Cotation du 17/05/2019 à 18h05 CAC 40 -0,18% 5 438,23
  • PX1 - FR0003500008

Ouverture Paris : Europcar, Eiffage, CGG et LafargeHolcim en vue !

Ouverture Paris : Europcar, Eiffage, CGG et LafargeHolcim en vue !
Ouverture Paris : Europcar, Eiffage, CGG et LafargeHolcim en vue !
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

Marqués les écarts en ce début de séance! Les publications intervenues depuis la clôture d'hier soir se traduisent par de forts décalages dans les premiers échanges ce matin, à l'image des bonds des titres Europcar, Eiffage, CGG, Actia ou encore LafargeHolcim. A l'inverse, JC Decaux, Eutelsat ou Crédit Agricole sont sévèrement pénalisés, accusant des revers marqués! Ces écarts importants masquent un CAC40 qui se cherche, cédant 0,35% à l'approche de 9h30 à 5.320 points, après avoir pourtant débuté la séance dans le vert.

Une période d'incertitude semble s'ouvrir avec en point de mire la rencontre entre Donald Trump et son homologue chinois fin juin en marge du sommet du G20 au Japon. D'ici là, le marché sera soumis aux spéculations et sans doute aux humeurs de Donald Trump qu'il ne manquera pas de livrer par tweets. Il a lancé hier un nouvel appel à la Fed, estimant que les Etats-Unis peuvent gagner la guerre commerciale si la Réserve fédérale abaisse ses taux pour faire face aux mesures que la Banque populaire de Chine met en oeuvre pour soutenir l'économie chinoise.

Côté indicateurs, l'Allemagne a renoué avec la croissance au premier trimestre 2019 avec une hausse de 0,4% de son PIB. En revanche, en Chine, les dernières statistiques sont moins réjouissantes et vont amener de l'eau au moulin de Trump! La deuxième économie mondiale a en effet enregistré en avril un ralentissement plus important qu'attendu de ses ventes au détail (+7,2%) ainsi que de sa production industrielle (+5,4%)...

WALL STREET

La Bourse américaine a rebondi mardi, après avoir subi la veille sa pire journée depuis janvier. Malgré l'échec des négociations commerciales la semaine passée entre les Etats-Unis et la Chine, et la montée des barrières douanières des deux côtés du Pacifique, les marchés veulent croire en la conclusion d'un accord in fine... Donald Trump a ainsi confirmé qu'il rencontrerait son homologue chinois Xi Jinping fin juin lors du sommet du G20 à Osaka, toute en continuant d'arroser la Chine de critiques via le réseau social Twitter.

Les indices n'ont cependant pas terminé la séance au plus haut du jour. L'indice Dow Jones a regagné jusqu'à 1,3% en séance, avant de finir en hausse de 0,82% à 25.532 points (après -2,38% lundi), tandis que l'indice large S&P 500 a repris 0,8% à 2.834 pts (après -2,4%) et que le Nasdaq composite a rebondi de 1,14% à 7.734 pts (-3,4% lundi). Le Nasdaq avait signé lundi sa pire séance de 2019, tandis que pour le DJIA et le S&P 500, il s'agissait de la pire journée depuis celle du 3 janvier dernier.

ECO ET DEVISES

France :
- Indice des prix à la consommation, résultats définitifs, avril. (08h45)
- Commercialisation de logements neufs, premier trimestre. (08h45)
- Créations d'entreprises, avril. (08h45)
- Réserves nettes de change, avril. (14h30)

Etats-Unis :
- Ventes de détail. (14h30)
- Indice manufacturier 'Empire State' de la Fed de New York. (14h30)
- Production industrielle américaine. (15h15)
- Indice des anticipations d'inflation de la Fed d'Atlanta. (16h00)
- Stocks et ventes des entreprises. (16h00)
- Indice du marché immobilier américain. (16h00)
- Rapport hebdomadaire du Département à l'énergie sur les stocks pétroliers domestiques. (16h30)

Europe :
- PIB préliminaire allemand. (08h00)
- PIB flash européen. (11h00)
- Chiffres préliminaires européens de l'emploi. (11h00)

La parité euro / dollar atteint 1,1209$ ce matin. Le baril de Brent se négocie 71$. L'once d'or se traite 1.298$.

VALEURS EN HAUSSE

Europcar Mobility Group (+6,20% à 7 Euros) : a réalisé un chiffre d'affaires de 553 millions d'euros au titre du premier trimestre 2019, en légère baisse de 0,6% par rapport à l'année dernière, qui s'explique par deux facteurs principaux : un début d'année marqué par un contexte économique légèrement dégradé et la période des vacances de Pâques, intervenue cette année en avril. "Nous enregistrons d'ailleurs au mois d'avril une croissance du chiffre d'affaires de 5,1% par rapport au mois d'avril 2018", précise la société.

