Cotation du 17/06/2019 à 18h05 CAC 40 +0,43% 5 390,95
  • PX1 - FR0003500008

Ouverture Paris : la passe de quatre pour le CAC40 ?

Ouverture Paris : la passe de quatre pour le CAC40 ?
Ouverture Paris : la passe de quatre pour le CAC40 ?
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

Le CAC40 va tenter d'enchaîner une quatrième séance consécutive de progression ce jeudi. C'est plutôt bien parti puisqu'après 30 minutes d'échanges, l'indice parisien grimpe de 0,43% à 5.314 points. La principale attraction du jour aura lieu à Francfort avec la réunion de la BCE. Le Conseil des gouverneurs doit rendre sa décision sur les taux à la mi-journée, avant la conférence de presse de son président, Mario Draghi. Si un statu quo sur les taux est largement anticipé, les investisseurs seront attentifs aux commentaires sur les risques pour l'économie de la zone euro dans un contexte de tensions commerciales, de ralentissement de la croissance mondiale et de faible inflation. Ils seront également à l'affût de détails sur les modalités du prochain programme de prêts à bas taux pour le secteur bancaire.

L'autre grosse actualité du jour vient de l'annonce du retrait surprise de l'offre de fusion de Fiat Chrysler avec Renault. Le constructeur au losange en fait logiquement les frais ce matin avec un titre qui abandonne près de 7%.

ECO ET DEVISES

Etats-Unis :
- Etude Challenger concernant les destructions de postes annoncées. (13h30)
- Balance commerciale. (14h30)
- Inscriptions hebdomadaires au chômage. (14h30)
- Productivité et coûts. (14h30)

Europe :
- Commandes industrielles allemandes. (08h00)
- Ventes de détail en Italie. (10h00)
- PIB trimestriel révisé en Europe. (11h00)
- Chiffres trimestriels finaux de l'emploi en Europe. (11h00)
- Communiqué monétaire de la BCE. (13h45)
- Principal taux de refinancement de la BCE. (13h45)
- Conférence de presse de la BCE. (14h30).

L'or continue sa progression! L'once d'or se traite désormais 1.335$!

De son côté, la parité euro / dollar atteint 1,1231$ ce matin. Le baril de Brent se négocie 60,68$.

VALEURS EN HAUSSE

* Rémy Cointreau (+0,8% à 123,3 euros), les investisseurs saluant la solide publication annuelle du groupe de spiritueux. La société a dégagé sur l'exercice clos fin mars un Résultat Opérationnel Courant de 263,6 ME, en croissance organique de 14,2%, pour un chiffre d'affaires de 1,22 MdE, en croissance publiée de 7,9% (+7,8% en organique). Le consensus Bloomberg attendait un ROC de 259 ME. La marge opérationnelle a progressé de 1,3 point à 21,7% et le résultat net hors exceptionnels a atteint un record de 167,8 ME, en croissance organique de 16,3%. Le groupe va verser un dividende exceptionnel de 1 euro, outre un dividende stable de 1,65 euro.

* CGG (+0,8% à 1,44 euro) après la signature d'un accord de coopération avec Fairfield pour l'acquisition d'une étude multi-clients à grande échelle au centre-sud de la Louisiane. Couvrant une superficie de 578 milles carrés et connue sous le nom de Bayou Boeuf, la nouvelle étude wide-azimuth permettra d'imager le bassin sédimentaire de Austin Chalk et de mieux comprendre les formations géologiques de cette région qui suscite un grand intérêt de la part des compagnies pétrolières.

VALEURS EN BAISSE

* Renault (-7% à 52,3 euros), victime du retrait surprise de l'offre de fusion de Fiat Chrysler à 30 milliards d'euros. Le groupe italo-américain, qui a mis en cause les conditions politiques en France, a pris cette décision après que l'Etat français eut demandé un report du vote du conseil d'administration de Renault sur le projet afin d'obtenir le soutien de Nissan. "Il est devenu clair que les conditions politiques en France ne sont actuellement pas réunies pour qu'une telle combinaison voie le jour avec succès", a déclaré FCA.

* Orange (-1,5% à 13,7 euros). L'opérateur télécom est plombé par une note défavorable de broker. Selon nos informations, Morgan Stanley a abaissé sa recommandation sur le dossier de "surpondérer" à "pondération en ligne", tout en réduisant de 20 à 17 euros son objectif. Cette dégradation ne modifie pas l'équilibre du consensus sur Orange, qui comporte toujours une majorité d'opinions positives (18 analystes) pour 11 avis neutres et aucun conseil à la vente.

* Crédit Agricole (-0,7% à 10,35 euros). Au-delà des préoccupations sur l'Italie, le flux vendeur est à relier avec le nouveau plan stratégique dévoilé par le management, dont le principal objectif consiste à améliorer et sécuriser la profitabilité. A horizon 2020, le bénéfice net de la banque verte devrait se situer à plus de 5 MdsE, à comparer à un profit de 4,4 MdsE réalisés en 2018. Dans le cadre de cette feuille de route, Crédit Agricole entend générer pour 1,3 milliard d'euros de synergies de revenus supplémentaires entre ses différents métiers, pour les porter à 10 milliards d'euros. L'établissement mise notamment sur la conquête de nouveaux clients tant chez les particuliers en France et en Italie que chez les petites et moyennes entreprises et les entreprises de taille intermédiaire (ETI).

* Arkema (-0,4% à 77 euros) a réalisé avec succès le placement d'une émission hybride à durée indéterminée super-subordonnée incluant une première option de remboursement anticipé au gré de la société après 5,25 ans, d'un montant de 400 millions d'euros, assorties d'un coupon de 2,75% jusqu'à la date de première option de remboursement anticipé. Cette émission a suscité un très fort intérêt des investisseurs, avec un livre d'ordres dépassant 3 milliards d'euros.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com