Cotation du 29/11/2021 à 18h05 CAC 40 +0,54% 6 776,25
  • PX1 - FR0003500008

Mi-séance Paris : le CAC40 reste en baisse mais préserve les 7.000 points

Mi-séance Paris : le CAC40 reste en baisse mais préserve les 7.000 points
Mi-séance Paris : le CAC40 reste en baisse mais préserve les 7.000 points
Crédit photo © Reuters

LA TENDANCE

(Boursier.com) — Le CAC40 reste actuellement sur une quatrième séance de baisse consécutive mais le recul est beaucoup plus modéré qu'en début de matinée. L'indice parisien perdait ce matin jusqu'à 1,4% en revenant sur les 7.000 points mais ne recule plus que de 0,4% à 7.075 points vers la mi-journée. Les valeurs technologiques et le luxe subissaient en début de séance des prises de bénéfices appuyées, ce qui est beaucoup moins le cas désormais.

Wall Street sera fermé jeudi pour Thanksgiving, et ne rouvrira vendredi que pour une demi-séance. Par conséquent, la journée de demain sera très dense du point de vue des publications économiques, avec notamment les commandes de biens durables, le PIB américain du troisième trimestre, la balance commerciale, les inscriptions au chômage, les stocks de grossistes, les ventes de logements neufs, les revenus et dépenses des ménages, l'indice du sentiment des consommateurs de l'Université du Michigan, l'indice de confiance des investisseurs de State Street et le rapport hebdomadaire sur les stocks pétroliers domestiques américains. Les Minutes de la dernière réunion monétaire de la Fed seront révélées demain dans la soirée.

VALEURS EN HAUSSE

* En tête du CAC40, Airbus reprend 1,4% à 110,3 euros. Airbus avait fait hier son entrée du titre dans la liste Convictions Large Cap des analystes d'ODDO BHF.

* Safran gagne aussi 1% à 112,7 euros. Barclays a revalorisé Safran de 129 à 134 euros ('pondération en ligne').

* Transgene (+5% à 2,7 euros) et NEC Corporation ont annoncé des premières données positives de TG4050, un vaccin thérapeutique individualisé ciblant les mutations tumorales propres à chaque patient (néoantigènes). Ces données démontrent l'immunogénicité du vaccin ainsi que les premiers signes d'activité clinique. Elles ont été générées dans le cadre de deux essais multicentriques de Phase I chez des patients atteints de cancer de l'ovaire et de cancer de la tête et du cou.

VALEURS EN BAISSE

* Dans le sillage des grandes valeurs américaines hier soir, les actions technologiques européennes évoluent en baisse, en particulier Soitec (-2,7%) et STMicro (-2,2%) à Paris.

* Capgemini abandonne 2,1% à 207 euros. Outre la baisse généralisée du compartiment technologique, la SSII fait également les frais d'une note d'Invest Securities qui a dégradé la valeur à 'neutre' avec une cible ajustée de 211 à 210 euros. Si la société a remarquablement résisté pendant la crise sanitaire avant de rebondir de façon non moins remarquable en 2021, la valorisation a été beaucoup plus vite que le relèvement des attentes et atteint aujourd'hui 17,6x en VE/EBITA NTM, +34% supérieure à la moyenne 5 ans (13,1x), alors même que les bases de comparaison vont devenir moins favorables et que la trajectoire du groupe devrait moins surprendre. Après une progression de +109% en absolu et de +68 points en relatif depuis le passage à l''achat' du broker en octobre 2020, le nouvel objectif ne permet plus de justifier d'un potentiel suffisant, souligne le courtier.

* Trigano plonge de 12% à 153 euros au lendemain de son point annuel. Le spécialiste des véhicules de tourisme est durement sanctionné malgré l'annonce d'une envolée de ses profits. Les investisseurs se focalisent en fait sur la prudence du management sur le nouvel exercice puisque ce dernier a averti que la forte progression de la demande ne se traduira pas par une augmentation proportionnelle des ventes en raison des difficultés d'approvisionnement qui limiteront fortement la croissance du chiffre d'affaires au premier semestre et peut-être au-delà. Les difficultés les plus pénalisantes concernent l'insuffisance de la production de bases roulantes liée à la pénurie mondiale de semi-conducteurs. Trigano est ainsi contraint de ralentir voire d'arrêter plusieurs lignes de fabrication de camping-cars pendant plusieurs semaines. Ces décalages de production pourraient concerner un volume de l'ordre de 5.000 véhicules au premier semestre. Trigano met en oeuvre des programmes d'actions qui lui permettront d'augmenter sa production dès que la situation de pénuries sera résolue.

* Hermès reculait de plus de 3% ce matin mais ne perd plus que 1% à la mi-journée à 1.626 euros.

©2021

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !