Cotation du 15/08/2018 à 18h05 CAC 40 -1,82% 5 305,22
  • PX1 - FR0003500008

Mi-séance Paris : sixième séance positive

Mi-séance Paris : sixième séance positive
Mi-séance Paris : sixième séance positive
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

Grâce à une légère progression en fin de matinée (+0,2% à 5.390 points), le CAC40 enchaîne pour l'instant sa sixième séance positive de rang. De quoi retrouver une hausse de 1,5% depuis le début de l'année. Les dernières publications trimestrielles continuent à s'illustrer et la plus forte hausse du CAC40 revient à Publicis. Le troisième groupe publicitaire mondial a rassuré le marché en dévoilant un chiffre d'affaires trimestriel en croissance organique supérieure aux attentes. Sur le SBF120, Soitec décale à la hausse après avoir relevé ses prévisions. La séance est aussi marquée par une nouvelle hausse du baril de pétrole avec un WTI qui approche désormais les 70 dollars. L'Opep et ses alliés, y compris la Russie, doivent se réunir ce vendredi à Djeddah, en Arabie saoudite, pour explorer les moyens de prolonger leur coopération afin de poursuivre leurs efforts pour équilibrer le marché pétrolier mondial.

VALEURS EN HAUSSE

* SoiTec grimpe de 13% à 70 euros. Le titre profite logiquement du relèvement de l'objectif de marge pour la division électronique sur l'exercice clos fin mars 2018. Le fabricant de matériaux semi-conducteurs innovants attend dorénavant une marge Ebitda de l'électronique "bien supérieure" à 25%, contre un niveau précédemment attendu d'environ 25%. Sur l'exercice, la société a dépassé son objectif de croissance d'environ 25% à taux de change constants, signant une hausse de 31% sur cette base, à 310,6 millions d'euros. Suite à cette annonce, Bryan Garnier relève de 11% sa prévision de bpa 2018 et porte sa 'fair value' de 70 à 75 euros tout en restant 'acheteur' de la valeur.

* Largement la plus forte hausse du CAC40, Publicis Groupe gagne 7% à 60 euros. Le troisième groupe publicitaire mondial a rassuré le marché en dévoilant un chiffre d'affaires trimestriel de 2,082 milliards d'euros, en croissance organique de 1,6%. Le consensus tablait sur une croissance interne limitée à 0,9% après une décroissance organique de 1,2% au cours des trois premiers mois de 2017. Publicis, qui a engrangé sur le trimestre des budgets mondiaux comme ceux de Mercedes-Benz, Campbell's, Carrefour et Marriott, s'est dit confiant dans la réalisation de ses objectifs annuels, à savoir une amélioration de sa croissance organique et de sa marge opérationnelle. La croissance de 2,8% observée en Amérique du Nord grâce au gain de nouveaux contrats devrait notamment rassurer le marché dans le contexte actuel, explique Liberum. Tout comme le fait qu'après Omnicom, Publicis est le deuxième groupe publicitaire à faire état d'une croissance organique...

* Vallourec (+2,8% à 5,14 euros) et le producteur ukrainien de tubes sans soudure Interpipe ont annoncé leur intention de démarrer un partenariat qui prévoit la production, en coopération, de tubes sans soudure en carbone destinés au marché européen. Ces tubes ne seraient pas destinés à l'équipement des puits de pétrole et de gaz (non-OCTG).

* Schneider Electric (+2% à 74,3 euros) a fait état ce jeudi d'une croissance organique de 6,2% de ses ventes au premier trimestre, largement supérieure aux attentes à la faveur d'une accélération dans ses deux pôles d'activité et d'une demande forte en Chine. Le groupe, spécialiste de la transformation numérique de la gestion de l'énergie et des automatismes industriels, confirme ses objectifs annuels et précise que l'impact attendu de l'euro fort devrait se faire surtout sentir au premier semestre. Schneider a réalisé au premier trimestre un chiffre d'affaires de 5,8 milliards d'euros (-0,7% en données publiées).

VALEURS EN BAISSE

* Pernod Ricard cède 0,8% à 138 euros. Le chiffre d'affaires de Pernod Ricard pour les 9 premiers mois de l'exercice 2017/18 s'élève à 7.059 ME, avec une croissance interne de +6,3% tirée par les marchés émergents (+13%). Le groupe note une bonne performance aux Etats-Unis et une accélération de l'Amérique Latine. L'Asie-Reste du Monde reste très dynamique à +10%, avec un retour confirmé à une forte croissance en Chine, Inde (en partie favorisé par la base de comparaison). Le management note aussi la bonne dynamique en Europe de l'Est et la stabilité en Europe de l'Ouest (bonne performance en Allemagne et au Royaume-Uni mais difficultés en Espagne et en France).

* Eramet subit quelques prises de bénéfices (-1,6% à 156 euros) somme toute logiques après la publication de son point trimestriel. Il faut dire que le titre du groupe minier vient d'enchaîner huit séances consécutives de progression avec un gain de 38% à la clef. Depuis le début de l'année, Eramet affiche une hausse d'environ 60% quand le CAC40 limite ses gains à, à peine, plus de 1%.

* Atari perd 3,7% à 0,62 euro. La société a annoncé aujourd'hui le succès de son augmentation de capital réalisée avec suppression du droit préférentiel de souscription dans le cadre d'un placement privé, effectué par construction accélérée d'un livre d'ordres. Atari a placé 13.636.364 actions nouvelles au prix unitaire de 0,55 euro.

* BioMerieux perd 1% à 68,6 euros. Le groupe a annoncé une solide dynamique commerciale au 1er trimestre 2018, avec une activité qui progresse de 12,5% à taux de changes et périmètre constants à 587 millions d'euros de chiffre d'affaires, soit +3,4% de croissance à données publiées. La croissance est portée par la performance de la biologie moléculaire dans le contexte d'une forte saison grippale aux États-Unis, et par le dynamisme de l'activité en Asie Pacifique.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com