Cotation du 21/08/2018 à 14h18 CAC 40 +0,71% 5 417,61
  • PX1 - FR0003500008

Mi-séance Paris : retour à 5.500 points

Mi-séance Paris : retour à 5.500 points
Mi-séance Paris : retour à 5.500 points
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

Le CAC40 peine à suivre le marché américain où le Nasdaq a signé hier un record historique à 7.606 points. L'indice parisien, qui a ouvert sur une note légèrement négative, remonte quand même de 0,5% au contact des 5.500 points. L'appétence pour le risque, en Europe et à Paris, est rendue possible avec le maintien du baril de pétrole sous les 65$ pour le WTI, le "10 ans" américain sous les 3% et l'apaisement de la crise politique en Italie où le gouvernement prend petit à petit ses marques et où des propos rassurants ont été tenus à propos de l'Euro. A Paris où de nombreuses valeurs dépendent du Dollar, le marché peut en outre se féliciter d'un Euro toujours faible sous le niveau de 1,17$, même si la monnaie unique a bien rebondi depuis son passage autour de 1,15$ il y a quelques jours.

VALEURS EN HAUSSE

* Société générale (+0,8% à 38,1 euros) a annoncé lundi avoir accepté de payer un total d'environ 1,3 milliard de dollars (1,1 milliard d'euros) aux autorités américaines et au Parquet national financier (PNF) français pour mettre fin à deux litiges aux Etats-Unis relatifs au taux interbancaire Libor et au dossier du fonds souverain libyen. La banque française précise dans un communiqué qu'elle versera 275 millions de dollars au département américain de la Justice (DoJ) et 475 millions de dollars à la Commodity Futures Trading Commission (CFTC), l'autorité de tutelle des marchés à terme américains, dans le cadre d'un litige lié à la manipulation du Libor. SocGen ajoute que 292,8 millions de dollars seront versés au DoJ et 250,15 millions d'euros au PNF pour le dossier libyen dans lequel il est reproché à la banque française d'avoir eu recours entre 2005 et 2009 à des intermédiaires et des commissions s'apparentant à des pots-de-vin pour placer des produits financiers complexes dans le pays.

* PSA Groupe (+0,7% à 20,32 euros) a annoncé son retrait d'Iran. Après la signature du JCPOA (accord de Vienne sur le nucléaire iranien) le 14 juillet 2015 et la levée des sanctions internationales contre l'Iran le 16 janvier 2016, le Groupe PSA avait signé des accords de joint-venture avec Iran Khodro le 21 juin 2016 et Saipa le 6 octobre 2016. Suite au retrait américain du JCPOA annoncé le 8 mai 2018, le Groupe PSA "a commencé le processus de suspension des activités de ses JVs, afin de se conformer à la loi américaine d'ici le 6 août 2018". Avec le support du Gouvernement français, le Groupe PSA est en contact avec les autorités américaines pour envisager une dérogation.

* AccorHotels reprend 1,7% à 45 euros après avoir été fortement sanctionné hier par le projet d'investissement dans la compagnie aérienne Air France KLM.

* Bien inspiré par les records du Nasdaq américain, STMicroelectronics reprend 3,5% à 21 euros, plus forte hausse du CAC40.

VALEURS EN BAISSE

* Air France KLM reperd 3% à 7,13 euros. Après l'envolée du titre hier suite à la divulgation de "réflexions" d'Accor au sujet d'une reprise des 14% de l'Etat, le gouvernement s'est déclaré lundi " ouvert au principe " d'un rapprochement entre les deux grands acteurs tricolores du monde du voyage.

* Engie cède 0,1% à 13,7 euros. HSBC a dégradé ce matin le titre du groupe se services à l'environnement de "conserver" à "alléger". L'objectif de cours a parallèlement été réduit de 14,1 à 12,80 euros.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com