Cotation du 17/10/2019 à 18h05 CAC 40 -0,42% 5 673,07
  • PX1 - FR0003500008

Mi-séance Paris : le CAC40 se stabilise mais le pétrole ne redescend pas

Mi-séance Paris : le CAC40 se stabilise mais le pétrole ne redescend pas
Mi-séance Paris : le CAC40 se stabilise mais le pétrole ne redescend pas
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

La flambée spectaculaire du pétrole lundi de près de 15% continue d'influencer les marchés internationaux, alors que l'Arabie Saoudite a confirmé que la réparation des installations pétrolières détruites par des drones ce week-end prendrait sans doute "plusieurs semaines"... Le Brent pointe ainsi sur les 68,6$. Le brut léger américain WTI a bondi à 62$, soit sa plus forte hausse journalière depuis le 22 juin 1998. A Paris, le CAC40 tente de s'accrocher à la barre des 5.600 pts, stable en fin de matinée. Si Total apporte toujours une belle contribution positive, TechnipFMC subit déjà des prises de bénéfices.

Dans ce contexte, les marchés se préparent fébrilement à s'en remettre à la décision de la Réserve fédérale, qui se réunit mardi et mercredi. Selon l'outil FedWatch du CME Group, la probabilité d'une baisse des taux d'un quart de point ne se situait plus lundi soir qu'à 65,8% (taux réduit dans une fourchette de 1,75-2%), alors que la probabilité d'un statu quo ressort désormais à 34,2%. Quant à Donald Trump, il s'est une nouvelle fois déchaîné lundi contre la Fed, en réclamant une "grosse chute des taux d'Intérêt" et des mesures de stimulation de l'économie !

VALEURS EN HAUSSE

* Contrairement à TechnipFMC, Total bénéficie plus directement de la flambée du pétrole qui se confirme. Le titre s'adjuge encore 1,7% à 48,6 euros.

Total a annoncé que sa plateforme intégrée raffinage-pétrochimie de Daesan en Corée du Sud, détenue par sa co-entreprise Hanwha Total Petrochemical, avait démarré ses nouvelles capacités de production d'éthylène. Grâce à un investissement de 450 millions de dollars, le site peut désormais produire 1,4 million de tonnes d'éthylène par an, soit une augmentation de 30%. Par ailleurs, JP Morgan est repassé à 'surpondérer' sur Total en ciblant un cours de 54 euros.

* Virbac bondit de 15% à 196 euros. Le groupe a dégagé sur la première moitié de l'année un résultat opérationnel courant (avant amortissement des actifs issus d'acquisitions) de 66,9 millions d'euros, en forte progression par rapport à 2018 (45,2 ME). Virbac avait réalisé au premier semestre 2019 un chiffre d'affaires de 463,7 millions d'euros, en hausse de 8%. Le bénéfice net s'établit à 26,4 ME, en forte hausse par rapport à l'année précédente (12,3 ME). Le résultat net de la période est pourtant impacté par une dépréciation complémentaire des actifs du vaccin leishmaniose pour un montant net de 7,2 ME. Virbac rehausse ses prévisions annuelles : la croissance annuelle du chiffre d'affaires à taux constants est désormais attendue dans le haut de la fourchette de 4% à 6% par rapport à 2018, et le ratio de "résultat opérationnel courant avant amortissement des actifs issus d'acquisitions" sur "chiffre d'affaires" devrait à présent progresser d'environ 2 points par rapport à 2018 à taux de change constants (1 point auparavant). Sur le plan financier, le strict contrôle des capitaux engagés doit toujours permettre un désendettement compris entre 40 et 50 millions d'euros à taux constants sur l'année.

* Capgemini (+1%) a annoncé que son conseil d'administration avait retenu Aiman Ezzat, actuellement directeur général délégué, pour succéder à Paul Hermelin en tant que directeur général à l'issue de l'assemblée générale prévue le 20 mai 2020. Paul Hermelin, responsable historique du groupe de conseils et de services informatiques, conservera la présidence du conseil d'administration dans le cadre de la dissociation des fonctions de président et de DG.

VALEURS EN BAISSE

* TechnipFMC rend 2,9% à 23,1 euros après avoir progressé de près de 5% hier.

* Michelin reste en baisse de 1,5% à 101,5 euros, le pétrole influençant traditionnellement les coûts d'approvisionnement du groupe.

* Ubisoft Entertainment cède 5% à 69 euros. Le flux vendeur est à relier au lancement d'une émission d'obligations à option de conversion en actions nouvelles et/ou d'échange en actions existantes à échéance 2024 pour un montant nominal maximal de 500 millions d'euros. Concomitamment à l'opération, Ubisoft a annoncé exercer l'option de remboursement anticipé des OCEANEs existantes émises le 27 septembre 2016 pour un montant d'environ 400 millions d'euros arrivant à échéance en 2021.

* AccorHotels cède 0,15% à 38,8 euros. Dans une étude sectorielle, Jefferies a débuté le suivi du groupe hôtelier français sur une recommandation "achat". L'objectif de cours est fixé à 52 euros.

* Soitec perd 4% ce matin à 92,1 euros. Le leader de la production de matériaux semi-conducteurs innovants a été informée qu'un groupe de managers avait conclu la cession de 1.077.504 d'actions ordinaires Soitec, représentant 3,3% du capital de la société, dans le cadre d'une offre par construction accélérée d'un livre d'ordres auprès d'investisseurs qualifiés. Le placement a été effectué au prix de 91 euros par action à l'issue de la construction du livre d'ordres et représente environ 98 millions d'euros. Le règlement-livraison interviendra le 19 septembre. Les actions ordinaires qui seront cédées sont issues de la conversion des actions de préférence émises dans le cadre du plan d'incentive 2016-2019

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com