Cotation du 21/10/2021 à 09h33 CAC 40 -0,27% 6 687,64
  • PX1 - FR0003500008

Mi-séance Paris : le CAC40 reprend son souffle avant l'emploi américain

Mi-séance Paris : le CAC40 reprend son souffle avant l'emploi américain
Mi-séance Paris : le CAC40 reprend son souffle avant l'emploi américain
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

Fin de semaine plus calme et en léger repli pour le CAC40 après son gros rebond d'hier sur les 6.600 pts. L'indice de la bourse de Paris reperd 0,45% à 6.570 pts en milieu de journée. Hier soir, la Bourse américaine a progressé pour la troisième séance d'affilée, les investisseurs poussant un "ouf" de soulagement après un compromis trouvé au Congrès américain afin de relever temporairement le plafond de la dette jusqu'au 3 décembre prochain.

La hausse des rendements obligataires se poursuit d'ailleurs dans le sillage de l'accord sur la dette américaine. Le taux du T-Bond à 10 ans gagne encore 2,5 points de base, à 1,598%, au plus haut depuis le mois de juin.

Cet après-midi, il faudra suivre les chiffres mensuels de l'emploi détermineront probablement la couleur des indices. Le consensus 'Bloomberg' table sur 500.000 créations d'emplois en septembre, un taux de chômage en baisse à 5,1% et une hausse de 0,4% sur un mois du salaire horaire moyen. Des données très attendues dans la mesure où elles devraient déterminer le calendrier du "tapering" (réduction de ses achats d'actifs) de la Fed.

VALEURS EN HAUSSE

* Les valeurs pétrolières restent recherchées et TechnipFMC et Vallourec gagnent environ 4%. Les cours du pétrole sont repartis à la hausse après leur pause de mercredi, tandis que les cours du gaz naturel ont marqué le pas en Europe comme aux Etats-Unis. Le baril de Brent de la Mer du Nord grimpe à près de 83$. Le WTI est proche de son plus haut niveau depuis 7 ans à 79 $.

* TotalEnergies affiche la plus forte hausse des valeurs du CAC40, sur un gain de 1,1% à 43,15 euros. Le titre gagne plus de 4% sur la semaine.

* Verallia poursuit sur sa lancée avec un titre qui prend encore près de 3% à 31,8 euros. Ayant atteint ses précédents objectifs moyen terme avec un an d'avance, le spécialiste des emballages en verre pour les boissons et les produits alimentaires a profité hier d'une journée investisseurs pour présenter sa feuille de route stratégique 2022-2024. A taux de change et périmètre constants, la croissance organique des années 2022 à 2024 est attendue entre 4 et 6%, dont la moitié provenant des volumes et l'autre du prix/mix, et dans l'hypothèse d'une inflation modérée des coûts des matières premières et de l'énergie après 2022. La marge d'Ebitda ajusté est anticipée à 28-30% en 2024. Le free cash-flow cumulé serait d'environ 900 millions d'euros sur trois ans, avec des capex récurrents et stratégiques à environ 10% des ventes, et en incluant les investissements liés au CO2 et 3 nouveaux fours d'ici 2024.

* Xavier Niel poursuit sa montée au capital d'Unibail-Rodamco-Westfield (+2,9% à 63,8 euros). L'entrepreneur a déclaré à l'AMF avoir franchi en hausse, le 5 octobre, indirectement, par l'intermédiaire des sociétés par actions simplifiées Rock Investment et NJJ Market qu'il contrôle, les seuils de 20% du capital et des droits de vote de la société immobilière et détenir indirectement, 32.206.982 actions URW, représentant autant de droits de vote, soit 23,24% du capital et des droits de vote de cette société. M. Xavier Niel agit de concert avec les sociétés NJJ Holding, NJJ Market et Rock Investment qu'il contrôle et n'a pas l'intention de prendre le contrôle d'URW.

VALEURS EN BAISSE

* STMicroelectronics recule de 1,3% à 36,4 euros en cette fin de semaine en bourse de Paris. Outre la poursuite de la remontée des rendements obligataires qui pénalise l'ensemble du compartiment technologique, l'actualité autour du groupe franco-italien est également marquée par l'avertissement sur résultats d'AAC Technologies, l'un des fournisseurs asiatiques d'Apple. AAC, qui a chuté de 14% à Hong Kong, a expliqué son warning par l'impact des taux de change, les perturbations de la chaîne d'approvisionnement, la hausse des coûts, ou encore les retards et l'annulation de certains modèles de téléphones.

* Casino abandonne près de 4% à 22,5 euros en fin de matinée, plombé par le warning et le report de l'appel au marché de Cnova. Le report de la levée de fonds de Cnova est une "mauvaise nouvelle" pour Casino, car il supprime une source potentielle d'entrée de trésorerie pour le distributeur, qui tente de réduire davantage sa dette, explique Bryan Garnier. Il "reste à voir" si Casino devra financer le plan d'affaires de Cdiscount en interne ou revoir à la baisse les ambitions de sa division e-commerce. L'analyste souligne que Cdiscount et Casino ont attendu "aussi longtemps que possible pour éduquer les investisseurs" et augmenter la valorisation mais qu'ils ont "raté le train" à cause de la volatilité du marché, de la hausse des rendements et aussi parce que la nouvelle markerplace de Cdiscount en tant qu'activité de services n'a pas suffisamment d'expérience pour attirer les investisseurs.

* Alstom cède 0,3% à 31 euros. La Deutsche Bank a réduit sa cible de 48 à 43 euros ('acheter').

©2021

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !