Cotation du 03/03/2021 à 15h50 CAC 40 -0,05% 5 813,10
  • PX1 - FR0003500008

Mi-séance Paris : le CAC40 se maintient proche des 5.800 points

Mi-séance Paris : le CAC40 se maintient proche des 5.800 points
Mi-séance Paris : le CAC40 se maintient proche des 5.800 points
Crédit photo © Technip

LA TENDANCE

(Boursier.com) — Le CAC40 tente de poursuivre sa belle série haussière, en légère progression de 0,2% proche des 5.800 points. Un niveau qui avait été légèrement dépassé hier en séance. Les résultats 2020 solides des entreprises, ainsi que les perspectives associées, loin d'être pessimistes, poussent les investisseurs à l'optimisme sur les actifs à risque. D'autant que les campagnes de vaccination se poursuivent allègrement à travers le monde et que la pandémie semble refluer un peu partout.

Fermée hier pour le 'President Day', Wall Street s'apprête à poursuivre sa marche en avant. Les futures sur les trois grands indices pointent vers une ouverture en assez nette progression. Le thème de la reflation mondiale continue à être joué par les investisseurs, ce qui profite en premier lieu aux valeurs cycliques. Les banques profitent de la remontée des rendements des emprunts d'Etat avec un taux du dix ans américain de retour sur des niveaux de mars 2020 autour des 1,24%.

Autre facteur de soutien, ls valeurs pétrolières confirment leur remontée alors que le baril de brut léger américain reste proche des 60 dollars, au plus haut depuis janvier 2020 avec la vague de froid historique qui s'abat sur le Texas et a paralysé le système électrique de l'Etat.

VALEURS EN HAUSSE

* Michelin pointe en légère hausse (+0,5% à 118,3 euros) au lendemain de la publication de résultats 2020 en retrait mais supérieurs aux attentes du marché alors que la hausse du dividende est vue comme une bonne surprise. Le pneumaticien a vu son résultat opérationnel des secteurs (ROS) fondre de 37% à 1,878 milliard d'euros l'an passé pour des ventes de 20 milliards d'euros, en recul de 15%. Le cash-flow libre structurel a atteint 2 milliards d'euros, grâce à une gestion rigoureuse de la trésorerie au cours de la crise et à un niveau de stocks exceptionnellement bas en fin d'année en raison de la reprise soutenue de la demande au deuxième semestre. En 2021, dans un contexte qui reste encore très incertain avec les évolutions de la crise sanitaire, les marchés Tourisme camionnette devraient afficher une hausse comprise entre 6% et 10% sur l'année, les marchés Poids lourd une reprise entre 4% et 8% et les marchés des Activités de spécialités une hausse comprise entre 8% et 12%. Dans ce scénario marché, hors nouvel effet systémique lié à la Covid-19, Michelin a pour objectif un résultat opérationnel des secteurs annuel supérieur à 2,5 milliards d'euros à parités constantes et un cash-flow libre structurel d'environ 1 MdE.

* En tête du CAC40, Alstom rebondit de 3,5% à 42,35 euros. L'Autorité des routes et des transports de Dubaï (la RTA) a mis en service le métro de Dubaï 'Route 2020'. Lancé en juillet 2016 et réalisé par le Consortium Expolink, réunissant Alstom, ACCIONA et Gülermak, le projet comprend une ligne de 15 km de long, dont 11,8 km en surface et 3,2 km en souterrain, ainsi qu'un échangeur au niveau de la Ligne rouge. L'extension du métro comprend sept stations dont la station Jabal Ali et la station phare sur le site de l'Exposition universelle. Le projet s'élève au total à 2,6 milliards d'euros.

* Technip Energies s'envole de plus de 50% à 14 euros pour sa première séance en tant que société indépendante. Scindée de TechnipFMC, Technip Energies se veut être un acteur majeur de l'ingénierie et de la technologie. Le cours de référence technique de Technip Energies avait été fixé à 9 euros alors que 5 anciennes actions TechnipFMC donnaient droit à une action Technip Energies. Cette dernière, qui reste, pour le moment, détenue à hauteur de 49,9% par TechnipFMC vise cette année un chiffre d'affaires de 6,5 à 7,0 milliards d'euros et une marge opérationnelle de 5,5% à 6,0%.

* Crédit Agricole gagne près de 1% à 11,2 euros. Oddo BHF a rehaussé son objectif de cours de 11,1 à 12,4 euros ('surperformer').

VALEURS EN BAISSE

* Prises de bénéfices quelque peu logiques sur Vivendi (-1,7% à 30,7 euros) après l'envolée du titre lundi dans le sillage de l'annonce de la prochaine distribution d'une partie du capital d'UMG aux actionnaires et de la prochaine IPO du géant de la musique, considéré comme la pépite du groupe contrôlé par Vincent Bolloré. Un repli appuyé par une note de Citi qui a dégradé la valeur à 'neutre', estimant le ratio rendement/risque "assez équilibré". L'analyste de Citi, Thomas Singlehurst, reste enthousiaste à l'égard de la décision de Vivendi, qui est non seulement favorable aux actionnaires, mais qui apporte également une valeur ajoutée en réduisant la décote de la holding. Toutefois, même en tenant compte d'une réduction " assez généreuse " de la décote de la société et d'une certaine appréciation des autres actifs, on ne peut atteindre qu'une estimation de la juste valeur de 30,50 euros par action (par somme des parties).

* Bolloré, qui détient 27% de Vivendi, reperd aussi 1,9% à 4,07 euros.

©2021,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !