Cotation du 17/05/2019 à 18h05 CAC 40 -0,18% 5 438,23
  • PX1 - FR0003500008

Mi-séance Paris : retour sous les 5.300 points pour le CAC40

Mi-séance Paris : retour sous les 5.300 points pour le CAC40
Mi-séance Paris : retour sous les 5.300 points pour le CAC40
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

La timide hausse de début de séance n'aura pas tenu bien longtemps : le CAC40 s'affiche en baisse de 0,55%, juste sous les 5.300 points en fin de matinée. Les investisseurs jouent la prudence en l'absence d'avancée sur le plan de la guerre douanière entre les Etats-Unis et la Chine. Secoués la semaine passée par la nouvelle taxation américaine sur 200 Mds$ de produits chinois, les marchés sont sujets aux prises de bénéfices. Rien de bien nouveau en effet concernant le sujet principal de préoccupation des marchés, puisque le conseiller économique du président américain, Larry Kudlow, a évoqué dimanche une probable rencontre entre Donald Trump et son homologue chinois Xi Jinping fin juin en marge du sommet du G20 au Japon... Le vice-Premier ministre chinois Liu He avait dit pour sa part samedi que Pékin et Washington étaient convenus d'avoir de nouvelles discussions commerciales dans la capitale chinoise.

VALEURS EN HAUSSE

* EssilorLuxottica gagne 1,1% à 111,4 euros. Le bras de fer franco-italien pourrait ne plus être qu'un vieux souvenir à en croire 'Les Echos' qui évoquent un compromis sur ce conflit qui empoisonne le titre en bourse depuis de longues semaines... L'accord trouvé à quelques jours de l'AG des actionnaires programmée jeudi, prévoit que les deux co-dirigeants du groupe devraient "séparer leurs fonctions opérationnelles de celles de présidents" et déléguer "une partie de leurs pouvoirs à leur bras droit respectif"..."En substance, le duo Francesco Milleri, actuel directeur général de Luxottica, et Laurent Vacherot, son homologue côté Essilor, récupéreraient provisoirement les pouvoirs opérationnels en délégation - avec pour mission d'accélérer la fusion et d'approfondir les synergies", expliquent 'Les Echos'.

* Euronext (+2% à 61,2 euros) annonce avoir reçu ce lundi le feu vert du ministère des finances norvégien pour acquérir jusqu'à 100% de la Bourse d'Oslo. Le groupe réaffirme son intention de boucler la transaction d'ici la fin du mois de juin 2019. Euronext avait indiqué le 6 mai dernier qu'il prolongeait son offre jusqu'au 31 mai.

* Deinove bondit de 12% à 1,26 euro. Deinove a annoncé que son partenaire Solvay a présenté, à l'occasion du 40ème congrès annuel du NYSCC (07-08 mai 2019 à New York) le mécanisme innovant de régénération cellulaire du Phytoène. Solvay a donc promu ces nouvelles données auprès de la clientèle cosmétique à l'occasion du congrès annuel de la New York Society of Cosmetic Chemists. Leader mondial des ingrédients de spécialité dédiés aux applications hygiène et beauté, le groupe commercialise cet actif en Amérique du Nord et Asie à titre exclusif sous la marque ReGeN-oPhyt.

* Barclays reste à surpondérer sur Natixis (+0,5%) avec un objectif de cours relevé à 6,30 euros.

* Veolia gagne 0,7% à 20,8 euros. Berenberg reste à l'achat avec un cours cible ajusté en hausse à 24 euros.

VALEURS EN BAISSE

* Casino perd plus de 5% à 31,8 euros. Kepler Cheuvreux a revu prudemment en baisse de 'conserver' à 'alléger' son avis sur le dossier en ne visant plus qu'un cours de 30,7 euros.

* Valeo reste en baisse de plus de 3% à 27,6 euros, sixième séance dans le rouge pour l'équipementier automobile.

* Carrefour perd 1,7% à 17,2 euros. La filiale brésilienne Atacadão a passé dans ses comptes une provision pour couvrir les risques liés à plusieurs contentieux fiscaux au Brésil... Le groupe de distribution précise qu'Atacadão fait l'objet de 240 contentieux fiscaux dans différents Etats brésiliens et que ces procédures portent sur un montant d'environ 183 millions d'euros.

* Soitec (-1,6% à 83,5 euros) a signé un accord définitif en vue d'acquérir EpiGaN, un leader européen de la fourniture de plaques épitaxiées à base de nitrure de gallium (GaN), pour un montant de 30 millions d'Euros en numéraire assorti d'un complément de prix dépendant de l'atteinte d'objectifs.

* Air France KLM perd 2,8% à 8,33 euros. Bernstein repasse à 'sousperformance' avec un cours cible ramené de 10 à 7 euros.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com