Cotation du 19/08/2019 à 18h05 CAC 40 +1,34% 5 371,56
  • PX1 - FR0003500008

Mi-séance Paris : le rebond se confirme pour le CAC40

Mi-séance Paris : le rebond se confirme pour le CAC40
Mi-séance Paris : le rebond se confirme pour le CAC40
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

Le rebond semble se confirmer en Europe à la mi-journée. A Paris, le CAC40 progresse de 1,11% à 5.325 points après avoir pris 0,61% mercredi. La hausse plus forte que prévu des exportations chinoises a rassuré les opérateurs ce matin alors que l'ambiance se veut un peu plus calme dans les salles de marché. Si la guerre commerciale sino-américaine reste en toile de fond, les investisseurs réalisent des achats à bon compte après le décrochage récent des indices. Cette évolution s'accompagne d'une remontée des rendements obligataires après les plus bas records touchés en début de semaine en Europe. Attaqué ces derniers jours, le baril de pétrole rebondit également alors que l'Arabie saoudite aurait contacté d'autres pays producteurs en vue d'une nouvelle modération de leur production.

Sur le front des entreprises, l'actualité est toujours aussi calme dans l'Hexagone. Sur le Vieux continent, on notera les publications plutôt décevantes d'Adidas et de TOD'S ainsi que le nouvel avertissement de Thyssenkrupp.

VALEURS EN HAUSSE

* DBV Technologies s'envole de 17,8% à 19,1 euros après avoir soumis auprès de la Food and Drug administration américaine une demande de licence biologique pour son traitement de l'allergie à l'arachide. Viaskin Peanut est le premier candidat-médicament issu de l'immunothérapie par voie épicutanée (EPIT). Cette plateforme expérimentale, Viaskin, brevetée par DBV, utilise la peau pour activer le système immunitaire et induire une désensibilisation aux allergènes.

* GTT s'adjuge plus de 2% à 82,3 euros, porté par une note favorable d'analyste. Après mise à jour de ses projections bénéficiaires et de son modèle de valorisation, AlphaValue relève son opinion sur le spécialiste des systèmes de confinement utilisés pour le transport maritime et pour le stockage du Gaz Naturel Liquéfié (GNL) de d'"alléger" à "renforcer". Le bureau indépendant a simultanément rehaussé son objectif de cours sur le dossier de 82,6 à 87,5 euros. Dans son argumentaire, AlphaValue met notamment en avant une amélioration de la visibilité sur le carnet de commandes et une dynamique de croissance plus soutenue que prévu, venant du chiffre d'affaires estimé pour 2020 (353 ME anticipés contre 311 ME précédemment).

* Bourbon remonte de 1,8% à 3,4 euros. A sa demande, et suite aux appels en garantie de la société chinoise ICBC Leasing représentant un montant de plus de 800 millions de dollars, le groupe parapétrolier a obtenu l'ouverture d'une procédure de redressement judiciaire visant Bourbon Corporation et Bourbon Maritime. Alors que Bourbon Maritime faisait l'objet d'une procédure de conciliation, la société a demandé l'ouverture d'une procédure de redressement judiciaire du fait de l'accélération par certains prêteurs français du remboursement de leurs créances représentant un montant de 720 millions d'euros augmenté des intérêts contractuels. La procédure de redressement judiciaire ne concerne que les sociétés holding Bourbon Corporation et Bourbon Maritime et non les sociétés opérationnelles, qui peuvent poursuivre leur fonctionnement normalement et continuer de répondre aux besoins des clients.

* Air France KLM gagne 1,9% à 10,6 euros et aligne une septième séance consécutive dans le vert. Une séquence qui permet à l'action d'afficher un gain de plus de 20% depuis le 31 juillet. La compagnie, qui a annoncé ce matin avoir transporté 10 millions de passagers au mois de juillet (+1,8%), est également soutenue par une note de la SocGen. La banque a en effet rehaussé de 'conserver' à 'acheter' sa recommandation sur la valeur tout en réduisant sa cible de 13 à 12,5 euros.

* BNP Paribas remonte timidement de 0,8% à 40,3 euros, mettant fin à quatre séances de repli. L'actualité autour de la banque de la rue d'Antin est marquée par une note de Goldman Sachs qui reconduit son opinion 'achat' sur le dossier avec un objectif rehaussé de 66 à 67 euros. Selon le consensus Bloomberg, 17 analystes conseillent désormais d''acheter' le titre alors que 11 sont à 'conserver' et seulement 2 à 'vendre'. L'objectif moyen à douze mois et fixé à 52,75 euros.

* Bic grignote 0,7% à 59,8 euros. Attaqué en bourse après la publication de résultats semestriels décevants, le titre tente de se stabiliser depuis deux séances, non sans difficulté. L'actualité n'est en effet guère favorable : dans une note publiée hier après clôture, AlphaValue a abaissé d'un cran sa recommandation, d''achat' à 'renforcer', et son objectif, de 79,1 à 68,7 euros.

* Total avance de 0,6% à 43,4 euros et met ainsi fin à 7 séances de baisse consécutives. Ce rebond est à relier avec l'éclaircie observée ce jour sur le marché pétrolier. Dans le collimateur des investisseurs depuis la reprise du bras de fer commercial sino-américain, le brut léger américain WTI mais aussi le Brent de Mer du Nord se reprennent sur les marchés internationaux. Des informations en provenance de Riyad font en effet état d'initiatives de l'Arabie Saoudite pour soutenir les cours de l'or noir. Le royaume aurait contacté d'autres pays producteurs en vue d'une nouvelle modération de la production. De quoi contrebalancer les inquiétudes des opérateurs à l'égard de la demande.

VALEURS EN BAISSE

* Claranova rend 2,9% à 8,5 euros après s'être il est vrai adjugé plus de 40% depuis le début de l'année. Le groupe a pourtant poursuivi sa très forte croissance sur le second semestre de l'exercice 2018-2019 (janvier-juin 2019) avec un chiffre d'affaires consolidé de près de 123 millions d'euros en hausse de 71%, dont 33% de croissance organique. Cette croissance solide correspond à la volonté de Claranova "de se développer à un rythme soutenu en augmentant significativement ses investissements en marketing qui, bien qu'impactant la rentabilité de l'exercice, constituent un levier d'amélioration de sa profitabilité future", commente le groupe.

* Mercialys et Klepierre cèdent respectivement 0,6% à 10,3 euros et 0,2% à 27,3 euros.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com