Cotation du 26/02/2024 à 18h05 CAC 40 -0,46% 7 929,82
  • PX1 - FR0003500008

Mi-séance Paris : les nouveaux records ne sont pas loin

Mi-séance Paris : les nouveaux records ne sont pas loin
Mi-séance Paris : les nouveaux records ne sont pas loin
Crédit photo © Euronext

(Boursier.com) — LA TENDANCE

Après les nouveaux records établis à Paris en clôture hier, mais pas en séance puisque le CAC 40 est resté sous la barre des 7.700 points, la tendance est plus hésitante ce mardi, en recul de 0,3% à 7.665 points.

Le marché attend l'indice d'inflation US cet après-midi pour le mois de janvier qui pourrait être redescendu sous les 3% en glissement annuel. Par ailleurs, une nouvelle vague de publications d'entreprises est prévue mercredi et jeudi à Paris, avec quelques grands noms de la cote comme Schneider, Capgemini, Essilor, Legrand, Airbus, FDJ, Renault ou encore Stellantis. En attendant, c'est Michelin qui s'illustre après avoir dévoilé ses comptes 2023.

VALEURS EN HAUSSE

* En tête du CAC40, Michelin bondit de 7% à 33 euros. Le groupe a publié un bénéfice opérationnel annuel record, aidé par l'impact différé des ajustements de prix passés en 2022. Le groupe a enregistré un résultat opérationnel des secteurs de 3,57 Milliards d'euros pour l'année 2023, dépassant les prévisions des analystes qui tablaient sur 3,42 MdsE selon un consensus de place. Le groupe a délivré un Free cash flow élevé de 3 Milliards d'euros, reflétant la solidité de sa stratégie. Les ventes totalisent 28,3 Milliards d'euros, en hausse de 2% à taux de change constants, le mix et les prix ayant compensé les conditions défavorables du marché. Les problèmes logistiques liés à la mer Rouge ont pesé sur 4% des flux de produits finis du groupe, principalement le caoutchouc naturel, mais la crise aura un impact "raisonnablement marginal" sur les résultats de 2024, selon la direction. Michelin s'attend désormais à un résultat opérationnel des secteurs supérieur à 3,50 Milliards d'euros en 2024, tandis que les analystes tablaient en moyenne sur 3,59 Milliards d'euros.

Cotation...Comptage

* Beneteau grimpe aussi de 7% à 12,3 euros après avoir dévoilé un chiffre d'affaires 2023 record de 1.785 ME, en croissance de 18% par rapport à 2022. Beneteau compte dépasser sensiblement sa dernière prévision de résultat opérationnel courant de 210 ME sur l'exercice 2023 (avant application de la norme IFRS 5 liée au processus de cession de l'Habitat). Ainsi, les marges opérationnelles des deux métiers du Groupe dépasseront les 12% projetés pour la division Bateau et les 11% annoncés pour la division Habitat. Comme anticipé lors des dernières publications, les hausses significatives des taux d'intérêt, combinées aux effets de l'inflation, vont contraindre les distributeurs à optimiser leurs niveaux de stocks en 2024. Un impact négatif de 100 à 150 ME est attendu sur l'exercice 2024, alors que le phénomène inverse était observé sur les exercices 2022 et 2023. Ces fortes variations de stocks devraient se normaliser en 2025. Dans ce contexte et avec la poursuite de la montée en gamme de son offre produit ainsi que la flexibilisation de son outil industriel, Beneteau table sur une marge opérationnelle courante 2024 comprise entre 7% et 10% pour la division Bateau.

* Believe gagne 18% en direction des 15 euros, le prix proposé par plusieurs fonds gérés par TCV, EQT ainsi que Denis Ladegaillerie, Président Directeur Général de Believe, pour initier une offre d'achat sur l'ensemble des actions en circulation.

VALEURS EN BAISSE

* Carrefour fléchit de 0,4% à 15,1 euros. BNP Paribas Exane reste à 'sous-performance' en ajustant le curseur de 15 à 14 euros. Les résultats seront publiés mardi prochain (20 février).

* Atos poursuit sa chute, en baisse de 4% à 2,43 euros.

* Soitec cède 2% à 142 euros. Citigroup est toujours à 'surperformance' mais avec un objectif ramené de 190 à 180 euros.

©2024

A lire aussi sur CAC 40

Chargement en cours...

Toute l'actualité