Cotation du 10/12/2018 à 18h05 CAC 40 -1,47% 4 742,38
  • PX1 - FR0003500008

Ouverture Paris : Altice grimpe encore

Ouverture Paris : Altice grimpe encore
Ouverture Paris : Altice grimpe encore
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

Les marchés qui ont amorti le choc des frappes en Syrie sans broncher hier, restent fermes ce mardi avec un CAC40 en légère hausse de 0,15% à 5.320 pts... Côté indicateurs, l'économie chinoise continue à très bien se porter. Le PIB de la deuxième puissance mondiale a progressé de 6,8% au cours des trois premiers mois de l'année, soit le même rythme qu'au quatrième trimestre 2017, et légèrement supérieur aux attentes du marché, qui anticipait une croissance de 6,5%. La croissance reste également au-dessus des prévisions de l'exécutif chinois, qui prévoit une hausse du PIB de l'ordre de 6,5% sur l'ensemble de l'année 2018.
Côté valeurs, les télécoms restent en hausse malgré les démentis de Bouygues sur un possible rachat de SFR...

WALL STREET

La Bourse de New York a rebondi de l'ordre de 0,8% lundi soir, les investisseurs faisant le pari que les frappes conjointes Etats-Unis-France-Royaume-Uni contre la Syrie n'entraîneront pas d'escalade militaire avec la Russie, alliée du régime de Damas, ce qui a pesé sur les cours du pétrole, tandis que le dollar s'est affaibli après un "tweet" de Donald Trump accusant la Chine et la Russie de manipuler leurs devises... Les investisseurs tentent désormais de se concentrer sur la salve de résultats d'entreprises attendue ces prochains jours, dont ceux de Netflix, publiés lundi après la clôture, et accueillis par une hausse de 6% du titre.
Le Dow Jones a gagné 0,87% à 24.573 points lundi à la clôture, tandis que l'indice large S&P 500 a pris 0,81% à 2.677 pts et que le Nasdaq composite, riche en valeurs technologiques et biotechnologiques, a grimpé de 0,70% à 7.156 pts. La semaine dernière, les trois indices avaient gagné respectivement 1,8%, 2% et 2,7%.

ECO ET DEVISES

Sur le marché des changes, l'indice du dollar a reculé de 0,4% à 89,44, tandis que l'euro progresse face au billet vert à 1,2395$. Le pétrole, qui avait flambé d'environ 8% la semaine dernière sur fond de tensions entourant la Syrie, a rechuté. Le baril de brut américain WTI revient à 66,55$ (contrat à terme de mai sur le Nymex) et le Brent de la Mer du nord à 71,55$. L'apaisement des craintes d'une escalade du conflit syrien a pesé sur le cours de l'or noir, ainsi que la publication de données montrant que la production de pétrole et de gaz de schiste américaine va encore augmenter en mai.
De son côté, l'or reste ferme à 1.350$ l'once sur le Comex.

A suivre à l'agenda de ce mardi, les mises en chantier de logements et permis de construire aux Etats-Unis (14h30), ainsi que la production industrielle américaine (15h15).
En Europe, l'indice ZEW allemand du sentiment économique sera publié à 11h00.

VALEURS EN HAUSSE

* Innate Pharma : +4%. La société a présenté de nouvelles données précliniques de son portefeuille innovant d'immunothérapies au congrès annuel de l'Association Américaine pour la Recherche sur le Cancer (AACR - 14 au 18 avril, Chicago).
Innate Pharma a ainsi exposé quatre posters présentant de nouvelles données précliniques lors des sessions "Immune Checkpoints" du 16 avril : Monalizumab en combinaison avec cetuximab, Monalizumab en combinaison avec durvalumab, IPH52 and IPH53, ciblage de la voie adénosine, Siglec-9, un nouveau point de contrôle pour l'immunothérapie des cancers.

* Umanis : +3%. Les actionnaires de référence d'Umanis, à savoir MM. Laurent Piepszownik et Olivier Pouligny, et LFPI annoncent être entrés en négociation exclusive, en vue de la réalisation par LFPI d'un investissement minoritaire au sein d'une société holding à constituer à laquelle les actionnaires de référence d'Umanis transfèreraient la majorité de leurs titres sur la base d'un prix par titre de 12 Euros. Cette structure viendrait à détenir, à l'issue de l'opération envisagée, la majorité du capital et des droits de vote d'Umanis. L'investissement minoritaire qui serait réalisé par LFPI intègrerait l'existence d'un mécanisme d'intéressement des actionnaires de référence dans la société holding en fonction de la performance qui sera constatée à la sortie de LFPI. La société Umanis demeurerait, à l'issue de l'opération envisagée, majoritairement détenue et contrôlée par ses actionnaires de référence actuels qui concluraient un pacte d'actionnaires avec LFPI.
Les stipulations de ce pacte, constitutif d'une action de concert entre LFPI et les actionnaires de référence actuels d'Umanis, ne remettraient pas en cause la prédominance des actionnaires de référence actuels d'Umanis au sein du concert élargi.
L'opération envisagée ferait l'objet d'une procédure d'information-consultation des instances représentatives du personnel d'Umanis. Sa réalisation serait conditionnée à l'octroi par l'Autorité des marchés financiers d'une dérogation à l'obligation de déposer un projet d'offre publique visant Umanis.
La réalisation de l'opération pourrait intervenir d'ici la fin du 2ème trimestre 2018.

* Altice : +3%. Suite à une dépêche publiée par l'agence 'Bloomberg', Bouygues a apporté une mise au point hier soir : "Comme tout acteur d'un marché, Bouygues étudie régulièrement les diverses hypothèses d'évolution du secteur des télécoms", explique le groupe, qui ajoute cependant qu'à ce jour, "il n'y a aucune discussion avec un autre opérateur et aucun mandat n'a été délivré à quelque conseil que ce soit".
L'agence Bloomberg avait précédemment affirmé que Bouygues avait discuté de manière préliminaire avec des investisseurs tels que CVC Capital Partners, en vue d'une éventuelle offre sur les actifs d'Altice en France... Bloomberg expliquait ainsi que Bouygues considérait une offre, avec CVC ou d'autres, sur l'unité française d'Altice - dont l'actif essentiel est SFR. L'agence citait à ce sujet des personnes ayant connaissance de la question, mais ayant demandé à ne pas être identifiées, les discussions étant privées. Les délibérations en seraient à un stade initial et pourraient par conséquent encore échouer, d'après les informations de Bloomberg. Orange monte de 0,6%, Iliad prend 1% et Bouygues est stable.

* Lagardère : +1%. Le groupe a annoncé vendre à Czech Media Invest ses actifs radios en République tchèque, Pologne, Slovaquie et Roumanie. Cette opération est la première d'une série de cessions à venir des actifs de Lagardère Active dans le cadre du redéploiement stratégique annoncé par Arnaud Lagardère, le 8 mars dernier. Le montant de l'opération s'élève à 73 millions d'euros pour un chiffre d'affaires consolidé réalisé d'environ 56 millions d'euros en 2017.

* Casino : +1%. Au 1er trimestre 2018, le chiffre d'affaires de Casino s'est établi à 8,9 milliards euros, en recul de -3,8% au total par rapport au 1er trimestre 2017, fortement impacté par un effet de change défavorable de -7,7%. La croissance des ventes est cependant de +3,1% en organique et de +1,8% en comparable. L'effet périmètre et l'effet essence s'élèvent chacun à -0,1%, et l'effet calendaire à +1,1%, avec une bonne performance du segment France Retail (+1,3% en organique et +1,3% en comparable). Au Brésil, GPA Food ressort en croissance organique de +5,7%.
Rallye monte de 5%.

* Groupe Open : +2% avec CGG, P&V, M6 et Solocal

* Air France : +1%. Selon la direction, "les grèves en cours ont de lourdes conséquences pour l'entreprise, ses clients et salariés. Elles sont destructrices financièrement pour l'entreprise et ses salariés, elles mettent en péril l'avenir de la compagnie. Le coût estimé des grèves, incluant les journées du 17 et 18 avril, s'élève à 220 millions d'euros".

* Genfit : +0,5% avec Technip FMC et SG

* DLSI : +0,5%. Le chiffre d'affaires consolidé au 31 décembre 2017 de DLSI atteint 215,3 ME, enregistrant une progression de 10,1% par rapport à l'exercice précédent. Le chiffre d'affaires France représente 72,8% du chiffre d'affaires total à comparer à 70,7% à l'exercice précédent. Le chiffre d'affaires International représente 27,20 % du chiffre d'affaires (29,3% à l'exercice précédent), et s'inscrit en hausse de 2,2% sur l'exercice (+1,1% à l'exercice précédent).
Le résultat opérationnel progresse de 6,8% sous les effets de la poursuite de la maîtrise des coûts et de l'impact du CICE, et atteint 10.319 KE (9.666 KE à l'exercice précédent) soit 4,8% du chiffre d'affaires consolidé, ce niveau de ratio étant atteint pour la troisième année consécutive dans l'histoire du Groupe.

* Ubisoft : stable. Le groupe a été informé de la conclusion d'une extension du contrat entre Guillemot Brothers SE et une banque en date du 5 septembre 2016 relatif à l'acquisition par Guillemot Brothers SE de 4.000.008 actions Ubisoft représentant à la date des présentes environ 3,58% du capital social de Ubisoft.
Ce contrat (tel que modifié) prévoit notamment le financement de cette acquisition par la banque, et sa couverture, pour une durée désormais étendue jusqu'au 30 Octobre 2020. Dans ce cadre, Guillemot Brothers SE a consenti une promesse de vente à la banque sur les actions Ubisoft objet du financement et la banque a consenti une promesse d`achat sur ces mêmes actions.
Ces promesses sont exerçables selon certaines conditions prévues par le contrat, à l'échéance de l`emprunt, et sont dénouables soit en titres soit en numéraire, au choix de Guillemot Brothers SE.
Les actions faisant l`objet du financement sont nanties au profit de la banque, qui peut les emprunter auprès de Guillemot Brothers SE selon certaines conditions prévues par le contrat de nantissement y afférent...

VALEURS EN BAISSE

* Marie Brizard : recule encore de 2% après ses pertes, suivi de Altarea

* Technicolor : -1,5% avec Esi Group, Ingenico et Vivendi

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com