Cotation du 24/11/2020 à 18h05 CAC 40 +1,21% 5 558,42
  • PX1 - FR0003500008

Ouverture Paris : la baisse reprend pour le CAC40

Ouverture Paris : la baisse reprend pour le CAC40
Ouverture Paris : la baisse reprend pour le CAC40
Crédit photo © Reuters

LA TENDANCE

(Boursier.com) — L 'accalmie n'aura duré que le temps de l'ouverture en Bourse de Paris! Le CAC40 a rapidement repris le chemin de la baisse cédant 0,60% sous les 4.800 points à 4.780 points peu avant 9h30.

Un mouvement qui s'inscrit dans la logique de la glissade d'hier. Le climat de Marché s'est fortement dégradé en raison de la situation sanitaire en nette dégradation en Europe et de façon générale dans l'hémisphère nord. Pour autant, des observateurs rappellent que les forces de rappel existent sur les marchés : injection de liquidités des banques centrales, programmes de soutien des Etats... Nul doute qu'en cas de nouvelles mesures contraignantes, elles seront de sortie... En attendant, les investisseurs craignent la fin du bref rebond économique. Et les inquiétudes prennent un nouveau tour : hier, SAP a fortement inquiété, entraînant le DAX avec lui (-3,71%). Si les valeurs technologiques devaient à leur tour flancher, la musique serait en effet différente sur les marchés!

En France, à noter que les publications intervenues depuis la clôture d'hier sont particulièrement bien accueillies ce matin : c'est vrai pour SMCP, Nacon, Seb et encore plus pour Cap Gemini qui s'envole, dans ce marché désormais en baisse.

Côté USA, à une semaine de l'élection présidentielle, prévue le 3 novembre, le candidat démocrate Joe Biden est toujours crédité d'une nette avance dans les sondages sur le président républicain Donald Trump. Toutefois, l'écart s'est resserré depuis trois semaines, lorsque début octobre, Biden avait accru son avance à la suite de la brève hospitalisation de Donald Trump pour cause de coronavirus. Dans un sondage national RealClear Politics (RCP) publié dimanche, Biden obtient 50,8% des intentions de vote contre 42,8% pour Trump, soit une avance de 8 points.

WALL STREET

La Bourse de New York a démarré la semaine en berne, lundi, dans le sillage des marchés européens qui ont trébuché face aux mesures prises dans de nombreux pays face à la recrudescence du coronavirus. Aux Etats-Unis, les investisseurs ne croient plus à l'adoption d'un nouveau plan de soutien à l'économie avant l'élection du 3 novembre, alors que les négociations s'éternisent entre Démocrates et Républicains. La pandémie et l'approche du scrutin américain éclipsent quelque peu les résultats trimestriels, alors que plus d'un tiers (186) des compagnies de S&P 500 publient leurs comptes cette semaine, dont les géants d'internet (les "Gafam").

A la clôture, l'indice Dow Jones a perdu 2,29% à 27.685 points, tandis que l'indice large S&P 500 a chuté de 1,86% à 3.400 pts, et que le Nasdaq Composite, riche en valeurs technologiques et biotechs, a lâché 1,64% à 11.358 pts. La semaine dernière, les trois indices s'étaient affichés en baisse de respectivement 0,9%, 0,5% et 1% sur 5 séances, face au retard dans l'adoption d'un nouveau plan de relance face au coronavirus aux USA.

ECO ET DEVISES

Les prix à la production industrielle ont progressé de 0,3% en septembre après être restés stables le mois précédent: ils augmentent aussi bien pour le marché français (+0,2% après +0,1%) que pour les marchés extérieurs (+0,4% après -0,3%). Sur un an, les prix restent néanmoins en retrait de 2,1%, comme au mois précédent, précise l'Insee.

Etats-Unis :
- Commandes de biens durables. (13h30)
- Indice S&P Corelogic Case-Shiller des prix de l'immobilier. (14h00)
- Indice du marché immobilier américain de la NAHB. (14h00)
- Indice manufacturier de la Fed de Richmond. (15h00)
- Indice de confiance des consommateurs du Conference Board. (15h00).

L'once de métal jaune s'échange à 1.906$. De son côté, la parité euro / dollar atteint 1,1827$ ce matin. Le baril de Brent se négocie 40,87$.

VALEURS EN HAUSSE

Capgemini (+6% à 105,10 Euros) fait état d'un rebond plus fort que prévu de son activité au troisième trimestre qui devrait lui permettre d'atteindre le haut de la fourchette de ses objectifs financiers pour 2020. les mois de Entre juillet et septembre, le chiffre d'affaires du groupe de conseil et de services technologiques a progressé de 18,4% à taux de changes constants, à 4,008 milliards d'euros. Sur la même base, les revenus du groupe avaient grimpé de 13,4% au deuxième trimestre et de 2,3% au premier.

SMCP (+1,60% à 4,60 Euros) : Au 3e trimestre 2020, le chiffre d'affaires consolidé a atteint 248,4 millions d'euros (274,5 ME au 3e trimestre 2019), en baisse de -10,6% en organique. En données publiées, le chiffre d'affaires a reculé de -9,5%, intégrant un effet de change négatif de -1% (principalement dans les régions Amériques et APAC) et une contribution positive de la marque De Fursac à hauteur de +2%. Cette performance traduit une amélioration séquentielle du chiffre d'affaires par rapport au T2 2020. Au cours du trimestre, le trafic en magasins est resté faible en raison de l'absence persistante du tourisme, mais le Groupe a enregistré des taux de conversion solides. Par ailleurs, SMCP a partiellement compensé l'impact de la crise par une bonne performance du e-commerce (+ 27,6% de croissance).

Nacon (+0,40% à 7,48 Euros) a réalisé au deuxième trimestre de son exercice 2020-2021 (du 1er juillet au 30 septembre 2020) un chiffre d'affaires de 48,6 ME, en hausse de 46,4%, porté par les ventes des casques premiums et la hausse des ventes digitales de jeux. Nacon anticipe un résultat opérationnel courant semestriel en forte hausse grâce à la progression du chiffre d'affaires et à la maitrise des charges opérationnelles. Le groupe rappelle avoir révisé à la hausse son objectif de chiffre d'affaires annuel désormais compris entre 150 et 160 ME avec une marge de 18%. Si la tendance affichée par les bons résultats du 1er semestre se confirme au cours des prochaines semaines, Nacon pourrait une nouvelle fois réviser à la hausse son objectif de chiffre d'affaires annuel.

Seb (+1% à 144,40 Euros) : Les ventes du 3e trimestre sont de 1.797 ME, soit +4,4% à données identiques. Le chiffre d'affaires 9 mois est de 4.712 ME, ce qui correspond à -6,7 % à données identiques. Sur le T3, le groupe a réalisé un Résultat Opérationnel d'Activité de 221 ME, contre 178 ME en 2019. A fin septembre, le Résultat Opérationnel d'Activité s'établit à 324 ME, contre 407 ME pour les 9 premiers mois de 2019, une baisse de -20,4%. Sur l'ensemble de l'année, Seb s'attend à des ventes en baisse de 5 à 6% à données inchangées. Le Résultat Opérationnel d'Activité est prévu en retrait de 25 à 30% incluant un effet devises négatif légèrement supérieur à 100 ME.

VALEURS EN BAISSE

Balyo (-13,38% à 0,83 Euro) : prend la tête des plus fortes baisses sur le SRD ce matin.

ILS ONT PUBLIÉ LEUR CHIFFRE D'AFFAIRES/RÉSULTATS...

CRCAM Atlantique Vendée, Crédit Agricole Nord de France, Lumibird, Generix, Paragon ID, Recylex

LES DERNIÈRES "RECOS" D'ANALYSTES...

Morgan Stanley repasse de 'sous-pondérer' à 'pondération sur en ligne' sur Orange, en ciblant un cours de 11,50 euros.

Berenberg est toujours à l'achat sur TechnipFMC avec un objectif de cours ramené de 10,50 à 9 euros.

AlphaValue allège Dassault Systèmes avec un cours cible ramené à 144 euros.

Jefferies est à l'achat sur Ubisoft avec un cours cible ajusté de 86 à 93 euros.

INFOS MARCHES

Anevia : premier apport en nature au bénéfice d'Ateme par les actionnaires majoritaires.

Devoteam : ouverture de l'offre d'achat.

Coface lance un programme de rachat d'actions de 15 ME.

Avenir Telecom : premier tirage de la ligne de financement obligataire.

Advicenne conclut un PGE de 4,3 ME.

EN BREF

CGG va débuter la phase II de Nebula, au Large du Brésil.

Sensorion et Novasep annoncent la signature d'un accord pour la fabrication de virus adéno-associés.

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !