Cotation du 17/10/2019 à 18h05 CAC 40 -0,42% 5 673,07
  • PX1 - FR0003500008

Mi-séance Paris : toujours pas de véritable rebond pour le CAC40

Mi-séance Paris : toujours pas de véritable rebond pour le CAC40
Mi-séance Paris : toujours pas de véritable rebond pour le CAC40
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

Toujours pas de véritable rebond en bourse de Paris : le CAC40 avait pris un biais légèrement haussier en début de séance mais il pointe désormais dans le rouge en fin de matinée (-0,1% à 5.433 points). Les pertes sur la semaine sont ainsi proches de 4% après avoir pourtant touché mardi un plus haut de presque 12 ans à 5.705 points.

L'indice ISM des services a encore assombri les perspectives de croissance américaine hier, en ressortant inférieur aux attentes. Il vient s'ajouter à plusieurs indicateurs économiques inquiétants publiés depuis plusieurs semaines et à l'absence d'avancées, voire à la dégradation sur la question du conflit commercial. Lequel concerne aussi l'UE et déborde le secteur de l'aéronautique initialement attaqué par les Etats-Unis. Le ministre allemand des Affaires étrangères, Heiko Maas, a annoncé aujourd'hui que l'UE allait prendre des mesures de rétorsion en réponse aux droits de douanes que prévoient d'imposer à la mi-octobre les Etats-Unis sur 7,5 milliards de dollars d'importations européennes. Le conseiller économique de la Maison blanche avait prévenu qu'il n'y aurait pas de représailles européennes menant à une "surenchère" puisque les Etats-Unis se conformaient aux règles de l'OMC.

Dans ce contexte, le marché a désormais l'espoir de voir la Fed baisser deux fois ses taux directeurs d'ici à la fin de l'année pour contrer cette dégradation de la conjoncture économique aux Etats-Unis. Le président de la Fed, Jerome Powell, doit s'exprimer aujourd'hui en public et les chiffres de l'emploi US en septembre seront scrutés avec attention cet après-midi.

VALEURS EN HAUSSE

* Verallia gagne 2,2% à 27,6 euros pour le début de ses négociations boursières. Sur la base du prix d'introduction de 27 euros par action, la capitalisation boursière de Verallia s'élève à environ 3,2 milliards d'euros. L'introduction en bourse a rencontré un grand succès auprès des investisseurs institutionnels français et internationaux. Le montant de la cession s'élève à 888 millions d'euros, dont 838 millions d'euros cédés par Horizon Parent Holdings Sarl, une société détenue à hauteur de 90% par AIF VIII Euro Leverage, L.P., un fonds d'investissements géré par un affilié d'Apollo Global Management, Inc, et à hauteur de 10% par Bpifrance Participations, 41 millions d'euros par certains cadres et dirigeants du Groupe ainsi que 9 millions d'euros par certains co-investisseurs. Ce montant pourra être porté à 978 millions d'euros en cas d'exercice intégral de l'option de surallocation consentie par Horizon Parent Holdings.

* En tête du CAC40, STMicroelectronics grimpe de 2,1% à 17,7 euros, soutenu par les dernières informations en provenance d'Apple. Selon le 'Nikkei Asian Review', le groupe californien aurait demandé à ses fournisseurs d'augmenter la production de l'iPhone 11 de huit millions d'unités, soit d'environ 10%. Ce coup d'accélérateur représenterait entre sept et huit millions d'appareils. Les fournisseurs de la firme à la pomme, STM en tête, profitent logiquement de cette rumeur.

* Air Liquide gagne 0,7% à 126 euros. La Deutsche Bank relève son objectif de cours de 129 à 145 euros avec un avis "achat" inchangé.

* Suez progresse de 0,7% à 13,22 euros. Goldman Sachs a revalorisé Suez de 12,7 à 13,4 euros tout en restant "neutre".

* Vivendi (+0,1%) a saisi la justice italienne pour réclamer l'invalidation de la nouvelle structure approuvée le mois dernier par les actionnaires de Mediaset, a annoncé le groupe de médias transalpin. Le Français réclame par ailleurs une indemnisation de la part de Mediaset et de Fininvest, la holding de la famille Berlusconi, en estimant que ces décisions ont été négatives pour la valeur de sa participation dans Mediaset.

VALEURS EN BAISSE

LDC (-1,3% à 111 euros) a généré un chiffre d'affaires de 2,105 milliards d'euros au premier semestre de son exercice 2019-2020 (de mars 2019 à fin août 2019, en progression de 8,4% par rapport à l'exercice 2018-2019. La croissance de l'activité concerne tous les pôles du groupe. A périmètre identique, le chiffre d'affaires augmente de 3,9%. Les volumes vendus progressent de 7,9% à périmètre actuel et de 1,2% à périmètre identique. Malgré une activité en retrait en GMS sur le semestre (volumes en baisse de 1,2% sur le pôle Volaille à périmètre identique), LDC maintient son objectif de résultat opérationnel courant de 200 ME pour l'exercice 2019-2020, toutefois conditionné par la réussite des fêtes de fin d'année et le maintien d'une bonne dynamique à l'international et sur le pôle Traiteur.

* Remy Conitreau perd 2% à 123,3 euros. Bryan, Garnier & Co reste acheteur mais ajuste sa 'fair value' de 133 à 131 euros.

* Saint-Gobain cède 0,6% à 34,1 euros. UBS a relevé la mire de 33,5 à 35 euros (recommandation "neutre" inchangée).

* Les valeurs automobiles constituent les plus fortes baisses du CAC40 : Renault perd 1,5%, PSA Groupe et Michelin 1%.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com