Cotation du 19/10/2018 à 18h05 CAC 40 -0,63% 5 084,66
  • PX1 - FR0003500008

Mi-séance Paris : les 5.500 points de nouveau en vue pour le CAC40

Mi-séance Paris : les 5.500 points de nouveau en vue pour le CAC40
Mi-séance Paris : les 5.500 points de nouveau en vue pour le CAC40
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

L'optimisme est de retour sur les marchés actions, sans que des raisons évidentes ne se dégagent pour autant. La bonne tenue de Wall Street avec l'indice Dow Jones qui a inscrit un nouveau plus haut historique hier, pousse en tout cas les indices européens vers le haut. Le S&P 500 a lui aussi fini sur de nouveaux sommets, tandis que le Nasdaq est remonté à seulement 1% de son dernier record de la fin août. La publication de "stats" solides aux Etats-Unis ont incité les investisseurs à se projeter au-delà des craintes liées au commerce mondial. En bourse de Paris, le CAC40 aligne une quatrième séance positive d'affilée en gagnant 0,7% autour de 5.490 points. On reprend ainsi 2,5% sur la semaine et les 5.500 points ont été frôlés ce matin. Deux hausses tirent aussi certaines valeurs de la cote vers le haut : celle du baril de pétrole (de retour à 79$ pour le Brent) pour les pétrolières et celle des taux américains, ancrés au-dessus des 3% désormais, à 3,08%, qui tirent les valeurs bancaires.

VALEURS EN HAUSSE

* Altran se réveille, en hausse de 9% à 7,9 euros. Le président-directeur général du groupe, Dominique Cerutti, a déclaré à l'Autorité des marchés financiers (AMF) l'acquisition de 27.750 titres Altran le 17 septembre sur un cours de 7,18 euros, pour un montant totalisant ainsi 199 kE. Rappelons que le titre Altran a connu une brutale correction depuis le mois de juillet, qui s'est accélérée en septembre suite à une publication semestrielle décevante - marquée par un flux de trésorerie disponible nettement inférieur aux attentes. L'incident Aricent avait plombé le dossier en bourse cet été. Le groupe avait alors indiqué la découverte d'un "incident à portée financière" antérieur au changement de contrôle d'Aricent. L'affaire portait sur un montant de commandes de 10 M$, mais la réaction du marché avait été extrêmement violente.

* Vicat (+5% à 54,7 euros) a confirmé l'existence de discussions avec la société Ciplan, cimentier brésilien. Le groupe Vicat ne souhaite cependant faire à ce stade aucun autre commentaire additionnel, et communiquera "en temps voulu", conformément à la réglementation.

* Alstom (+0,2% à 39,4 euros) a été sélectionné par la Société du Grand Paris, en accord avec Île-de-France Mobilités, pour fournir le matériel roulant des lignes 15, 16 et 17 du Grand Paris Express. A l'issue d'une procédure négociée avec mise en concurrence préalable initiée en 2014, la Société du Grand Paris a donc désigné Alstom pour la réalisation du marché d'étude et de fourniture du matériel roulant pour les lignes 15, 16 et 17 du métro du Grand Paris Express. Un montant pouvant atteindre 1,3 milliard d'euros.

* Saint-Gobain (+0,4% à 38,4 euros) a annoncé le rachat des minoritaires de sa filiale Hankuk Glass Industries (HGI) en Corée du Sud et cotée sur le marché de Séoul.

* Sur le CAC40, les valeurs bancaires restent bien orientées, en particulier BNP Paribas en hausse de 1,7% à 558,2 euros.

VALEURS EN BAISSE

* Casino reperd 1,6% à 36,15 euros, l'avis négatif de Goldman Sachs hier ayant visiblement calmé les rachats de positions vendeuses.

* Aucune baisse significative sur le CAC40.

* Mauna Kea perd environ 5% à 3,1 euros après ses semestriels.La perte opérationnelle s'élève à 6,5 ME (contre 5,5 ME au S1 2017). La perte nette s'inscrit à 6,8 ME, contre 5,8 ME au S1 2017. La trésorerie et les équivalents de trésorerie s'établissent à 15,1 ME au 30 juin 2018.

* Pizzorno Environnement (-2,10% à 18,90 Euros) a réalisé un chiffre d'affaires consolidé de 115,3 ME en croissance de 3,1% comparé au 30 juin 2017. Le Groupe bénéficie du démarrage de nouveaux contrats au sein de l'activité Propreté qui affiche un chiffre d'affaires de 81,9 ME en hausse de 4% pour le premier semestre 2018. L'activité Traitement-Valorisation présente un chiffre d'affaires en croissance de 1,1% à 33,3 ME sur les six premiers mois de l'exercice contre 33 ME un an plus tôt subissant un effet de base important (croissance de +14,1% au 1er semestre 2017) lié au démarrage du nouveau contrat d'exploitation du centre de valorisation matières, énergétique et organique du Broc.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com