Cotation du 07/12/2018 à 18h05 CAC 40 +0,68% 4 813,13
  • PX1 - FR0003500008

Mi-séance Paris : le CAC40 reprend 1,5%

Mi-séance Paris : le CAC40 reprend 1,5%
Mi-séance Paris : le CAC40 reprend 1,5%
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

L'heure est à l'apaisement! Le feu qui avait pris sur les marchés dans la crainte d'une guerre commerciale entre les deux premières puissances économiques de la planète est en train de s'éteindre et Wall Street, qui s'est octroyé un très significatif rebond de 3% hier, entraîne les autres places financière à l'image de Paris où le CAC40 reprend 1,5% à 5.140 points. L'indice parisien venait toutefois d'abandonner plus de 3% en trois séances. Les annonces viriles de taxes à l'entrée de produits étrangers laissent place, vraisemblablement, à des négociations commerciales pragmatiques, de quoi atténuer les craintes d'inflation et de croissance mondiale en danger. Les poids-lourds "technos", notamment, ont fortement rebondi hier soir, à l'instar de Microsoft (+7,5%), Intel (+6,3%) ou encore Apple (+4,7%).

VALEURS EN HAUSSE

* Casino (+4% à 39 euros) et sa filiale Monoprix ont signé un partenariat commercial avec Amazon visant à proposer les produits alimentaires de Monoprix aux clients du service Amazon Prime Now à Paris et dans sa proche banlieue cette année. Les produits alimentaires Monoprix seront disponibles sur l'application et sur le site Amazon Prime Now au travers d'une boutique virtuelle dédiée.

* Plus forte hausse du CAC40, STMicroelectronics reprend 3% à 19,2 euros. Le titre avait beaucoup souffert des menaces de guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine, de nature à pénaliser les ventes de produits électroniques comme les smartphones.

* Airbus gagne 2,3% à 95 euros. Le plus grand des appareils de la famille A320neo a convaincu un nouvel opérateur. Le groupe vietnamien FLC a signé un protocole d'accord pour équiper sa future compagnie Bamboo Airways avec 24 A321neo. Le transporteur débutera son exploitation en 2019 avec des appareils loués, avant de les remplacer progressivement par ses A321neo neufs. Très prisé actuellement, l'A321neo peut emporter jusqu'à 240 passagers sur une distance plus importante que n'importe quel autre monocouloir. Il est vendu au prix unitaire théorique de 129,5 millions de dollars, si bien qu'une commande de 24 appareils se chiffre à 3,11 milliards de dollars environ. Mais dans la pratique, les contrats sont négociés sur la base de tarifs bien plus faibles, souvent avec des ristournes allant de 40 à 60% selon le type d'appareil, sa configuration, la compagnie cliente et... l'habileté du négociateur.

* Air France (+1% à 9 euros) : l'intersyndicale durcit le ton face à sa direction, en appelant à des mouvements de grève les 3 et 7 avril, en plus de la date déjà programmée le 30 mars. Les représentants de 10 syndicats demandent une hausse de salaires de 6%, que la compagnie juge impossible à mettre en oeuvre sa compromettre sa stratégie.

* Euronext (+2% à 60 euros) : après Paris, Bruxelles, Amsterdam, Lisbonne et Londres, Euronext accueille Dublin parmi les places fortes, puisque l'opérateur boursier a bouclé le rachat de l'Irish Stock Exchange ce matin, lequel devient d'ailleurs Euronext Dublin. Le principe de l'opération avait été annoncé en novembre dernier pour 137 ME.

* Foncière des Régions (+1 % à 89,2 euros) a démarré des discussions exclusives avec Starwood Capital en vue de l'acquisition d'un portefeuille de quatorze hôtels quatre et cinq étoiles situés dans de grandes villes britanniques. La foncière estime que la transaction pourrait être finalisée d'ici la fin juin.

VALEURS EN BAISSE

* Neopost perd 2% à 21 euros après avoir chuté ce matin jusque sous les 20 euros. La marge opérationnelle annuelle a reculé de 18,6 à 18,2%. Cette année, le chiffre d'affaires devrait continuer à décroître de façon organique tandis que la marge opérationnelle courante se situerait autour de 18%.

* Seule baisse du CAC40, Unibail-Rodamco cède 1,1% à 181,4 euros.

* ABC Arbitrage (-1,7% à 6,94 euros) : Le bénéfice net part du groupe d'ABC arbitrage est passé de 30,5 millions d'euros en 2016 à 18,3 ME en 2017, à cause d'une activité courante bien moins dynamique, 38,5 ME contre 53,3 ME en 2016. Le contexte de marché était particulièrement défavorable, avec des niveaux records de faible volatilité.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com