Cotation du 24/09/2021 à 18h05 CAC 40 -0,95% 6 638,46
  • PX1 - FR0003500008

Mi-séance Paris : les publications semestrielles portent toujours la tendance

Mi-séance Paris : les publications semestrielles portent toujours la tendance
Mi-séance Paris : les publications semestrielles portent toujours la tendance
Crédit photo © Akka

LA TENDANCE

(Boursier.com) — La bourse de Paris repart à la hausse et le CAC40 n'est plus qu'à 100 points de ses meilleurs niveaux du mois de juin. L'indice parisien repend 0,85% en fin de matinée à 6.587 points, toujours porté par des publications semestrielles de qualité. Les OPA se poursuivent aussi avec l'annonce d'un rapprochement entre le groupe d'intérim Adecco et le groupe de R&D externalisée Akka Technologies sur la base d'une valorisation de 2 milliards d'euros.

Aux Etats-Unis, la Réserve fédérale annoncera sa décision monétaire après la clôture et son président Jerome Powell s'exprimera peu après. Si les marchés n'attendent aucun changement de politique, ils seront toutefois attentifs à toute indication concernant le niveau élevé de l'inflation, la croissance de l'économie et les achats de titres sur les marchés.

VALEURS EN HAUSSE

* Kering progresse de 3,5% à 757 euros, alors que le groupe a annoncé pour son premier semestre une forte croissance de l'activité, avec un chiffre d'affaires semestriel nettement supérieur à 2019. Le groupe affiche un vif rebond de son résultat, des marges et du cash flow. Le chiffre d'affaires rebondit fortement au premier semestre 2021, à +54,1%, et est en croissance de +8,4% par rapport à la même période de 2019, en données comparables. Au deuxième trimestre 2021, la croissance du chiffre d'affaires poursuit son accélération, à +95% en comparable, et à +11,2% par rapport au deuxième trimestre 2019. L'activité du réseau de distribution en propre, qui inclut l'e-commerce, est très soutenue, à +97,9% en comparable au deuxième trimestre, portée en particulier par l'Amérique du Nord (+263%) et l'Asie-Pacifique (+53%). Multiplié par plus de 2,3 par rapport à 2020, le résultat opérationnel courant s'approche du niveau du premier semestre 2019. La marge opérationnelle courante progresse de plus de 10 points pour atteindre 27,8%, portée par le rebond de la performance de toutes les Maisons.

* Solutions 30 grimpe de 10% à 7,8 euros ce mercredi, après avoir enregistré au deuxième trimestre 2021 un chiffre d'affaires de 216 ME, en hausse de +22,9% (+19,8% en organique). Le groupe annonce que cette croissance organique très soutenue est notamment tirée par les contrats majeurs signés fin 2020 en Belgique dans le domaine de l'énergie, et au 1er semestre 2021 en Italie et en Espagne dans le secteur des télécoms. Solutions 30 ajoute que sur le plan commercial, ses activités bénéficient de plusieurs facteurs structurels et conjoncturels favorables : des marchés en plein essor, portés par la transformation numérique et la transition énergétique, et des plans de relance d'une ampleur inédite partout en Europe. Au 2ème trimestre, le groupe a ainsi signé plus de 300 ME de nouveaux contrats d'une durée moyenne de 3 ans, dont 50% avec de nouveaux clients et 65% dans le secteur des télécoms. Le Benelux, l'Angleterre et l'Espagne contribuent plus particulièrement à cette bonne performance. Pour l'ensemble du 1er semestre 2021, le chiffre d'affaires s'élève à 441,2 ME et progresse de +20,8% (+17,5% en organique) par rapport à la même période de 2020. Les activités de maintenance, récurrentes par nature, représentent 58% de l'activité du groupe. Solutions 30 anticipe pour l'ensemble de l'exercice en cours la poursuite d'une croissance rentable à 2 chiffres de son activité, avec toutefois au 2ème semestre 2021 une base de comparaison plus élevée qui avait bénéficié d'un effet rattrapage en sortie de confinement. Le groupe annonce poursuivre son plan de progrès et a engagé au début du mois de juillet un plan de transformation destiné à renforcer son organisation en matière de gouvernance, de gestion des risques et de conformité, avec pour objectif d'avoir mis en place de nouvelles procédures de gestion et de contrôle au dernier trimestre 2021. Ce plan doit aussi va permettre de continuer à capter les opportunités de croissance sur des marchés européens en plein essor...

* Renault gagne 4% à 32,8 euros. Nissan a publié ce jour les résultats du premier trimestre de son exercice fiscal 2021/2022 couvrant la période du 1er avril 2021 au 31 mars 2022. Le résultat publié par Nissan en normes comptables japonaises au titre du premier trimestre de son exercice fiscal 2021/2022 (période du 1er avril au 30 juin 2021) se traduira, après retraitements IFRS, dans le résultat net du second trimestre 2021 de Renault, par une contribution positive estimée à 173 ME, sur la base d'un taux de change de 131,9 yens pour un euro en moyenne sur le trimestre.

* Akka bondit de presque 90% à 46,5 euros : Mauro Ricci et Jean-Franck Ricci, qui détiennent collectivement 33,10% du capital d'AKKA, se sont engagés à accepter une offre à 42 euros par action en espèces plus une contre-valeur de 7 euros par action en actions ordinaires nouvelles du Groupe Adecco créées à partir du capital autorisé, pour lesquelles Mauro Ricci et Jean-Franck Ricci ont convenu d'une période de blocage de 24 mois. A la suite de la clôture de la première étape de la transaction, par laquelle le Groupe Adecco aura acquis une participation de contrôle dans AKKA, le Groupe Adecco lancera une offre publique d'acquisition obligatoire en Belgique et en France pour les titres AKKA restants, au même prix de 49 euros par action. Le Conseil d'Administration d'AKKA s'est engagé à recommander l'Offre à l'unanimité.

* Atos (+0,6% à 41,5 euros) a fait état d'une baisse de son chiffre d'affaires de 1% à taux de change constants, à 5,242 milliards d'euros (-2,7% en organique), et d'une baisse de sa marge opérationnelle à 5,6% contre 7,8% au premier semestre 2020. Atos a signé un accord en vue d'acquérir Visual BI, une société américaine en forte croissance et l'un des leaders de l'analyse des données et de la Business Intelligence (BI) dans le cloud. Atos rachète aussi Nimbix, fournisseur d'une plateforme cloud HPC de référence, basé aux États-Unis.

* Capgemini (+3,2% à 176,6 euros) a relevé ses objectifs financiers pour 2021, porté par un premier semestre solide et de "très bonnes" perspectives pour la deuxième partie de l'année. La génération de free cash-flow organique est désormais attendue supérieure à un montant de 1,5 Milliard d'euros contre 1,3 Milliard d'euros auparavant. Sur le premier semestre, le chiffre d'affaires a atteint 8,71 Milliards d'euros, en croissance organique de 7,1%. "Après un premier trimestre déjà marqué par une croissance plus importante qu'anticipée, le groupe a fortement accéléré au deuxième trimestre", explique le management. Sur le dernier trimestre, la croissance organique est ainsi ressortie à 12,9%, un niveau nettement supérieur à celui d'avant la crise sanitaire. La marge opérationnelle a atteint 12% du chiffre d'affaires au premier semestre, en progression de 120 points sur un an, et la génération de free cash-flow organique s'est élevée à 429 Millions d'euros contre 106 Millions d'euros sur la même période en 2020.

VALEURS EN BAISSE

* Aucune baisse supérieure à 1% sur les valeurs du CAC40

* TF1 (-1,7% à 8,07 euros) : Le résultat net part du Groupe s'établit à 108,4 millions d'euros, en hausse de 70 millions d'euros sur un an. TF1 prévoit un taux de marge opérationnelle courante à deux chiffres dès 2021, de l'ordre de celui de 2019. Faisant suite à l'avis favorable rendu fin juin par les instances représentatives du personnel, les groupes Bouygues et RTL ont annoncé le 8 juillet dernier avoir signé les accords relatifs au projet de rapprochement entre les groupes TF1 et M6.

* CGG (-2% à 0,61 euro) anticipe pour l'année 2021 un chiffre d'affaires des activités stable d'une année sur l'autre et un EBITDAs des activités d'environ 310 Millions$ en raison de la lente reprise des achats de données multi-clients notamment par les grandes compagnies internationales. La monétisation de certains actifs et la cession des activités destinées mis en vente progressent bien et devraient être finalisés au quatrième trimestre et contribuer à une génération positive de cash-flow net en 2021...

* Rexel (-2,4% à 17,15 euros) affiche au premier semestre 2021 une marge d'EBITA ajusté en hausse de +232 bps à 5,6% (supérieure à la marge de 4,7% du S1 2019) grâce à la pénétration digitale (22,6% des ventes au T2 21, en hausse de +123 bps, dont 33,2% des ventes en Europe), la gestion des augmentations de prix et à l'excellence opérationnelle. Le Résultat net récurrent de 241,7 ME au S1 2021 (+192,9%), résultant d'une performance d'EBITA historiquement élevée et d'un bilan optimisé. Rexel confirme ses objectifs de l'année 2021 récemment rehaussés, avec un fort potentiel de hausse dans toutes les zones géographiques, notamment en Amérique du Nord où les volumes, hors inflation, demeurent 15% en dessous du niveau d'avant-crise.

©2021

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !