Cotation du 14/12/2018 à 18h05 CAC 40 -0,88% 4 853,70
  • PX1 - FR0003500008

Mi-séance Paris : le rebond du CAC40 est freiné sous les 5.000 points

Mi-séance Paris : le rebond du CAC40 est freiné sous les 5.000 points
Mi-séance Paris : le rebond du CAC40 est freiné sous les 5.000 points
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

Sans grande évolution aujourd'hui autour des 5.000 points, le CAC40 est freiné dans son rebond par de nouvelles inquiétudes au sujet des négociations commerciales Chine/Etats-Unis. L'indice parisien cède 0,15% en fin de matinée à 4.985 points. Une fois de plus c'est Donald Trump qui a lancé les hostilités. Dans un entretien au Wall Street Journal, il a jugé "hautement improbable" la possibilité qu'il accède à la demande chinoise de reporter cette mesure. Donald Trump, qui doit rencontrer en fin de semaine Xi Jinping lors du sommet du G20 à Buenos Aires, en Argentine, a ajouté qu'en cas d'échec des négociations avec Pékin, il taxerait également le reste des produits chinois importés sur le sol américain, évalués à 267 milliards de dollars. La parité Euro/dollar poursuit sa baisse à 1,13 et le baril de pétrole peine toujours à rebondir avec un WTI à 51,8 dollars et un Brent proche de 61 dollars.

VALEURS EN HAUSSE

* Vallourec poursuit son rebond de 10% à 2,14 euros. Le groupe a vu sa notation abaissée par l'agence Standard & Poor's de B à B- lundi soir, assortie d'une perspective négative qui implique la possibilité d'une nouvelle dégradation. Réagissant à cette annonce, Vallourec a de nouveau indiqué disposer d'une liquidité "solide" et s'est dit confiant dans sa capacité à respecter ses obligations envers ses banques l'an prochain. Du côté des analystes, Bank of America ML semble faire confiance au management puisque la banque vient de rehausser de 'conserver' à 'acheter' sa recommandation sur la valeur tout en portant son objectif de 3 à 5,2 euros. Le broker estime que le marché se trompe en estimant que le groupe fait face à un risque important d'insolvabilité.

* Bigben bondit de 17% à 9,05 euros. Le marché salue le point financier du premier semestre qui a mis en exergue une très forte progression des résultats, portée par l'essor de l'activité Gaming dans le mix et la politique volontariste de maîtrise des coûts engagée par le management du distributeur d'accessoires et éditeur de jeux vidéo.

* Carrefour (+0,6% à 16,6 euros) a procédé avec succès à l'émission d'une obligation senior de 500 millions à 7 ans (maturité : 4 mai 2026). Ce placement a été plusieurs fois sursouscrit, avec une demande totale de plus de 1,3 milliard d'euros provenant de plus de 120 ordres d'investisseurs.

* Trigano gagne 8% à 92,7 euros. Le bénéfice opérationnel courant s'est élevé à 229,9 millions d'euros, en croissance de 54,8% par rapport à 2016-2017 (148,5 ME). Il représente 9,9% du chiffre d'affaires (8,7% en 2016-2017). Les résultats de l'exercice ont bénéficié de la bonne progression de l'activité, de l'amélioration continue de la productivité sur la plupart des sites, ainsi que des résultats des sociétés nouvellement intégrées. Hors évolutions de périmètre, le bénéfice opérationnel courant a progressé de 18,5% pour atteindre 176,1 ME. Compte tenu d'un résultat financier en amélioration (-6,5 ME contre -8,7 ME l'an dernier), d'une charge d'impôt sur les sociétés de 37 ME intégrant l'activation d'impôts différés pour un montant de 19 ME et de la contribution positive des sociétés mises en équivalence (2,5 ME), le bénéfice net consolidé s'établit à 187,2 ME (+47,5%), soit 9,7 euros par action.

* Korian (+1,20% à 31,14 euros) a annoncé l'acquisition de Petits-fils, réseau national d'aide à domicile pour personnes âgées dépendantes en France.

* Airbus (+0,05% à 93,6 euros) a livré hier son premier A330neo à la compagnie aérienne TAP Portugal, ce modèle de l'avionneur européen étant en concurrence avec le 787 de Boeing sur le marché très disputé des long-courriers d'entrée de gamme dont les ventes devraient représenter 1.000 milliards de dollars sur 20 ans.

VALEURS EN BAISSE

* Habitué des écarts prononcés dans le palmarès, Valeo reperd plus de 4% à 25,7 euros après avoir passé les six dernières séances dans le vert. Goldman Sachs a coupé sa cible de 37 à 27 euros sur le dossier tout en restant 'neutre'.

* Atos (-0,4%) a annoncé le lancement de la construction de son nouveau laboratoire mondial de Recherche & Développement aux Clayes-sous-Bois, dans les Yvelines. Le futur laboratoire de 8.000 m2 sera construit sur le site yvelinois actuel d'Atos et offrira un espace moderne dédié à la recherche en informatique quantique, en lien étroit avec les programmes de recherche du groupe en calcul haute performance et cybersécurité. Installé au sein du site yvelinois d'Atos aux Clayes-sous-Bois qui emploie près de 1.000 personnes, le futur laboratoire accueillera les équipes R&D de l'entreprise, soit environ 350 ingénieurs hautement qualifiés.

* Après avoir bondi de 4% en début de semaine, Saint-Gobain consolide ce mardi, sur une baisse 0,5% à 32,90 euros. Le sentiment favorable qui se dégageait hier de la présentation du plan "Transform & Grow" s'estompe pour laisser place aux inquiétudes lancinantes sur la conjoncture dans la construction. Dans sa nouvelle feuille de route, le groupe présidé par Pierre-André de Chalendar vise à modifier en profondeur sa structure organisationnelle et à accélérer son programme de rotation du portefeuille en vue d'être encore plus proche de ses clients, plus agile et de générer plus de synergies (250 millions d'euros d'économies supplémentaire contribuant à une amélioration globale de la marge d'exploitation de plus de 100 points de base d'ici 2021).

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com