Cotation du 18/09/2019 à 14h15 CAC 40 +0,18% 5 625,70
  • PX1 - FR0003500008

Ouverture Paris : le CAC40 a les 5.400 points en ligne de mire !

Ouverture Paris : le CAC40 a les 5.400 points en ligne de mire !
Ouverture Paris : le CAC40 a les 5.400 points en ligne de mire !
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

L'incertitude politique en provenance d'Italie, avec la démission du gouvernement Conte, n'aura pas affolé les marchés... Ils n'auront fait flancher le CAC40 que l'espace de la deuxième moitié de séance hier. L'indice parisien repart en effet de l'avant ce matin, s'octroyant 0,75% de hausse dans les premiers échanges, à 5.385 points. L'indice parisien revient ainsi tout proche des 5.400 points!

L'optimisme est donc de mise alors que les investisseurs attendent le compte-rendu de la dernière réunion de la Réserve fédérale américaine, ce soir, lequel pourrait donner de nouvelles indications sur l'évolution des taux d'intérêt aux Etats-Unis. Les attentes sont claires à ce sujet : plus de 98% des investisseurs attendent une baisse d'un quart de point en septembre selon le baromètre FedWatch de CME Group!

Donald Trump devrait lui aussi animer la cote, comme il le fait depuis le début du conflit commercial avec la Chine. Il réclame de nouveau une politique accommodante de rachats d'actifs de la part de la Fed... Les "Minutes", publiées tout à l'heure, pourraient être l'occasion de nouveaux tweets critiques de sa part. Il a aussi de nouveau démontré sa volonté d'oeuvrer pour lutter contre le risque de récession, ayant confirmé que son administration étudiait la possibilité de réduire les charges sur les salaires et... la fiscalité sur les plus-values boursières! Pas neutre, lorsqu'on connait l'importance des marchés financiers au sein de l'épargne des ménages américains.

Dans l'immédiat le Président américain souffle le chaud et le froid, alimentant le conflit avec la Chine en déclarant que la confrontation était nécessaire malgré son impact négatif à court terme sur l'économie américaine et en ayant approuvé une vente de huit milliards de dollars d'avions de combat à Taiwan.

WALL STREET

Wall Street a marqué une pause mardi soir après trois séances de rebond. Des prises de bénéfices avant plusieurs rendez-vous importants cette semaine, dont le discours du patron de la Fed Jerome Powell à Jackson Hole programmé vendredi. Les valeurs financières ont pesé sur la tendance, sur fond de recul des rendements des Treasuries. La perspective d'une baisse des taux par les grands banques centrales, la crise politique en Italie (avec la démission du président du Conseil italien, Giuseppe Conte) et le blocage dans le dossier Brexit ont favorisé les obligations souveraines ces dernières heures.

Les indices ont creusé leurs pertes en fin de séance, et le Dow Jones a reculé de 0,66% à 25.962 points. Le S&P 500, plus large, a cédé 0,79% à 2.901 points et le Nasdaq affiche un repli de 0,68% à 7.949 points.

ECO ET DEVISES

Etats-Unis :
- Reventes de logements existants. (16h00)
- Rapport hebdomadaire du Département à l'énergie sur les stocks pétroliers domestiques. (16h30)
- Minutes du FOMC (Fed). (20h00)

L'once de métal jaune s'échange à 1.504$. De son côté, la parité euro / dollar atteint 1,1096$ ce matin. Le baril de Brent se négocie 60,03$.

VALEURS EN HAUSSE

Atos (+1,10% à 67,90 Euros) Public Safety LLC, leader international de la transformation digitale et des systèmes de communications critiques, a conclu un contrat de cinq ans, d'un montant de 198 millions de dollars, avec l'État de Californie, pour transformer le système d'appel d'urgence (9-1-1) de l'État en plateformes de communication de pointe à haut débit et améliorer ainsi les services d'urgence pour le public, les professionnels des appels d'urgence et les premiers intervenants.

Euronext (+0,57% à 70,60 Euros) a annoncé mardi la nomination de Simone Huis In't Veld comme directrice générale d'Euronext Amsterdam à la suite de la décision de Maurice van Tilburg de quitter ses fonctions.

EDF (+0,80% à 10,55 Euros) : Framatome serait proche d'un accord pour racheter la division internationale de contrôle et d'instrumentation de Rolls-Royce, selon une information révélée hier par Sky News sur son site internet. Selon la chaîne de télévision britannique, la transaction pourrait s'élever à 100 millions de livres (soit près de 110 ME) et une annonce pourrait être faite dans les prochaines semaines.

VALEURS EN BAISSE

Ramsay Générale de Santé (-4,81% 17,80 Euros) : prend la tête des plus fortes baisses sur le SRD ce matin, dans de faibles échanges étant donné la taille du flottant de la société...

ANALYSTES

Citi initie le suivi de SEB avec un conseil 'achat' et un objectif de 163 euros.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com