Cotation du 19/11/2018 à 18h05 CAC 40 -0,79% 4 985,45
  • PX1 - FR0003500008

Mi-séance Paris : Wall Street freine les ardeurs

Mi-séance Paris : Wall Street freine les ardeurs
Mi-séance Paris : Wall Street freine les ardeurs
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

Le CAC40 a brièvement retrouvé les 5.000 points ce matin, se permettant une légère hausse malgré la rechute de Wall Street hier soir. En fin de matinée, la tendance positive a désormais laissé place à une baisse de 0,4% autour de 4.970 points. Il faut dire qu'après avoir passé une grande partie de la journée dans le vert, les indices boursiers américains ont brusquement inversé la tendance en soirée, dans la crainte du déclenchement d'une guerre commerciale à grande échelle entre les Etats-Unis et la Chine. L'action Boeing a notamment plongé de 6,5%, l'avionneur américain étant en première ligne en cas de relèvement des barrières douanières, vu le poids des compagnies chinoises dans son carnet de commandes. Les valeurs technologiques ont une nouvelle fois été attaquées : -4,5% pour Alphabet, -1,9% pour Apple -2,2% pour Facebook -6,3% pour Amazon et -5% pour Netflix. En France, la croissance du troisième trimestre a été annoncée à 0,4%, deux fois plus qu'au trimestre précédent mais moins qu'attendu par les économistes et par la Banque de France.

VALEURS EN HAUSSE

* Suez (+2,5% à 12,75 euros) affiche un chiffre d'affaires, au 30 septembre, de 12,70 MdsE, avec une croissance organique de +3,8%, marquant une nouvelle progression au troisième trimestre après +3% au premier semestre. L'EBIT au 30 septembre 2018 s'établit à 963 ME, soit une croissance organique de +7,5%, en ligne avec le premier semestre et une progression de +13,3% à changes constants et hors impact de l'allocation du prix d'acquisition de GE Water (PPA). Suez confirme ses perspectives pour l'année 2018 à savoir notamment une croissance du chiffre d'affaires à changes constants de 9%, une progression de l'EBIT de 10% à changes constants avant prise en compte de l'effet de l'allocation du prix d'acquisition de GE Water.

* Veolia en profite pour progresser de 2,6% à 17,5 euros, en tête du CAC40.

* Capgemini (+1,2% à 106 euros) tient aujourd'hui à Londres une journée consacrée aux analystes financiers et aux investisseurs institutionnels. "Le Groupe y exposera en particulier sa stratégie de gestion de son portefeuille d'offres et son approche résolument orientée client, qui sont des facteurs clés de sa croissance, sa rentabilité et sa résilience. Ces thématiques seront illustrées par des interventions de sociétés de premier plan dont Capgemini accompagne la transformation digitale". A cette occasion, Capgemini réitère son ambition d'atteindre à moyen terme un taux de marge opérationnelle comprise entre 12,5% et 13% et une croissance organique comprise entre 5% et 7%.

* Sequana bondit de 30% à 0,32 euro après avoir été massacré ces dernières semaines.

* Nicox (+7% à 5,38 euros) a décidé de reporter son projet de double cotation au Nasdaq en raison de la grande volatilité des marchés financiers, estimant qu'il ne serait pas dans l'intérêt de ses actionnaires pour le moment.

VALEURS EN BAISSE

* BNP Paribas perd 3,5% à 45,8 euros. Première banque française à publier ses résultats du troisième trimestre, BNP Paribas a dévoilé des comptes mitigés. Si le résultat net de l'établissement de la rue d'Antin a progressé de 4%, à 2,124 milliards d'euros, légèrement supérieur au consensus (2,04 MdsE), il ressort stable hors éléments exceptionnels. Le résultat d'exploitation recule de 7,9% à 2,389 MdsE pour un produit net bancaire en diminution de 0,4% à 10,352 MdsE (10,55 MdsE de consensus). Le coût du risque, à 686 ME, augmente de 2,7%.

*Par ricochet, Société Générale et Crédit Agricole reculent de 1,5%.

* Au lendemain d'un vif sursaut, STMicroelectronics retombe à 12,6 euros, sur une baisse de 2%. Ce reflux est à mettre en perspective avec un ajustement d'analyste. Ce mardi, Oddo BHF a ajusté sa cible sur le fabricant de composants microélectroniques de 24 à 22 euros, tout en réaffirmant son opinion "achat" sur le dossier.

* DBV Technologies (-2,5% à 31,7 euros) annonce sa position de trésorerie au 30 septembre. La position de trésorerie de DBV Technologies s'établit à 153,9 millions d'euros, comparée à 137,9 millions d'euros au 31 décembre 2017.

* Wendel (-1% à 111,4 euros) a annoncé son intention de céder 4,73% du capital de Bureau Veritas (-3,7% à 19,4 euros). À l'issue de l'opération, Wendel détiendra environ 35,8 %1 du capital et 51,9 % des droits de vote de la société. Cette cession permettra d'augmenter sensiblement le flottant et la liquidité de Bureau Veritas tout en permettant à Wendel de demeurer son actionnaire majoritaire.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com