Cotation du 24/05/2018 à 18h05 CAC 40 -0,31% 5 548,45
  • PX1 - FR0003500008

Ouverture Paris : la séquence favorable touche-t-elle à sa fin? Les bancaires malmenées !

Ouverture Paris : la séquence favorable touche-t-elle à sa fin? Les bancaires malmenées !
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

Hésitant à l'ouverture, le CAC semble finalement s'orienter vers la baisse à l'approche de 9h30 ne parvenant pas à sauver les 5.500 points, tout en restant très proche... (-0,20% à 5.489 points). Les investisseurs se veulent modérés après la séance heurtée de Wall Stret hier et la séquence plus que favorable pour le marché parisien en avril (près de 7% de hausse...). Autre élément de faiblesse sur le marché : le Dollar qui semble désormais caler face à l'Euro, alors que son avancée a permis aux grandes valeurs exportatrices françaises de progresser largement et de tirer le CAC40 vers le haut lors des dernières séances. Aujourd'hui, le niveau de l'inflation va revenir sur le devant de la scène avec la publication du rapport sur l'emploi aux Etats-Unis qui pourrait animer la fin de séance parisienne.

Le début de séance est compliqué pour les valeurs bancaires françaises qui ont publié des chiffres trimestriels inférieurs aux attentes du consensus et alors que HSBC a aussi fait état de données décevantes.

WALL STREET

Malgré une chute de près de 1,5% en séance, les indices boursiers américains ont réduit leurs pertes en fin de journée, le Dow Jones finissant même en légère progression. Les investisseurs digéraient toujours le communiqué de la Réserve fédérale, qui a souligné mercredi que l'inflation approchait de son objectif, ouvrant la voie à une nouvelle hausse des taux en juin. Jeudi, Tesla et Spotify se sont distingués par des reculs de l'ordre de 5,5% après leurs comptes du 1er trimestre. Les investisseurs restaient prudents en attendant la publication des chiffres de l'emploi aux Etats-Unis en avril, vendredi, ainsi que les résultats des négociations commerciales entamées jeudi en Chine. Le dollar a marqué le pas, tandis que le pétrole a poursuivi sa progression.

En clôture, le Dow Jones a avancé de 0,02% à 23.930 points, mettant fin à 4 séances consécutives de baisse. L'indice large S&P 500 a en revanche reculé de 0,23% à 2.629 pts, tandis que le Nasdaq composite, riche en valeurs technologiques et biotechnologiques, a cédé 0,18% à 7.088 pts.

ECO ET DEVISES

Programme allégé aujourd'hui, avec aux Etats-Unis, le rapport mensuel sur la situation de l'emploi aux Etats-Unis (14h30) et en Europe, les ventes de détail (11h00).

La parité euro / dollar atteint 1,1978 ce matin. Le baril de Brent se négocie 73,63$. L'once d'or se traite 1.315$.

VALEURS EN HAUSSE

Maisons du Monde (+8,20% à 35,70 Euros) a réalisé des ventes de 255,1 millions d'euros, en hausse de 11,5% par rapport au premier trimestre 2017, et de 5,1% à périmètre comparable, en ligne avec les objectifs du Groupe.

EDF (+0,70% à 11,64 Euros) : via EDF Renewables au Royaume-Uni, détenu par EDF Energy et EDF Energies Nouvelles, a acquis le projet de parc éolien "Neart na Gaoithe" auprès de Mainstream Renewable Power, acteur international de l'éolien et du solaire, au terme d'un processus compétitif. Ce parc éolien en mer générera une puissance de 450 MW, et pourra alimenter plus de 375 000 foyers. Le projet, qui dispose de toutes les autorisations administratives, est situé dans l'estuaire du Forth sur la côte est de l'Écosse. Il bénéficie d'un Contract for Difference (CFD) d'une durée de 15 ans au tarif de 140 Euros (correspondant à l'indexation du tarif de 2012 qui était fixé à 114,39 £), ainsi que des accords de raccordement au réseau.

VALEURS EN BAISSE

Air France KLM (-6,40% à 7,80 Euros) explique ce vendredi que la demande a été "soutenue" sur le premier trimestre 2018, ce qui s'est traduit par une progression de 5,2% à 22 millions du nombre de passagers transportés. Le trafic est ressorti en hausse de 5,7% avec une augmentation de 1,7 point du coefficient d'occupation. La recette unitaire progresse de 1,2% à change constant par rapport à 2017.

BNP Paribas (-3,50% à 61,18 Euros) : Le résultat net part du Groupe s'élève à 1.567 millions d'euros, en baisse de 17,3% par rapport au premier trimestre 2017 mais de seulement 3,8% hors exceptionnels et IFRIC 21. La rentabilité des fonds propres hors exceptionnels est ainsi égale à 10,2%. Le produit net bancaire (PNB) de la première banque française par la capitalisation boursière - et deuxième de la zone euro - a ainsi reculé de 4,4% à 10,8 milliards d'euros, un chiffre légèrement inférieur aux attentes du marché.

Société Générale (-7,30% à 41,64 Euros) : La troisième banque française par la capitalisation boursière indique que son produit net bancaire a reculé de 2,8% à 6,29 milliards d'euros, sous les attentes du marché. Les analystes attendaient en moyenne un PNB de 6,48 milliards d'euros. La banque affiche un résultat brut d`exploitation de la ressort à 1.565 ME au T1, -14,5%. Le résultat net part du Groupe s'inscrit à 850 millions d'euros. Le résultat net sous-jacent du Groupe est de 1,204 millions d'euros et le ROTE sous-jacent de 10,9% reflètent une performance commerciale solide du Groupe dans les activités de banque de détail et en retrait dans les activités de marché.

Axa (-0,40% à 22,31 Euros) : a généré un chiffre d'affaires en hausse de 2% à 30,8 milliards d'euros au premier trimestre.

Nicox (-1,70% à 8,89 Euros) : Au 31 mars 2018, la trésorerie et les équivalents de trésorerie du Groupe Nicox s'élevaient à 36,3 millions d'euros comparés à 41,4 millions d'euros au 31 décembre 2017.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Ouverture Paris : la séquence favorable touche-t-elle à sa fin? Les bancaires malmenées !

Partenaires de Boursier.com