Cotation du 26/10/2021 à 14h37 CAC 40 +0,75% 6 763,49
  • PX1 - FR0003500008

Mi-séance Paris : le CAC40 retrouve les 6.700 pts

Mi-séance Paris : le CAC40 retrouve les 6.700 pts
Mi-séance Paris : le CAC40 retrouve les 6.700 pts
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

Dans le sillage de la hausse de Wall Street hier soir où les investisseurs ont digéré sans difficulté l'annonce d'un prochain resserrement monétaire de la Réserve fédérale, le CAC40 progresse encore de 1,1% à 6.710 points ce jeudi midi, de quoi aligner une troisième séance de net rebond dans un marché actif.

ECO ET DEVISES

Jerome Powell a donc indiqué mercredi soir que la Fed pourrait commencer à réduire le montant de ses achats d'actifs dès le mois de novembre, et que le processus de "tapering" pourrait être achevé "vers le milieu de l'année prochaine". En outre, les nouvelles projections de la banque centrale américaine montrent que le taux des "fed funds" serait de 0,3% à la fin 2022, ce qui impliquerait une hausse des taux, et qu'il monterait ensuite à 1% fin 2023, impliquant 3 autres relèvements d'un quart de point, puis atteindrait 1,8% en 2024.
Par ailleurs, le patron de la Fed s'est exprimé sur les gros soucis financiers du géant chinois de l'immobilier Evergrande, qui menace de s'effondrer sous le poids d'une dette colossale... Ils ne préfigurent pas une crise systémique au niveau mondial, a t-il estimé. Le dossier n'est pas clos pour autant : après le soulagement apporté par l'annonce d'un accord sur le paiement des intérêts d'une obligation, les opérateurs attendent encore de savoir si le géant chinois de la promotion immobilière, lourdement endetté, pourra régler le paiement dû ce jeudi du coupon d'une autre obligation en dollar.

A suivre aux Etats-Unis :
- Inscriptions hebdomadaires au chômage. (14h30)
- Indice PMI flash manufacturier américain. (15h45)
- Indice PMI flash américain des services. (15h45)
- Indice des indicateurs avancés du Conference Board. (16h00)

La parité euro / dollar atteint 1,1730$ ce midi. Le baril de Brent se négocie 76,30$.

VALEURS EN HAUSSE

Valneva remonte de 9%. Le groupe a annoncé le début du recrutement des adolescents dans l'essai pivot de Phase 3 (VLA2001-301, "Cov-Compare") pour son candidat vaccin inactivé contre la COVID-19, VLA2001. Les résultats initiaux de l'essai de Phase 3 "Cov-Compare" sont attendus au début du quatrième trimestre 2021, et Valneva souhaite les utiliser comme pivot pour l'obtention d'une approbation réglementaire de VLA2001 chez les adultes. Valneva a également commencé à administrer un rappel du vaccin aux volontaires de son essai de Phase 1/2, VLA2001-201. Cet élargissement planifié des essais de VLA2001 vise à soutenir de futures demandes réglementaires pour d'autres tranches d'âge que celles des adultes.
Le recrutement des adolescents, âgés de 12 à 17 ans, a commencé au Royaume-Uni dans le cadre de l'essai pivot de Phase 3 Cov-Compare de Valneva (VLA2001-301). Une cohorte initiale d'adolescents sera recrutée dans un format ouvert et non randomisé. Après examen des données de sécurité, le reste des participants sera randomisé afin de recevoir deux doses de VLA2001 ou d'un placebo à 28 jours d'intervalle, suivies d'une dose de rappel sept mois après leur recrutement dans l'étude. Environ 660 participants seront recrutés pour cet essai. Les participants randomisés dans le groupe placebo auront la possibilité de recevoir VLA2001 après la revue initiale des données de sécurité. Un élargissement de l'étude pour inclure des volontaires âgés de moins de 12 ans est également envisagée, sous réserve des données obtenues dans le groupe des adolescents.
Valneva a également commencé à administrer une dose de rappel aux participants de l'étude de Phase 1/2 VLA2001-201 pour laquelle la société a déjà publié des résultats initiaux positifs en avril 20211. Ce rappel sera administré à chaque volontaire six mois après la première vaccination.
Valneva mène plusieurs essais en parallèle pour VLA2001. Outre l'étude "Cov-Compare", VLA2001 est par ailleurs testé chez des volontaires âgés dans l'étude VLA2001-304 en Nouvelle-Zélande ainsi que dans l'étude Cov-Boost, essai gouvernemental de format réduit dont le promoteur est l'hôpital universitaire de Southampton NHS Foundation Trust et qui ne fait pas partie de la soumission réglementaire effectuée par Valneva.
Valneva poursuit ses discussions avec la Commission Européenne concernant un potentiel contrat de fourniture de VLA2001. Le Groupe s'attelle également activement à étudier toute opportunité de fournir VLA2001 à d'autres clients, sous réserve de l'obtention de données positives pour l'essai Cov-Compare et d'une autorisation de mise sur le marché.

Trigano : +8% à plus de 180 euros après avoir réalisé au quatrième trimestre 2020/21 un chiffre d'affaires de 659,4 ME, en progression de 4,9% par rapport à l'exercice précédent qui avait bénéficié d'une très forte reprise après la fin des confinements en Europe. Sur l'année, le CA du groupe grimpe à 2.933,8 ME (+26% en variation courante). Grâce à la forte augmentation de ses capacités de production, en particulier pour la fabrication de fourgons aménagés, Trigano a réalisé un chiffre d'affaires en camping-cars de 2,2 Mds d'euros (+36,1%) et gagné des parts de marché.
Les ventes de caravanes (+21%), d'accessoires pour véhicules de loisirs (+79% ; +35,2% à périmètre constant), de remorques (+27,3%), de matériel de camping (+7,5%) et d'équipement du jardin (+18%) sont également restées très dynamiques sur l'exercice, tandis que celles de résidences mobiles (-6,4%) ont été affectées par l'attentiste des gestionnaires de terrains de camping lié à la crise sanitaire.

SMCP : +7%. Le groupe de prêt-à-porter a annoncé jeudi que son actionnaire majoritaire European TopSoho avait fait défaut sur un emprunt obligataire échangeable en actions SMCP d'un montant de 250 millions d'euros à son échéance du 21 septembre.

Valeo : remonte de 6% avec Atari et Guerbet après les comptes

Faurecia : +5%. Les investisseurs saluent une meilleure visibilité et une solide trésorerie du groupe, malgré une révision à la baisse de ses objectifs financiers dans un contexte de pénurie mondiale de semi-conducteurs. Faurecia a annoncé viser pour 2021 des ventes d'environ 15,5 milliards d'euros, contre au moins 16,5 milliards précédemment, et une marge opérationnelle comprise entre 6% et 6,2%, contre environ 7% auparavant. Il a aussi dit tabler sur un cash-flow net d'environ 500 millions d'euros cette année contre une précédente prévision supérieure à 500 millions.
L'équipementier français explique cette révision par l'abaissement des prévisions de production automobile mondiale en raison de l'impact plus important qu'attendu de la pénurie de semi-conducteurs qui génère une forte volatilité dans les programmes de production des constructeurs automobiles.
"Le 'warning' n'est pas surprenant compte tenu du nouveau scénario de production et même rassurant sur la partie cash", observe Oddo BHF.

EDF : +5% suivi de Quadient, Peugeot Invest

Plastic Omnium : +4% avec Albioma et Wavestone

Verallia : +3% suivi de Chargeurs et Séché

Manitou : +2% avec Renault, SoiTec, Nacon, Vivendi, Kering, Atos, STM, Safran, Ipsos et Amundi

Synergie (+1%) : Le résultat opérationnel s'est établi à 55,4 ME compte tenu d'amortissements d'incorporels limités à 2,8 ME. La charge financière de 0,5 ME se compose d'un coût de l'endettement financier net de 1,2 ME et d'un gain de change de 0,7 ME (effet de l'évolution de la parité euro/livre sterling). Après prise en compte d'une charge d'impôt de 19,5 ME (dont CVAE 3,7 ME), le bénéfice net consolidé s'établit à 35,4 ME (dont part du Groupe 32,7 ME) contre 10 ME en 2020, surperformant nettement le résultat de 2019 (27,2 ME).

Guerbet : (+6%). Le chiffre d'affaires du 1er semestre est de 363,1 ME, soit une croissance organique de +9,6% avec un second trimestre en forte accélération... La discipline budgétaire permet au groupe de générer un EBITDA de 62,3 ME contre 53,3 ME au 30 juin 2020. Le taux d'EBITDA / chiffre d'affaires s'élève à 17,1% contre 14,7% en 2020 et 15,4% en 2019. Fort de cette bonne performance, le résultat opérationnel au 30 juin 2021 s'établit à 34,8 ME contre 25,4 ME à période comparable en 2020. Il représente 9,6% du chiffre d'affaires du 1er semestre du contre 7% au 30 juin 2020. Le Résultat net du 1er semestre s'élève à 23,4 ME contre 8,2 ME au 30 juin 2020.

VALEURS EN BAISSE

Nicox (-4%) a annoncé les résultats de l'étude clinique de phase 2b Mississippi sur le NCX 4251 portant sur l'évaluation du NCX 4251, suspension ophtalmique de propionate de fluticasone à 0,1%, administrée une fois par jour, contre placebo, chez des patients présentant des épisodes aigus de blépharite. L'étude n'a pas atteint les critères d'évaluation principal et secondaires d'efficacité. Cependant, un signal d'efficacité potentielle du NCX 4251 a été observé.

DMS : -3% avec Erytech et 2CRSI

Orpea : -2% suivi de CGG

Alten (-1,5%) : Le résultat opérationnel d'activité s'élève à 137,1 millions d'euros, soit 9,8% du CA. La forte reprise d'activité sur le second trimestre et la maîtrise des coûts ont permis de retrouver plus rapidement qu'anticipé le niveau de marge. Le résultat opérationnel s'élève à 124,2 ME (soit 8,9% du CA). Il comprend 7,5 ME de paiements en actions (non cash) et 5,4 ME de coûts non récurrents, principalement constitués d'honoraires d'acquisition, de coûts de restructuration et de compléments de prix sur acquisitions. Après prise en compte du résultat financier, de la charge d'impôt pour, le résultat net part du Groupe s'établit à 89,3 ME.

Korian : -1% avec STEF, Casino, ADP et Neurones

©2021

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !