Cotation du 05/12/2019 à 18h05 CAC 40 +0,03% 5 801,55
  • PX1 - FR0003500008

Mi-séance Paris : le CAC40 retrouve les 5.400 pts !

Mi-séance Paris : le CAC40 retrouve les 5.400 pts !
Mi-séance Paris : le CAC40 retrouve les 5.400 pts !
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

Le CAC40 poursuit sur sa lancée et progresse à nouveau de 1,25% à 5.417 points, au plus haut depuis octobre dernier. Sur la base du cours de clôture d'hier, il affiche ainsi une progression de plus de 13% depuis le 1er janvier. Le rebond est même de près de 18% depuis le point bas touché en séance fin décembre, qui avait marqué une fin d'année 2018 chahutée.
Le vote du Parlement britannique en faveur d'un report du Brexit, avec plus de 200 voix d'écart, était anticipé par les marchés, mais il contribue à soutenir la tendance en Bourse de Paris ce midi... Ce vote donne le temps à Theresa May de tenter une troisième fois de faire ratifier par les parlementaires son accord de retrait de l'Union européenne, pourtant déjà rejeté à deux reprises et d'éviter le "no deal" redouté de tous.

ECO ET DEVISES

Concernant l'autre sujet d'inquiétude des investisseurs, le conflit commercial Chine/Etats-Unis, l'agence de presse Chine Nouvelle rapporte ce vendredi que le secrétaire au Trésor Mnuchin et le représentant au Commerce Robert Lighthizer se sont entretenus par téléphone avec le vice-Premier ministre chinois Liu He, qui mène les négociations pour Pékin, et que des "progrès substantiels" avaient été accomplis.
La Bourse de New York avait fini jeudi soir sur une note hésitante, après des informations faisant état d'un report possible de la signature d'un accord commercial sino-américain, au moins jusqu'en avril...

A suivre aux Etats-Unis :
- La Journée des Quatre Sorcières.
- L'Indice manufacturier 'Empire State' de la Fed de New York. (13h30)
- La Production industrielle américaine. (14h15)
- L'Indice du sentiment des consommateurs américains mesuré par l'Université du Michigan. (15h00)
- Le Rapport JOLTS concernant les ouvertures de postes. (15h00)

Europe :
- Indice final européen des prix à la consommation. (11h00)

La parité euro / dollar atteint 1,1325$. Le baril de Brent se négocie 67,40$.

VALEURS EN HAUSSE

Fermentalg : +5% avec Groupe Gorgé, Bastide et Jacquet

Korian : +4%. Fort de résultats 2018 supérieurs aux attentes et d'une forte dynamique de développement, Korian revoit à la hausse ses prévisions pour 2019, et vise désormais une croissance du chiffre d'affaires supérieure ou égale à 8%, soit 160 points de base de plus que celle enregistrée en 2018, et une marge opérationnelle supérieure ou égale à 14,5%, ce qui représente un gain de 20 points de base par rapport à 2018. Le Groupe relève également les objectifs du plan stratégique K-2020 et vise désormais pour 2021 un chiffre d'affaires d'au moins 4,2 MdsE, soit une croissance moyenne annuelle supérieure ou égale à 8% sur la période 2019-2021, et une marge d'Ebitda à 15,5%, en progression de 120 points de base par rapport à 2018.

Elior : +3% suivi de Iliad, TechnipFMC, FNAC-DARTY et Ipsen

ADP : +2,5%. En février, le trafic de Paris Aéroport est en hausse de 5,2% par rapport l'an passé avec 7,3 millions de passagers accueillis.

Eurazeo : +2% avec STM, Manitou, Valeo et Eramet

Orange : +1% suivi de PSA, Trigano, Edenred, Colas

Parrot : stable. Le groupe affiche, pour l'exercice 2018, un résultat net part du groupe de -111,2 MEn contre -38,2 ME en 2017. La perte nette atteint -27,4 ME au quatrième trimestre 2018. La perte opérationnelle ressort à -103,2 ME et le chiffre d'affaires à 109,2 ME, en recul de -28%. Parrot estime disposer à fin 2019 d'environ 100 ME de trésorerie et d'un portefeuille de sociétés et de participations de premier plan.

Bolloré : stable. Le résultat opérationnel s'établit à 1,301 MdE, en progression de +25% à périmètre et change constants (+17% en données publiées). Le résultat financier s'établit à 140 millions d'euros (119 ME en 2017). La part dans le résultat net des sociétés mises en équivalence non opérationnelles ressort à 172 ME (115 ME en 2017). Après prise en compte de -506 ME d'impôts, le résultat net consolidé s'établit à 1,107 MdE contre 2,049 MdsE pour l'exercice 2017, 1,012 MdE d'éléments d'impôts exceptionnels favorables concernant Vivendi. Hors ces éléments, le résultat net progresse de +7%. Le résultat net part du Groupe ressort à 235 ME (695 ME en 2017 compte tenu des éléments favorables de 2017).

VALEURS EN BAISSE

Mercialys : -3% alourdi par une note prudente chez Oddo, suivi de Rallye et de Riber

Ingenico : -1,5% avec Casino, Stef, Haulotte, Elis, Lagardere après son envol d'hier et Altamir

Sword Group : -1%. Le groupe anticipe en 2019 un chiffre d'affaires prévisionnel de 200 ME avec une marge d'EBITDA de 13%. Ce budget prend en compte une croissance organique de 12%.

Econocom : stable. Le résultat opérationnel courant (ROC) atteint 114,6 ME (154,4 ME en 2017). Cette évolution est essentiellement liée à l'activité Technology Management & Financing. Le taux de marge opérationnelle s'établit à 4%. Le résultat net, part du groupe s'élève à 39,4 ME, en baisse de -54,4% par rapport à 2017.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com