Cotation du 21/06/2021 à 11h47 CAC 40 +0,33% 6 590,56
  • PX1 - FR0003500008

Ouverture Paris : Bénéteau recherché, CGG et Ubisoft plongent !

Ouverture Paris : Bénéteau recherché, CGG et Ubisoft plongent !
Ouverture Paris : Bénéteau recherché, CGG et Ubisoft plongent !
Crédit photo © Benoît Tessier / Reuters

LA TENDANCE

(Boursier.com) — "Sell in may and go away" ? Le fameux dicton boursier a pris tout son sens hier en Bourse de Paris où le CAC40 a connu sa pire baisse depuis le mois de décembre dernier : -1,86% en clôture après un recul de -2,30% en séance. Non seulement le CAC40 a abandonné les 6.400 points qu'il avait en point de mire lundi, mais il est même passé sous les 6.300 points. Ce matin, le calme revient quelque peu sur l'indice parisien qui a débuté en recul de -0,12% et qui s'affiche à l'équilibre, voire en très légère hausse à 9h30 (+0,03% à 6.269 points).

Les investisseurs font face au retour des craintes à propos d'une accélération de l'inflation, susceptible de pousser la Réserve fédérale à resserrer sa politique monétaire. Et ce alors que les chiffres de l'inflation en avril seront publiés aujourd'hui aux Etats-Unis.

On vient de prendre connaissance de ceux concernant l'Allemagne et la France. Outre Rhin, elle a atteint en avril 0,5% sur un mois et 2,1% sur un an. En France, elle s'est élevée à 0,2% sur un mois et à 1,6% sur un an, selon des données définitives.

WALL STREET

Après le coup de tabac sur les valeurs technologiques, lundi, la correction boursière s'est généralisée mardi, les investisseurs préférant alléger leurs positions dans l'attente des derniers chiffres de l'inflation aux Etats-Unis, qui pourraient réserver mercredi de mauvaises surprises... Les taux d'intérêts ont continué de se tendre, tandis que le dollar est resté affaibli. Le pétrole a résisté aux incertitudes, le baril de brut WTI évoluant au dessus de 65$ (+0,6%).

A la clôture, l'indice Dow Jones a perdu 1,36% terminant à 34.269 points, sa pire séance depuis février, alors qu'il avait bien résisté lundi, franchissant même en séance les 35.000 pts pour la 1ère fois. L'indice large S&P 500 a cédé 0,87% à 4.152 pts (après -1,04% lundi), et le Nasdaq Composite, riche en valeurs technologiques et biotechs, a limité les dégâts, en recul de seulement 0,09% à 13.389 points, après avoir abandonné 2,55% lundi, sa pire journée depuis le mois de mars. Le Nasdaq a désormais perdu 5,3% par rapport à son précédent record du 26 avril, à 14.138 pts.

ECO ET DEVISES

L'économie britannique a progressé de 2,1% en mars, soit sa plus forte croissance depuis août 2020. Le consensus était positionné à +1,5%.

En Allemagne, l'inflation harmonisée ICPH a atteint en avril 0,5% sur un mois et 2,1% sur un an.

En France, elle s'est élevée à 0,2% sur un mois et à 1,6% sur un an, selon des données définitives.

Etats-Unis :
- Indice des prix à la consommation. (14h30)
- Rapport hebdomadaire du Département à l'énergie sur les stocks pétroliers domestiques. (16h30)
- Balance budgétaire américaine. (20h00)

Europe :
- Production industrielle européenne. (11h00)

La parité euro / dollar atteint 1,2129 ce matin. Le baril de Brent se négocie 68,62$. L'once d'or se traite 1.830$.

VALEURS EN HAUSSE

EDF (+2,30% à 11,53 Euros) : L'optimisme concernant le projet de refonte semblait bien modéré mardi, au lendemain d'une réunion entre le ministre de l'Economie Bruno Le Maire et la commissaire européenne à la Concurrence Margrethe Vestager... Selon des sources au ministère de l'Economie et des Finances, citées mardi soir par l'agence 'Reuters', les discussions entre la France et la Commission européenne autour du projet de nouvelle régulation du parc nucléaire français et de réorganisation d'EDF "restent difficiles" même si elles ont connu "des avancées".

EDF (bis) : publie un chiffre d'affaires de 21,9 milliards d'euros au premier trimestre, en croissance organique de 6,2%. Les objectifs 2021 et les perspectives 2022 sont confirmés. Le chiffre d'affaires du premier trimestre 2021 du groupe est en progression par rapport au premier trimestre 2020.

Bénéteau (+14% à 12 Euros) : le plaisancier a rehaussé ses objectifs annuels grâce à un marché du nautisme et de l'hôtellerie de plein air bien orientés en ce début 2021. Le groupe anticipe désormais une croissance de son chiffre d'affaires de +2% (+1% pour la division Bateau, +7% pour la division Habitat), contre une stabilité précédemment. Cette croissance aurait pu dépasser 6%, sans l'impact de la cyberattaque qui est évalué à 45 ME sur le chiffre d'affaires 2021.

Technicolor (+6,30% à 3,05 Euros) a réalisé un premier trimestre 2021 positif malgré l'impact persistant de la pandémie, avec des résultats conformes aux attentes : Le chiffre d'affaires s'élève à 711 millions d'euros, soit une baisse de 3,7% d'une année sur l'autre à taux de change courants, mais une hausse de 3,6% à taux de change constants. L'EBITDA ajusté de 43 millions d'euros, en hausse de 71,7% à taux constants, reflète des améliorations opérationnelles et financières dans toutes les activités. L'EBITA ajusté de -1 million d'euros est en hausse de 33 millions d'euros à taux constants.

VALEURS EN BAISSE

CGG (-7,60% à 0,93 Euro) dévoile ses comptes du 1er trimestre avec en l'occurrence un chiffre d'affaires de 209 M$, un EBITDAs de 32 M$ et un résultat opérationnel de -14 M$. Le Chiffre d'affaires des activités de 213 M$ est en baisse de 21% d'une année sur l'autre. L'EBITDAs des activités à 36 M$ et l'EBITDAs ajusté des activités à 39 M$, avec une marge de 19% liée au mix des activités. Le Résultat opérationnel des activités atteint -11 M$ et le Résultat opérationnel ajusté des activités - 12 M$. Le résultat net du groupe ressort à -81 M$. La liquidité du Groupe est de 407 M$ à fin mars 2021. La dette brute avant IFRS 16 s'établit à 1 252 M$ à fin mars 2021 et la dette nette ressort à 845 M$.

Eutelsat (-2% à 10,34 Euros) : le chiffre d'affaires des activités opérationnelles pour les neuf premiers mois est en baisse de 3,5% sur un an. Le chiffre d'affaires des Activités opérationnelles sur le troisième trimestre est en baisse de 6,1% sur un an, en ligne avec les attentes. Le carnet de commandes s'inscrit en hausse de 6% à 4,5 MdsE, soit 3,5 années de chiffre d'affaire. La performance en termes de chiffre d'affaires des Activités opérationnelles pour les neuf premiers mois permet de relever une nouvelle fois l'objectif de chiffre d'affaires pour l'exercice 2020-21, désormais compris entre 1.200 ME et 1.220 ME contre entre 1.190 ME et 1.220 ME auparavant.

Neoen (-0,35% à 32,88 Euros) : Sur le T1 2021, le chiffre d'affaires a atteint 80,2 ME, en baisse de 16% par rapport au premier trimestre 2020 qui avait notamment bénéficié de revenus exceptionnellement élevés dans l'activité de stockage en Australie.

Ubisoft (-5,85% à 58,04 Euros) : Le résultat opérationnel non-IFRS s'élève à 473,3 ME contre 34,2 ME réalisés en 2019-20, en ligne avec l'objectif compris entre 450 et 500 ME. Le résultat net non-IFRS part du Groupe s'élève à 313,5 ME, soit un résultat par action (dilué) non-IFRS de 2,48 euros. Sur l'exercice 2019-20, ils s'étaient respectivement élevés à (10,2) ME et (0,09) euro. Le résultat net IFRS part du Groupe ressort à 103,1 ME, soit un résultat par action (dilué) IFRS de 0,85 euro.

Saint-Gobain (-0,10% à 54,82 Euros) annonce être entré en négociations exclusives avec le Groupe Chausson en vue de l'acquisition de la société française Panofrance, un distributeur spécialiste de bois et de panneaux pour la construction et l'agencement. Panofrance a réalisé un chiffre d'affaires d'environ 160 ME en 2020 avec une trentaine de points de vente répartis sur toute la France et emploie plus de 600 personnes.

ILS ONT PUBLIÉ LEUR CHIFFRE D'AFFAIRES/RÉSULTATS...

Vente-unique.com, Rothschild & Co, Altamir, Prismaflex, Bastide, Herige, UFF, Claranova.

LES DERNIÈRES "RECOS" D'ANALYSTES...

Berenberg reste à l'achat sur Chargeurs avec un objectif ajusté de 23 à 26 euros et reste aussi acheteur sur Rubis avec un cours cible ajusté de 44 à 49 euros.

Goldman Sachs est neutre sur Nokia, mais avec un cours cible ajusté de 3,20 à 4,10 euros et toujours à la vente sur Schneider Electric avec un objectif réhaussé de 104 à 114 euros.

Wedbush Morgan reste à 'surperformance' sur Ubisoft, mais avec une cible abaissée de 96 à 85 euros.

AlphaValue accumule toujours Alstom mais avec un cours cible ramené à 51,10 euros.

INFOS MARCHES

Eurofins Scientific a levé avec succès 750 ME.

EN BREF

Ipsen exerce son option de licence et rejoint Exelixis dans une phase III.

Plastic Omnium signe un partenariat avec Hopium.

Nanobiotix s'associe à Lianbio pour la commercialisation de NBTXR3 en Chine.

Genfit : recentrage de ses activités de 'R&D.

©2021,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !