Cotation du 21/09/2018 à 18h05 CAC 40 +0,78% 5 494,17
  • PX1 - FR0003500008

Mi-séance Paris : le CAC40 reste bien orienté avec le secteur automobile

Mi-séance Paris : le CAC40 reste bien orienté avec le secteur automobile
Mi-séance Paris : le CAC40 reste bien orienté avec le secteur automobile
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

Après une ouverture timidement en hausse, le CAC 40 a vite pris de la hauteur pour finalement progresser de 0,8% à la mi-journée à 5.362 points. Sans repères boursiers américains après l'Independance Day hier, la bourse de Paris prolonge donc son rebond. C'est demain que les premières mesures contraignantes de droits de douane, annoncées par Donald Trump doivent se concrétiser. Intégrées par le marché, elles ne devraient pas surprendre. Il en serait tout autrement en cas de revirement américain de dernière minute, ce que certains observateurs n'excluent pas. D'autres pensent que ces premières mesures, qui portent seulement sur 34 Mds$ d'importations chinoises seront bien mises en place, mais pas les suivantes promises par Washington, les premières servant avant tout les négociations de l'administration américaine. En attendant, le secteur automobile soutient la tendance en Europe aujourd'hui sur des espoirs d'accalmie des tensions commerciales entre les Etats-Unis et l'Union européenne. Selon le 'Handelsblatt', l'ambassadeur américain en Allemagne a dit aux responsables de l'industrie automobile allemande que le président Donald Trump suspendrait ses menaces d'imposer des taxes douanières sur les importations de voitures de l'Union européenne si cette dernière levait celles sur les véhicules américains. Les Etats-Unis appliquent actuellement des droits de douane de 2,5% sur les voitures en provenance de l'UE mais Donald Trump a menacé le mois dernier de faire grimper ce taux à 20%. De son côté, l'UE impose des taxes de 10% sur les importations de voitures américaines.

VALEURS EN HAUSSE

* Profitant de ces informations sur un assouplissement des taxes douanières sur les importations de voitures de l'Union européenne qui concernent aussi les équipementiers, PSA Groupe grimpe de 3,5% à 20,7 euros et Renault avance de 2,3% à 75 euros. Michelin et Valeo gagnent aussi 2 à 3%.

* Sodexo bondit de 6,7% à 88,5 euros. Le groupe de restauration collective a confirmé ses objectifs annuels et fait état d'une croissance organique nettement supérieure aux attentes au troisième trimestre. Si la croissance interne a ralenti à 1,4% sur la période, "légèrement inférieure à la tendance du premier semestre", le consensus était positionné à +0,7%.

* Veolia grappille 0,7% à 18,64 euros. Kepler Cheuvreux vient de reprendre le suivi du groupe en adoptant une opinion "achat" et un cours cible de 22 euros.

* Signaux Girod bondit de 12% ce jeudi à 27 euros. Le groupe a annoncé hier soir la signature des accords de cession portant sur la vente de 100% du capital de la société SIP et de l'actif immobilier d'exploitation de cette dernière. La réalisation de la cession reste conditionnée à l'obtention par le groupe d'investisseurs du financement bancaire nécessaire pour procéder à l'acquisition. Il est envisagé, sous cette réserve, que la réalisation de la cession intervienne avant la fin du mois. En avril, le groupe expliquait que l'offre présentait une valeur d'entreprise minimum de 11,9 millions d'euros. Il était alors envisagé que le produit de cession soit employé "pour partie au recentrage des activités du groupe et pour partie à une distribution de dividende".

VALEURS EN BAISSE

* Pas de baisses significatives sur le CAC40 à part L'Oréal en repli de 1,2% à 208,4 euros. Le luxe est aussi en retrait avec de légères baisses pour LVMH et Hermès.

* Genomic Vision rend 27% à 1,26 euro après sa flambée des derniers jours. La société a prévenu que les résultats semestriels seront dégradés, avec des incertitudes sur la visibilité financière.

* Tarkett recule de 4% à 22 euros. Les interrogations sur le commerce international et celles sur le renchérissement des matières premières accaparent l'attention des investisseurs, de plus en plus réservés à l'égard du spécialiste des revêtements de sol et de surfaces sportives à destination des professionnels et des particuliers au regard de son profil internationalisé et cyclique. Ces inquiétudes se font d'autant plus pressantes que le groupe doit publier ses comptes du premier semestre le 25 juillet prochain, après avoir déçu le marché au 1er trimestre.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com