Cotation du 19/07/2019 à 18h05 CAC 40 +0,03% 5 552,34
  • PX1 - FR0003500008

Ouverture Paris : le CAC40 a du mal à suivre le Dow Jones !

Ouverture Paris : le CAC40 a du mal à suivre le Dow Jones !
Ouverture Paris : le CAC40 a du mal à suivre le Dow Jones !
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

Le CAC40 a du mal à suivre le rythme de ses homologues américains qui battent des records à Wall Street, avec un S&P au-delà des 3.000 points en séance mercredi et un Dow Jones au-delà de 27.000 points en clôture hier soir. L'indice parisien s'octroie un modeste +0,15% à l'approche de 9h30, 5.560 points. Il demeure, il est vrai, non loin de son plus haut de l'année, inscrit à 5.629 points.

Les investisseurs semblent anesthésiés par le retour des politiques accommodantes des banques centrales... Hier, au deuxième jour de son audition semestrielle au Congrès, cette fois devant la commission bancaire du Sénat, Powell a adopté la même ligne que la veille quand il avait affirmé devant les Représentants que la Fed agirait "de manière appropriée" pour soutenir la croissance.

Ces déclarations ont visiblement cristallisé les anticipations d'une baisse du taux des fed funds le 31 juillet, à l'issue de la prochaine réunion du comité de politique monétaire (FOMC) de la banque centrale. Le consensus s'établit à 25 points de base. De quoi doper le Dow Jones hier... Visiblement difficile à suivre pour le CAC40...

Un retour de l'inquiétude est-il à suivre? Les investisseurs vont guetter le chiffre du produit intérieur brut (PIB) du deuxième trimestre en Chine prévu lundi. Histoire de mesurer l'impact économique des tensions commerciales entre Pékin et Washington. La croissance chinoise devrait revenir à 6,2% sur un an après 6,4% sur les trois premiers mois de l'année.

WALL STREET

Wall Street a exploré des territoires inconnus ce jeudi sur fond d'anticipations de baisse des taux de la Fed fin juillet, sans doute de 0,25 pt. Le DJ s'adjuge finalement 0,85% à 27.088 pts, franchissant pour la première fois le cap des 27.000 pts, tandis que le S&P500 est de nouveau repassé au-dessus de la barre symbolique des 3.000 pts en tout début de séance, avant de revenir à 2.999 pts en clôture (+0,21%). Le Nasdaq cède 0,08% à 8.196 pts.

L'inflation de juin est ressortie à +0,1% outre-Atlantique, un peu supérieure à la stabilité qui était anticipée par le marché... Par ailleurs, Jerome Powell qui s'exprimait devant le Sénat ce jeudi, a confirmé l'impression laissée hier devant le Congrès US, soulignant les inquiétudes liées au commerce international et constatant que le ralentissement mondial "continuent de peser sur les perspectives économiques aux Etats-Unis".

ECO ET DEVISES

Europe :
- Réunions Ecofin.
- Production industrielle européenne. (11h00)

L'once de métal jaune s'échange à 1.413$. De son côté, la parité euro / dollar atteint 1,1271$ ce matin. Le baril de Brent se négocie 67,03$.

VALEURS EN HAUSSE

Ingenico (+2,75% à 79,26 Euros) : Goldman Sachs repasse à l'achat sur avec un cours cible revu en forte hausse à 90 euros.

Pierre et Vacances (+3,15% à 16,30 Euros) a vu son chiffre d'affaires s'élèver à 335 ME, en croissance de +12,6% par rapport au 3ème trimestre de l'exercice précédent. Le chiffre d'affaires de location s'élève à 227,7 ME, en progression de +5,5% à données comparables. Compte tenu du portefeuille de réservations de Pierre & Vacances Tourisme Europe et de Center Parcs Europe, le groupe anticipe un chiffre d'affaires en croissance à données comparables sur le 4ème trimestre de l'exercice 2018/19.

Bénéteau (+3,24% à 9,88 Euros) : a réalisé au troisième trimestre de son exercice 2018-2019 un chiffre d'affaires de 434 millions d'euros, en croissance de 3,1% par rapport au trimestre de l'année précédente (+1,8% à taux de change constant). Au titre des 9 premiers mois de l'exercice 2018-2019, le chiffre d'affaires consolidé s'élève à 929,9 millions d'euros, en hausse de 5% par rapport à la même période de l'année précédente et de 3,8% à taux de change constant. Bénéteau confirme tabler sur une progression de son chiffre d'affaires global de l'ordre de +3 à +5% (de +2 à +4% à taux de change constant), avec un taux de résultat opérationnel courant sur chiffre d'affaires quasi stable en données publiées.

VALEURS EN BAISSE

Maurel et Prom (-3,40% à 3 Euros) : Le Chiffre d'affaires ressort à 229 M$ au S1 2019, en léger retrait de 4% par rapport au S1 2018 en raison de décalages d'enlèvements. Le Revenu retraité des décalages d'enlèvement est de 256 M$ au S1 2019, en hausse de 15% par rapport au S1 2018. Le prix du brut est globalement stable avec un prix de vente moyen de l'huile sur la période de 68,4$/b contre 69,2$/b en S1 2018.

Stentys (-16,80% à 0,475 Euro) : Sur le seul 2ème trimestre, le chiffre d'affaires atteint 2,5 ME, en baisse de 8% en pro forma. La trésorerie du groupe s'élève à 8,1 ME au 30 juin 2019 contre 8,6 ME au 31 mars 2019.

PSB Industries (-0,35% à 28,20 Euros) : a réalisé, au 1er semestre 2019, un chiffre d'affaires de 142 ,2 ME, en retrait de 3,1% à taux de change et périmètre constants. L'activité intègre un effet de change positif de +2,2 ME.

Vallourec (-5% à 2,63 Euros) : en fort recul alors que le broker UBS est passé de 'neutre' à 'vendre' sur le groupe tubiste avec un cours cible ramené de 2,40 à 1,90 euro.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com