Cotation du 15/01/2021 à 18h05 CAC 40 -1,22% 5 611,69
  • PX1 - FR0003500008

Mi-séance Paris : les craintes de Wall Street freinent le CAC40

Mi-séance Paris : les craintes de Wall Street freinent le CAC40
Mi-séance Paris : les craintes de Wall Street freinent le CAC40
Crédit photo © Reuters

LA TENDANCE

(Boursier.com) — Le CAC40 évolue de façon prudente depuis ce matin et cède 0,2% en milieu de journée autour de 5.575 points. Le sentiment de marché demeure affecté par les incertitudes liées à la situation sanitaire. Le Premier ministre britannique Boris Johnson a annoncé hier soir un troisième confinement national, qui durera en principe jusqu'à mi-février. L'Allemagne pourrait faire de même avec un confinement étendu jusqu'à fin janvier. Les inquiétudes portent donc sur l'impact économique des nouvelles restrictions, notamment en Europe, mais aussi sur le rythme des vaccinations, en particulier en France.

Aux Etats-Unis, l'élection sénatoriale en Géorgie, qui se déroule aujourd'hui, cristallise désormais l'attention des investisseurs, avec à leurs yeux, le risque que les Démocrates emportent les deux sièges de ce scrutin, ce qui permettrait à Joe Biden de contrôler le Congrès, soit le Sénat et la Chambre des représentants, et de mettre en oeuvre sa politique fiscale faite de hausses de l'impôt sur les sociétés. Les craintes concernent notamment les secteurs ayant le plus bénéficié des baisses d'impôts accordées par Donald Trump, dont les valeurs technologiques. La tendance est pour l'instant hésitante à Wall Street en pré-séance après la correction de la veille.

VALEURS EN HAUSSE

* Nexity (+7% à 38 euros) a revu à la hausse ses prévisions financières 2020, l'impact du deuxième confinement sur ses activités ayant été moins marqué qu'attendu au quatrième trimestre. Nexity anticipe désormais pour 2020 un chiffre d'affaires autour de 4,7 MdsE au lieu d'au moins 4,2 MdsE, avec un taux de marge opérationnelle courante supérieur à 5% au lieu d'un taux de l'ordre de 5%. Pour 2021, la société prévoit un chiffre d'affaires à périmètre constant autour de 4,7 milliards d'euros, avec un taux de marge opérationnelle courante supérieur à 7%.

* En hausse de 2,1% à 36,5 euros, Renault s'offre la tête du CAC40 au lendemain de la présentation de ses résultats commerciaux 2020. Dans un marché en recul de 23,8%, le groupe Renault est parvenu à maintenir une part de marché de 26,1% (+0,2 point) en France avec 535.591 immatriculations. Fort de son leadership dans l'électrique et du lancement de sa nouvelle gamme de véhicules E-TECH hybrides et hybrides rechargeables, Renault prend la tête du marché des véhicules électrifiés (électriques + hybrides). ZOE double ses ventes et reste le véhicule électrique le plus vendu en France, avec 39.008 unités (+95,4%). Dacia se classe 3ème marque sur le marché des ventes de VP à particuliers tandis que Sandero demeure le véhicule le plus vendu à clients particuliers. Le constructeur au losange est également soutenu ce mardi par une note de JP Morgan qui a revalorisé le dossier de 40 à 67 euros tout en maintenant son avis 'surpondérer'.

* Le très bon début d'année boursier de STMicroelectronics se confirme ce mardi avec un titre qui avance encore de 1,9% à 32,35 euros. Le spécialiste des semi-conducteurs est dopé par le message positif de son concurrent Dialog Semiconductor (+4% à Francfort) qui a revu en hausse sa prévision de chiffre d'affaires pour le quatrième trimestre 2020. Le groupe allemand a expliqué cette révision essentiellement par une demande plus forte que prévu pour les smartphones et les tablettes compatibles avec la 5G, une dynamique commerciale qui devrait se poursuivre durant le trimestre en cours. Il anticipe désormais des revenus compris entre 436 et 441 M$ sur la période contre une précédente fourchette allant de 380 à 430 M$.

* Crédit Agricole (+0,7% à 10,3 euros) a annoncé la signature d'un contrat de cession de Crédit Agricole Bank Romania SA à la banque roumaine Vista Bank Romania SA.

* Solutions 30 poursuit sa remontée de 7% à 12,15 euros, porté par des rachats de positions vendeuses.

VALEURS EN BAISSE

* Airbus (-0,8% à 89,2 euros) aurait dépassé les 560 livraisons l'an dernier, a appris Reuters de plusieurs sources proches de l'avionneur. Les chiffres ici avancés n'ont pour l'heure rien d'officiel et doivent encore être audités, ont ajouté les sources de l'agence. Les données officielles de commandes et de livraisons devraient être connues dans les jours prochains. Si ces chiffres étaient confirmés, ils permettraient à Airbus de battre l'Américain Boeing, qui n'avait quant à lui livré que 118 appareils entre janvier en novembre du fait notamment des difficultés du 737 MAX. Le nombre de livraisons d'Airbus en 2020 devrait avoir régressé d'un tiers avec l'impact de la pandémie.

* Michelin recule de 2% à 104,6 euros. JP Morgan a rehaussé sa cible sur Michelin de 110 à 125 euros ('achat').

* Pernod Ricard recule de 1,7% à 156 euros. Le Credit Suisse a ramené son objectif de cours de 172 à 170 euros ('neutre').

©2021,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !