Cotation du 19/09/2018 à 18h05 CAC 40 +0,56% 5 393,74
  • PX1 - FR0003500008

Mi-séance Paris : le CAC40 se dirige vers une sixième séance positive

Mi-séance Paris : le CAC40 se dirige vers une sixième séance positive
Mi-séance Paris : le CAC40 se dirige vers une sixième séance positive
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

Le CAC 40 se maintient au-dessus des 5.400 points, à la faveur d'un gain de +0,4% environ en fin de matinée. Même s'il s'agit de la sixième séance positive consécutive, les investisseurs demeurent assez prudents, la toile de fond sur les marchés étant toujours constituée par les tensions commerciales entre la Chine et les Etats-Unis, freins considérables pour les marchés d'actions, alors que 16 Mds$, puis 200 Mds$, avant 300 Mds$ de marchandises chinoises pourraient bien être taxés par l'administration américaines dans les prochaines semaines, elle qui s'est exécutée, vendredi, pour les 34 premiers milliards taxés. De quoi déstabiliser le commerce international. La géopolitique européenne demeure aussi source d'inquiétude. Après l'Italie, puis l'Allemagne c'est le Royaume-Uni qui fait peur : les départs des ministres du Brexit, David Davis, et des Affaires étrangères, Boris Johnson, ouvrent une nouvelle période d'incertitude outre-Manche et vraisemblablement une crise politique profonde pour Theresa May, qui joue son poste de Première ministre.

VALEURS EN HAUSSE

* Plus forte hausse du CAC40, Airbus gagne 2,5% à 101,9 euros. Bank of America ML a intégré le titre dans sa liste européenne des meilleures idées à jouer pour le second semestre, estimant que la performance de l'avionneur devrait s'améliorer, le pire des problèmes d'exécution sur l'A320NEO semblant être terminé. L'objectif est rehaussé de 120 à 137 euros.

* En nette baisse hier, Danone stoppe sa baisse à 64,5 euros (+0,1%). Le groupe étudie actuellement les informations selon lesquelles sa nouvelle formule de lait infantile Aptamil aurait provoqué des désagréments chez certains nouveaux nés en Grande-Bretagne.

* SuperSonic Imagine s'enflamme sur les 2 euros, en progression de 16% dans un volume étoffé. Selon Bloomberg ce jour, Shanghai United Imaging Healthcare Co. envisagerait une offre d'acquisition sur le fabricant français de dispositifs médicaux. Bloomberg cite des personnes familières de la question.

* Sanofi (+0,1% à 71,6 euros) a annoncé lundi soir l'arrêt de la production de son usine de Mourenx (Pyrénées-Atlantiques), où des rejets toxiques de vapeur de solvants supérieurs aux concentrations autorisées ont été enregistrés.

VALEURS EN BAISSE

* Figeac Aéro (-4,30% à 14,70 Euros) envisage d'atteindre 520 ME de chiffre d'affaires en 2020 et 650 ME en 2023 confirmant "toujours une croissance à 2 chiffres". L'atteinte de ces objectifs n'est pas conditionnée à une nouvelle augmentation de capital, précise le groupe qui initialement, visait 650 ME de chiffre d'affaires dès 2020.

* Alstom (-0,3% à 39,08 euros) Le rapprochement entre Simens et Alstom va-t-il être remis en cause par Bruxelles? Selon deux sources citées par Reuters, les autorités de la concurrence européennes devraient ouvrir une enquête approfondie cette semaine sur le projet d'alliance entre les deux géants du ferroviaire. Les deux groupes, qui avaient jusqu'au 6 juillet pour proposer des concessions à l'Union européenne, n'en auraient proposé aucune... Certaines entreprises préfèrent néanmoins attendre que l'autorité antitrust expose d'éventuels problèmes de concurrence afin d'adapter les concessions en conséquence.

* Technicolor reperd 2,1% à 1,07 euro. Kepler Cheuvreux (à 'conserver') a abaissé son objectif de cours de 1,50 euro à 1,15 euro pour prendre en compte une détérioration supplémentaire des activités de la branche "Maison connectée".

* Veolia cède 0,7% à 18,94 euros. Le Conseil Métropolitain de Bordeaux a confirmé la sélection de Veolia pour assurer l'assainissement collectif des eaux usées et la gestion des eaux pluviales. Le contrat de concession de services publics, d'une valeur de 352 millions d'euros et d'une durée de 7 ans, débutera le 1er janvier 2019. Il comprend la gestion de 4.200 km de réseaux et de 6 stations d'épuration, d'une capacité de traitement de 1,15 million d'équivalents-habitants.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com