Cotation du 14/06/2019 à 18h05 CAC 40 -0,15% 5 367,62
  • PX1 - FR0003500008

Mi-séance Paris : légère baisse du CAC40, Ubisoft sanctionné

Mi-séance Paris : légère baisse du CAC40, Ubisoft sanctionné
Mi-séance Paris : légère baisse du CAC40, Ubisoft sanctionné

(Boursier.com) — LA TENDANCE

Après avoir prolongé son rebond hier, le CAC40 reflue légèrement ce jeudi. L'indice parisien pointe en baisse limitée de 0,2% en fin de matinée autour de 5.365 points. Les marchés qui continuent de vivre au rythme des relations commerciales internationales et notamment sino-américaines ont interprété comme négative l'exclusion par Washington du groupe de télécoms chinois Huawei du marché américain. Donald Trump a signé le décret interdisant aux entreprises américaines d'utiliser du matériel de télécommunication fabriqué par des entreprises présentant un risque pour la sécurité nationale, une mesure qui cible le chinois Huawei Technologies. Un élément susceptible de peser dans les relations americano-chinoises aux yeux des investisseurs, alors que le secrétaire américain au Trésor, Steve Mnuchin, devrait à nouveau se diriger vers la Chine pour de énièmes tractations.

Hier, le balancier avait penché du côté positif avec l'annonce d'un probable report par les Etats-Unis de l'instauration de droits de douane sur les importations de voitures en provenance de l'Union européenne... Globalement, les marchés devraient évoluer au gré des humeurs des dirigeants des deux premières puissances mondiales, avec en point de mire la rencontre entre Donald Trump et son homologue chinois fin juin en marge du sommet du G20 au Japon. D'ici là, le marché sera soumis aux spéculations et peut-être aux humeurs de Donald Trump qu'il ne manquera pas de livrer par tweets.

VALEURS EN HAUSSE

* En nette hausse ce matin, Bouygues ne progresse plus que de 0,4% à 33 euros après la publication des chiffres du premier trimestre. Le chiffre d'affaires trimestriel s'est apprécié de 16% à 7,93 milliards d'euros (+8% pcc), pour une perte opérationnelle courante réduite à 58 millions d'euros et une perte opérationnelle de 43 ME. La perte nette part du groupe pour ce premier trimestre 2019 ressort finalement à 59 ME, contre un profit de 14 ME un an plus tôt. Pour rappel, le premier trimestre 2018 n'intégrait ni Miller McAsphalt, ni Alpiq Engineering Services, ni aufeminin. Le groupe confirme ses perspectives, espérant, en 2019, améliorer sa profitabilité et atteindre 300 millions d'euros de cash-flow libre chez Bouygues Telecom. Il prévoit, d'ici deux ans, d'améliorer la génération de cash-flow libre après BFR du groupe pour atteindre 1 milliard d'euros grâce à la contribution des trois activités. Le carnet de commandes des activités de construction à fin mars 2019 est à un niveau record de 34,4 milliards d'euros, en hausse de 9% par rapport à fin mars 2018 et de 4% à périmètre et change constants. Bouygues Telecom a gagné 459.000 nouveaux clients Mobile au premier trimestre 2019 dont +149.000 clients Forfait Mobile hors MtoM. Dans le Fixe, 94.000 nouveaux clients FTTH ont rejoint l'opérateur qui réalise ainsi son meilleur trimestre depuis le lancement de ses offres fibre (59.000 acquisitions nettes totales dans le Fixe sur le premier trimestre).

* Euronext (+2,3% à 62,55 euros) a publié un Ebitda en baisse de 3% au premier trimestre malgré une progression de 1,4% de son chiffre d'affaires.

* Arkema gagne 1,7% à 79,7 euros. Le groupe a annoncé ce jour l'acquisition programmée de l'Américain ArrMaz pour une valeur d'entreprise de 570 millions de dollars, ce qui représente environ 508 millions d'euros, renforçant ainsi ses opérations dans la chimie de spécialité. ArrMaz, acteur majeur dans les tensioactifs de spécialités pour la nutrition des cultures, les mines et les infrastructures routières, réalise un chiffre d'affaires de 290 millions de dollars et une marge d'EBITDA de 18%. Cette acquisition renforce les additifs de performance, l'un des trois piliers du pôle Matériaux Haute Performance avec les adhésifs et les polymères techniques.

VALEURS EN BAISSE

* Ubisoftchute de 13,8% à 71 euros au lendemain de comptes marqués par une rentabilité historique, mais un 'net bookings' annuel et des prévisions quelque peu décevants. Chez les brokers de la place, Goldman Sachs confirme un avis neutre assorti d'un objectif ajusté à 83 euros, alors que Morgan Stanley, à 'pondération en ligne', ajuste le tir à 77 euros. JPMorgan demeure confiant avec un avis à 'surpondérer', mais le cours-cible est réduit tout de même à 110 euros. Oddo BHF est neutre et vise 75 euros, alors que Kepler Cheuvreux, à l'achat, cible 88 euros. Barclays, à 'surpondérer', fixe un objectif de 83,7 euros. Sur les spécialistes recensés par Bloomberg, 9 demeurent positifs, 7 à conserver (ou équivalents) et 1 à vendre. Le groupe a annoncé hier soir des résultats 2018-2019 marqués par une rentabilité historique, et envisage une nouvelle année de croissance en 2019-2020. Pour l'exercice clos, le groupe affiche un résultat net non-IFRS de 333,5 millions d'euros, contre 220,6 ME un an plus tôt. Le résultat opérationnel non-IFRS s'élève à 446 ME (+49%), en ligne avec l'objectif d'environ 440 ME. Le groupe fait état d'un niveau de 'net bookings' de 2,03 MdsE en 2018-2019, en croissance de 17%, très proche de l'objectif d'environ 2,05 MdsE. La rentabilité est record, en hausse de 4,7 points. Le net bookings du quatrième trimestre 2018-2019 s'élève à 676,7 ME, en hausse de 25% (+22% à taux de change constants) par rapport aux 540,7 ME réalisés au quatrième trimestre 2017-2018.

* Avenir Télécom (-13% à 0,08 euro) a réalisé un chiffre d'affaires consolidé de 39 millions d'euros en 2018-2019 (43,4 ME lors de l'exercice précédent).

* Le secteur automobile reste mal orienté malgré des rumeurs évoquant un probable report de six mois des taxes sur les importations automobiles, que l'administration Trump avait prévu à partir de ce samedi 18 mai. Valeo reperd 2,6% à 27,6 euros, Michelin et PSA Groupe cèdent environ 2% et Renault lâche 1,2% sous les 52 euros.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com