LafargeHolcim (+1,25% à 46,58 Euros) a publié ce mercredi matin un bénéfice d'exploitation au premier trimestre en hausse de 16%, gonflé par de solides résultats en Europe, à 809 millions de francs (715,5 millions d'euros), selon les normes IFRS, contre 700 millions de francs un an plus tôt et un consensus moyen de 755 millions de francs. Le chiffre d'affaires a progressé de 2,2% à 5,96 millions de francs, légèrement supérieur aux 5,92 millions attendus par les analystes. Les ventes en Europe ont grimpé de près de 16% et le bénéfice d'exploitation y a progressé de 77%. A périmètre constant, la croissance a atteint globalement 6,4%.

Eiffage (+3,70% à 90,12 Euros) a réalisé, au 1er trimestre 2019, un chiffre d'affaires consolidé de 3,9 milliards d'euros, en hausse de +15,9% par rapport au 1er trimestre 2018 (+11,6% pcc). Le Groupe rappelle qu'un trimestre pris isolément n'est pas représentatif de l'exercice, compte tenu de la saisonnalité des Travaux. En particulier cette année, le 1er trimestre a bénéficié d'une météo particulièrement clémente en France alors qu'il avait été affecté par de mauvaises conditions météorologiques en 2018.

CGG (+3,40% à 1,675 Euro) : Le résultat net des activités poursuivies est en perte de -15 M$.Le résultat net Groupe est en perte de -30 M$. Le résultat net part du Groupe, après prise en compte des intérêts minoritaires, est de -33,9 M$. Le cash-flow Opérationnel IFRS atteint 203,8 M$ contre 42,9 M$ un an plus tôt. Le cash-flow libre IFRS est de 138,2 ME, contre - 49,8 M$ un an plus tôt.

Actia Group (+7,50% à 4,17 Euros) : Le chiffre d'affaires du 1er trimestre est de 134,4 ME, en hausse de 25,7 % par rapport au 1er trimestre 2018, en ligne avec les attentes du Groupe.

Atos (+1% à 71 Euros) a été choisi par Google Cloud comme 1er partenaire pour le calcul haute performance, élargissant ainsi le partenariat mondial avec de nouveaux services destinés aux entreprises. Les clients pourront s'appuyer sur le Centre d'Excellence en Programmation Parallèle (CEPP) d'Atos et ainsi disposer de la puissance de calcul nécessaire pour exploiter au mieux leurs données lorsqu'ils aborderont des enjeux scientifiques, techniques et commerciaux majeurs.

VALEURS EN BAISSE

Crédit Agricole (-2,10% à 11,12 Euros) SA publie ce mercredi matin un RNPG sous-jacent de 796 ME, en hausse de 1% (T1/T1) et de 8,2% sur les pôles métiers (hors Activités hors métiers-AHM).
Le RNPG publié s'établit à 763 ME, (-10,9% T1/T1), rapporté à un PNB publié de 4.855 ME (-1,1% T1/T1). Le Bénéfice par action sous-jacent ressort à 0,23 euro (-0,9% T1/T1). Le PNB sous-jacent s'inscrit à +0,1% T1/T1 et +1% sur les pôles métiers avec un bon niveau d'activité en BFI (+3,3%) et Banque de proximité en France (+1,3%).

JCDecaux (-3,60% à 27 Euros) a annoncé un chiffre d'affaires ajusté pour le premier trimestre 2019 en hausse de 13,1% à 840 millions d`euros, comparé à 742,5 millions d'euros au premier trimestre 2018. En excluant l'impact positif lié à la variation des taux de change et l'effet positif des variations de périmètre, le chiffre d'affaires ajusté augmente de +5,4%, en ligne avec l'objectif communiqué en mars.

Eutelsat (-3,65% à 15,76 Euros) publie son information financière pour le troisième trimestre clos le 31 mars et les neuf premiers mois de l'exercice. Le groupe annonce un chiffre d'affaires du troisième trimestre de 337 millions d'euros, en hausse de 0,7%. Il évoque une forte résilience de l'activité Broadcast avec un retour à une légère croissance séquentielle permettant une stabilité du chiffre d'affaires Vidéo. Le chiffre d'affaires des neuf premiers mois de l'exercice pour les activités opérationnelles est en recul de 3% sur une base comparable. La tendance pour l'exercice désormais attendue à un niveau similaire. Tous les autres objectifs sont confirmés, avec la poursuite de la stratégie de génération de cash-flow libre.

ANALYSTES

MainFirst repasse de 'surperformance' à 'neutre' sur ADP en ne visant plus qu'un cours de 155 euros.

RBC conseille le dossier AXA à 'surperformance' en ciblant un cours de 29,50 euros.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com