Cotation du 11/12/2018 à 18h05 CAC 40 +1,35% 4 806,20
  • PX1 - FR0003500008

Ouverture Paris : Iliad chute !

Ouverture Paris : Iliad chute !
Ouverture Paris : Iliad chute !
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

Après sa séance sans relief (-0,02%) et sans volume hier, le CAC40 reste stable autour des 5.540 pts ce mardi, malgré les nombreuses publications d'entreprises du jour... Iliad pâtit d'ailleurs d'une annonce décevante, alors que Crédit Agricole et Euronext montent après leurs comptes.
La macroéconomie européenne va se retrouver sur le devant de la scène aujourd'hui, avec le PIB du premier trimestre de l'Allemagne et l'indice ZEW du sentiment des investisseurs, alors que de nombreux indicateurs se sont avérés mitigés depuis le début d'année, laissant supposer que la croissance était moins robuste. Les opérateurs de marché prendront aussi connaissance de la seconde estimation du PIB pour la zone euro au premier trimestre attendu à 0,40%, contre 0,70% lors des trois trimestres précédents de 2017.
Hier, les investisseurs ont pu constater les paroles consensuelles du gouverneur de la Banque de France qui a validé la thèse d'une remontée des taux d'intérêt par la BCE quelques trimestres et non quelques années après la fin du programme de rachats d'actifs, lui-même attendu à partir de septembre ou en fin d'année... Un scénario qui voudrait donc dire que la BCE entame sa remontée de taux en juin 2019...

WALL STREET

La Bourse de New York a commencé la semaine en légère hausse notamment grâce à un dialogue renoué entre Donald Trump et son homologue chinois Xi Jinping en vue de rouvrir le marché américain au groupe chinois ZTE. Toutefois, la hausse des cours du pétrole et les tensions géopolitiques au Moyen-Orient ont raboté en fin de séance les gains des principaux indices boursiers américains.
A la clôture, l'indice Dow Jones a progressé lundi de 0,28% à 24.899 points, tandis que l'indice large S&P 500 a avancé de 0,09% à 2.730 pts, et que le Nasdaq composite, riche en valeurs technologiques et biotechnologiques, a pris 0,11% à 7.411 pts. La semaine dernière, les trois indices avaient bondi respectivement de 2,3%, 2,3% et 2,6%.

ECO ET DEVISES

Aux Etats-Unis, les ventes de détail doivent être publiées à 14h30, ainsi que l'indice manufacturier Empire State de la Fed de New York. (14h30), les stocks et ventes des entreprises (16h00).
En Europe, le PIB allemand préliminaire sera divulgué avant Bourse et le PIB 'flash' européen. (11h00) sotn attendus ainsi que l'indice ZEW allemand du sentiment économique. (11h00) et la production industrielle européenne. (11h00).
La parité euro / dollar atteint 1,1920$ ce matin. Le baril de Brent se négocie 78,20$.

VALEURS EN HAUSSE

Visiomed bondit de 6% à 0,434 euro dans un beau volume représentant 1,4% du capital en début de séance. La société spécialisée dans l'électronique médicale nouvelle génération a annoncé le partenariat de BewellConnect, sa filiale santé connectée, avec InterSystems France, spécialiste des technologies de gestion, de connectivité et d'analyse des données, pour le développement et la commercialisation de BewellXPert, une nouvelle plateforme technologique et médicale de télésurveillance et de coordination des soins à destination des professionnels de santé.

Bigben +4%. Le groupe a annoncé la signature d'un accord pour l'acquisition de Cyanide, studio français de développement de jeux vidéo. Dans la continuité de la montée de Bigben au capital du studio Kylotonn Racing, cette opération va permettre au Groupe, jusqu'à présent éditeur et distributeur de jeux vidéo, d'intégrer pleinement la phase de développement des jeux. Le prix de transaction a été fixé à 20 ME pour 100 % du capital et des droits de vote de Cyanide.

Worldline : +3%. La filiale d'Atos, a annoncé un accord pour acquérir la société de services de paiement européenne SIX Payment Services dans le cadre d'une transaction majoritairement financée en actions qui verra SIX devenir le premier actionnaire de Worldline. L'opération, qui prévoit aussi une contribution en numéraire de 0,28 milliard d'euros, valorise SIX Payment Services à 2,3 milliards d'euros, a ajouté Worldline.

Trigano : +3%. Le bénéfice opérationnel courant consolidé s'est élevé à 104 ME (+98,3%) et représente 9,5% du chiffre d'affaires (7,0% en 2016/2017). Les résultats de la période ont bénéficié de la forte progression de l'activité, de l'amélioration continue de la productivité sur la plupart des sites, de la maîtrise de l'évolution des frais généraux ainsi que, bien entendu, des résultats des sociétés nouvellement intégrées. Hors évolutions de périmètre, le résultat opérationnel courant a progressé de 52,0% pour atteindre 79,7 ME. Le bénéfice net consolidé s'établit à 72,1 ME (56,6 ME en 2016/2017).

Euronext : Dans le sillage de la publication de comptes trimestriels robustes, sur fond d'augmentation des volumes de transactions, l'action Euronext s'adjuge près de 3% quelques minutes après l'ouverture à la Bourse de Paris. L'ensemble des indicateurs financiers de l'opérateur de marchés se sont améliorés au premier trimestre 2018.
Les revenus du groupe ont atteint 146,7 ME au 31 mars, en hausse de 15,9% par rapport au 1er trimestre 2017, avec une dynamique soutenue dans les marchés cash, les dérivés ou les changes.
La rentabilité a suivi puisque l'Ebitda a augmenté de 25,1% à 88,2 ME, faisant ressortir une marge sur chiffre d'affaires de 60,1%, en hausse de 4,4 points dans un environnement porteur marqué par un regain de volatilité sur marchés..
Le bénéfice net part du groupe au premier trimestre a progressé de 30,6% à 57,3 millions d'euros. Le bénéfice par action (bpa) suit le même trend en se hissant à 0,82 euro (+30,5%). Le bpa ajusté bondit de 28,1% à 0,85 euro.

Engie : +1%. Le groupe qui a retraité ses résultats du premier trimestre 2017 pour tenir compte notamment des cessions, a publié à fin mars un résultat opérationnel courant de 2,2 milliards d'euros (+3,1% en brut, +5,7% en organique), un Ebitda de 3,20 milliards (+3% en brut, +6% en organique) et un chiffre d'affaires de 17,5 milliards (+1,2% en brut, +3% en organique), tirés notamment par les renouvelables et les ventes de gaz et d'électricité en France.
Les analystes attendaient en moyenne un résultat opérationnel courant de 2,14 milliards d'euros et un Ebitda de 3,13 Milliards d'euros.
L'énergéticien prévoit toujours pour 2018 un résultat net récurrent part du groupe compris entre 2,45 et 2,65 milliards d'euros, un objectif qui repose sur une fourchette indicative d'Ebitda (bénéfice avant impôt, charges financières, dépréciation et amortissement) confirmée de 9,3 à 9,7 milliards. Le groupe rappelle aussi qu'il prévoit un dividende à 0,75 euro par action en numéraire au titre de 2018.

Crédit agricole +1%. Le groupe a annoncé des résultats pénalisés par la banque de détail et les activités de marché. Le bénéfice net a atteint toutefois sur le trimestre 856 ME, en progression de 1,2%. Les analystes anticipaient en moyenne un bénéfice net de 875 millions d'euros pour le premier trimestre, ainsi qu'un produit net bancaire de 4,97 MdsE. Sur la période écoulée, le produit net bancaire a crû de 4,4% à 4,90 MdsE.

Eiffage : stable. Le groupe cimentier a réalisé, au 1er trimestre 2018, un chiffre d'affaires consolidé de 3,4 milliards d'euros, en hausse de 5,6 % par rapport au 1er trimestre 2017 retraité en application de la norme IFRS 15 (+ 4,3 % à pcc).

Air France : stable le jour de l'AG des actionnaires en attendant la nomination d'un patron par intérim...

VALEURS EN BAISSE

Iliad : -15% ! Compte tenu de la nouvelle norme IFRS 15 entrée en vigueur en 2018, le chiffre d'affaires du Groupe Iliad s'établit à 1.201 millions d'euros sur le 1er trimestre 2018, en hausse de 0,8%. Le chiffre d'affaires fixe ressort quant à lui en retrait de 1,6% à 672 millions d'euros, alors que le chiffre d'affaire mobile est en hausse de 3,9% à 531 millions d'euros. De quoi faire chuter le titre de près de 14% ce mardi à 142 euros, d'autant que la cible d'investissements en France est réhaussée à 1,55 milliard d'euros, contre une enveloppe initiale allant de 1,4 à 1,5 milliard d'euros.
Le Groupe affiche son ambition de dégager cette année une Marge d'Ebitda France en hausse en 2018 et son ambition d'atteindre une marge d'Ebitda pour le Groupe en France de plus de 40% en 2020 et un solde d'Ebitda-investissements France supérieur à 1 milliard d'euros à partir de 2020.
Pour y parvenir, Iliad a dévoilé une refonte de son équipe de direction et de sa stratégie commerciale après un premier trimestre 2018 inférieur aux attentes de la place dans le fixe. Iliad a en effet souffert à la fois de la perte de 19.000 abonnés par rapport au trimestre précédent et de l'impact de ses promotions agressives destinées à retenir sa clientèle...
Iliad a tardé à s'adapter à un marché des télécoms français ultra-concurrentiel du fait du maintien de quatre acteurs, après l'échec de plusieurs tentatives de consolidation.
Le groupe a donc annoncé un renouvellement de son équipe de direction avec la nomination de son directeur financier Thomas Reynaud au poste de directeur général. Il entend également revoir sa politique commerciale. Iliad souhaite désormais rendre accessibles ces promotions au plus grand nombre, mais sans forcément "casser ses prix"...
Dernière précision, le lancement du groupe en Italie, qui connaît des retards et inquiète la place financière, aura lieu d'ici le 21 juin, a promis la société.

Eutelsat -12%. Le groupe a dévoilé un chiffre d'affaires du troisième trimestre de 337 millions d'euros, en recul de 3,3% sur une base comparable (-7,4% par rapport au publié), ce qui porte le chiffre d'affaires à neuf mois à 1 034 millions d'euros, en recul de -5% sur une base comparable (-7,6% par rapport au publié).

JC Decaux : -3%. Le chiffre d'affaires ajusté du Groupe pour le premier trimestre 2018 est en baisse de -2,6 % à 742,5 millions d'euros, comparé à 762,6 millions d'euros au premier trimestre 2017. En excluant l'impact négatif lié à la variation des taux de change et l'effet positif des variations de périmètre, le chiffre d'affaires ajusté augmente de +2,8 %.

* CHIFFRES D'AFFAIRES / RESULTATS PUBLIES :

Ymagis, AST Groupe, Tivoly, Altarea Cogedim, Maisons France Confort, UFF, Prismaflex International, Groupe Parot, Bilendi, Total Gabon, M2i, Lacroix, Esso, Baccarat, Precia, Dalet, Les hôtels Baverez, Selectirente, Erytech, Actia, Keyyo, Chargeurs.

*ANALYSTES

Elis : HSBC réduit la voilure à "conserver" avec un objectif ramené à 22 euros.
Eutelsat : Barclays reste en ligne et RBC Capital à 'sousperformance' avec 16 euros comme cours cible.

Vicat : Barclays est à sous-pondérer et cible un cours de 62 euros.

Air France KLM : AlphaValue reste acheteur mais avec un objectif réduit à 8,85 euros.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com