Cotation du 20/11/2018 à 18h05 CAC 40 -1,21% 4 924,89
  • PX1 - FR0003500008

Ouverture Paris : de nouveau la baisse!

Ouverture Paris : de nouveau la baisse!
Ouverture Paris : de nouveau la baisse!
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

Le CAC40 reprend le chemin de la baisse ce matin cédant 0,70% à 5.350 points dans les premiers échanges de la séance. C'est toujours les craintes, vives, de guerre économique entre Chine et Etats-Unis qui font fuir les investisseurs des actifs risqués. En cas de recul à la clôture en fin d'après-midi, l'indice parisien afficherait un 8ème recul en l'espace de 10 séances et sa progression depuis le 1er janvier serait réduite à portion congrue à l'approche de la fin du semestre : elle était de +1,41% avant l'ouverture ce matin.

Hier, on apprenait de la part d'un responsable gouvernemental américain, que Donald Trump souhaiterait, en plus des hausses de taxes annoncées, interdire certains investissements d'entreprises chinoises dans des sociétés technologiques américaines et empêcher de nouveaux transferts de technologie vers la Chine.

De son côté, la menace concrète de taxation va bientôt prendre forme puisque Washington doit mettre en oeuvre à partir du 6 juillet prochain des droits de douane de 25% sur 50 milliards de dollars de produits chinois. La riposte immédiate de Pékin, de même ampleur, a poussé Donald Trump à évoquer des tarifs accrus sur 200 milliards de dollars de produits chinois supplémentaires. Au total, on parle de plus de la moitié des exportations chinoises aux Etats-Unis... Les observateurs les plus optimistes misent encore sur les talents de négociateurs de l'ancien promoteur immobilier pour aboutir avant l'échéance et éviter au final toute dégradation de la croissance à l'échelle internationale et tout regain d'inflation.

WALL STREET

La Bourse de New York a rebondi vendredi grâce au secteur pétrolier, qui a salué l'accord conclu par l'Opep sur une hausse plus modeste que prévu de sa production. Les principaux indices signent tout de même une semaine baissière, marquée par une escalade des tensions commerciales. Vendredi, Donald Trump a franchi une nouvelle étape en menaçant de taxer à 20% les voitures européennes importées aux Etats-Unis.

L'indice Dow Jones a mis fin à une série noire de 8 séances de baisse consécutive en terminant vendredi en progression de 0,49% à 24.580 points. L'indice large S&P 500 a avancé de 0,19% à 2.754 pts, mais le Nasdaq composite, riche en valeurs technologiques et biotechnologiques, a fini en recul de 0,26% à 7.692 pts. Le Nasdaq avait atteint mercredi un nouveau sommet historique, avant de subir des prises de bénéfices.

ECO ET DEVISES

Europe :
- Indice Ifo du climat des affaires en Allemagne. (10h00).

La parité euro / dollar atteint 1,1641$ ce matin. Le baril de Brent se négocie 74,18$. L'once d'or se traite 1.269$.

VALEURS EN HAUSSE

Genkyotex (+8,60% à 1,77 Euro) annonce avoir étendu son accord de licence pour sa plateforme Vaxiclase avec le Serum Institute of India (SIIPL), le plus grand fabricant mondial de vaccins, afin d'inclure des pays industrialisés dans leurs marchés adressables. L'accord initial, signé en 2015, couvrait uniquement les marchés émergents.

JC Decaux (+0,70% à 29,22 Euros) : le Français, qui demandait à ce que sa cible australienne APN Outdoor, renonce elle-même à racheter Adshel, constate que oOh!Media a mis 30 millions de dollars australiens de plus sur la table, à 570 millions de dollars australiens.

Rexel (+2,10% à 13,01 Euros) : HSBC passe de 'conserver' à 'acheter' en visant un cours de 17 euros.

VALEURS EN BAISSE

Air France KLM (-2,40% à 7,52 Euros) : Rien n'est fait concernant le futur patron du groupe. Le directeur financier de Veolia, Philippe Capron, est "un candidat parmi d'autres" pour accéder à la direction de la compagnie aérienne franco-néerlandaise, a estimé dimanche le ministre de l'Economie et des Finances Bruno Le Maire, alors qu'il faisait figure de grand favori...

LVMH (-0,20% à 286,90 Euros) : Jefferies démarre le suivi du groupe de luxe à l'achat en visant un cours de 340 Euros.

Erytech (-21% à 12,40 Euros) annonce le recentrage de ses activités de développement avec son produit candidat eryaspase pour le traitement potentiel de certaines indications choisies de tumeurs solides. La société annonce qu'elle prévoit d'interrompre son programme de développement dans la leucémie aiguë lymphoblastique (LAL), y compris le retrait de la demande d'AMM qui avait été redéposée pour eryaspase dans le traitement de la LAL en rechute ou réfractaire.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com