Cotation du 12/04/2021 à 18h05 CAC 40 -0,13% 6 161,68
  • PX1 - FR0003500008

Mi-séance Paris : les 5.800 points en danger

Mi-séance Paris : les 5.800 points en danger
Mi-séance Paris : les 5.800 points en danger
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

Le CAC40 revient dans la zone des 5.800 points ce jeudi, en baisse de 0,5% en fin de matinée. La bourse de Paris résiste plutôt bien pour l'instant à la pression venue de Wall Street et des marchés asiatiques, alors que les arbitrages continuent de peser sur les valeurs de technologies sur fond de tension persistante des taux d'intérêt, malgré les propos qui se veulent rassurants des banquiers.

Sur les marchés obligataires, la hausse des taux est repartie de plus belle mercredi, après trois séances de détente. Alors que le plan de relance de 1.900 milliards de dollars proposé par Joe Biden est examiné par le Sénat à partir de ce mercredi, les marchés continuent de se demander s'il n'est pas surdimensionné et s'il va entraîner un emballement haussier des prix dans les prochains mois. Le rendement du T-Bond à 10 ans a frôlé le seuil de 1,50% en séance hier avant de finir à 1,48%, non loin de son pic de 1,54% atteint jeudi dernier en séance, son plus haut niveau depuis janvier 2020. Il évolue à 1,47% environ ce jour.

VALEURS EN HAUSSE

* Sanofi gagne 1,25% à 76,3 euros. La Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis a accepté d'examiner la demande supplémentaire de licence de produit biologique (sBLA, supplemental Biologics License Application) relative à Dupixent (dupilumab) comme traitement additionnel de l'asthme modéré à sévère non contrôlé des enfants âgés de 6 à 11 ans. Dupixent est actuellement approuvé pour le traitement d'entretien additionnel de l'asthme modéré à sévère à phénotype éosinophilique ou dépendant des corticoïdes par voie orale, chez les patients âgés de 12 ans et plus. La FDA devrait rendre sa décision le 21 octobre 2021. Une demande d'approbation dans le traitement de l'asthme des enfants âgés de 6 à 11 ans devrait être soumise aux autorités réglementaires de l'Union européenne dans le courant du premier trimestre de 2021.

* Maisons Du Monde bondit de 7% à 17,11 euros. Majorelle Investments monte au capital : la plateforme d'investissement fondée en 2020 par Gabriel Naouri et co-controlée avec Daniel Kretínský a doublé sa participation dans le spécialiste des articles de décoration et de mobilier et détient désormais 10% du tour de table. Majorelle Investments entend soutenir, comme elle l'a fait depuis juillet 2020 dans un dialogue actif et productif avec le conseil d'administration et le management, la stratégie de transformation et de croissance de Maisons Du Monde. Au regard de sa position d'actionnaire de référence, Majorelle Investments pourra solliciter la nomination d'un ou de plusieurs membres au conseil d'administration de la société.

* Quadient (+4%) a dépassé les 13.000 consignes colis installées dans le monde, ce qui représente globalement plus de 600.000 casiers et positionne Quadient comme le deuxième fournisseur mondial de solutions de consignes colis automatiques.

* M6 gagne 2,5% à 17,7 euros, bénéficiant de l'intérêt confirmé de Vivendi en cas de cession par Bertelsmann.

VALEURS EN BAISSE

* Vivendi (-2,5% à 28,5 euros) a dégagé l'an dernier un résultat net, part du groupe, de 1,44 MdE (1,26 euro par action de base), contre 1,583 MdE en 2019 (1,28 euro par action de base). Hors le produit d'impôt courant de 473 ME concernant l'utilisation des créances d'impôt étranger en sortie de régime du bénéfice mondial consolidé enregistré en 2019, le résultat net, part du groupe progresse de 29,7%. Le groupe a confirmé mercredi soir son intérêt pour le rachat de la participation de contrôle du groupe Bertelsmann dans M6. Le président du directoire du groupe de médias français, Arnaud de Puyfontaine, a ainsi déclaré lors d'une conférence téléphonique avec des analystes que Vivendi étudiait toute possibilité de participer à la cession prévue par le groupe allemand.

* Plus forte baisse du CAC40 (-4,2% à 29,13 euros), STMicroelectronics aligne une neuvième séance consécutive dans le rouge. Si globalement, le secteur technologique a dernièrement souffert dans le sillage du Nasdaq et des inquiétudes autour de la pénurie de composants électroniques, le groupe franco-italien est également victime de craintes qui lui sont propres et notamment des rumeurs autour des pertes potentielles de contrats avec Apple (le Face ID, puis plus récemment le wireless charging).

* Thales (-0,6%) a dévoilé des résultats 2020 en net retrait, affectés par la crise sanitaire, mais anticipe un rebond de la plupart de ses activités cette année. L'équipementier pour l'aérospatiale, la défense et la sécurité a enregistré en 2020 un bénéfice opérationnel de 1,35 milliard d'euros, en baisse de 33% (-34% en organique), pour un chiffre d'affaires en repli de 7,7% (-10,4% en organique) à 16,98 milliards d'euros. Des données globalement conformes aux attentes du marché. Le résultat net consolidé, part du Groupe, ressort à 483 ME, en repli de 57% tandis que le free cash-flow opérationnel s'établit à 1,057 MdE. Le taux de conversion du résultat net ajusté, part du Groupe, en free cash-flow opérationnel atteint 113% (98% en 2019). Cette solide performance traduit notamment les actions mises en oeuvre depuis 2019 dans le cadre de l'initiative " Cash " et les effets cash du plan global d'adaptation à la crise.

* Des prises de bénéfices sur les banques : Société Générale, BNP Paribas et Crédit Agricole reculent de 1,5% environ.

©2021,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !