le spécialistes des services de paiement à "conserver" contre "acheter" précédemment, malgré un objectif simultanément rehaussé de 53 à 55 euros. Avec cette décision, le nombre d'analystes positifs sur Worldline (8) est à présent équivalent à ceux qui sont neutres, pour 3 à la vente. L'objectif du consensus se situe à 51,9 euros.

ANALYSTES

HSBC repasse d'acheter à 'conserver' sur Worldline en ajustant son cours cible à 55 euros.

Oddo a confirmé son avis à l'achat sur Saint-Gobain et son cours cible de 45 euros.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com