Cotation du 22/08/2019 à 18h05 CAC 40 -0,87% 5 388,25
  • PX1 - FR0003500008

Mi-séance Paris : le CAC40 repasse les 5.300 pts, Airbus et EssilorLuxottica en forme

Mi-séance Paris : le CAC40 repasse les 5.300 pts, Airbus et EssilorLuxottica en forme
Mi-séance Paris : le CAC40 repasse les 5.300 pts, Airbus et EssilorLuxottica en forme
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

Dans un climat un peu moins tendu, le CAC40 rebondit de 1,31% à 5.303 points à la mi-journée. Contrairement à hier, l'indice parisien devra confirmer ses gains à la clôture sous peine d'enchaîner une quatrième séance consécutive dans le rouge. Le conflit commercial sino-américain et ses répercussions sur l'économie mondiale reste bien présent dans les salles de marché. Face à cette montée des risques, les Banques centrales indienne, thaïlandaise et néo-zélandaise ont réduit leurs taux d'intérêt ce matin. En Europe, la production industrielle allemande a reculé nettement plus que prévu en juin. Pas de quoi rassurer sur l'état de santé de la première économie européenne.

Dans ces conditions, le baril de pétrole lâche encore du terrain et le compartiment des ressources de base aligne une onzième séance de baisse en Europe. A l'inverse, l'or se distingue avec une once qui progresse d'environ 1% autour des 1.500$.

L'actualité entreprises est encore une fois assez limitée en cette première semaine d'août. On notera néanmoins les publications de quelques grands noms de la cote sur le Vieux continent. Des résultats peu reluisants pour les banques ABN Amro, Unicredit et Commerzbank. Le géant des mines et du négoce Glencore n'a guère plus séduit.

VALEURS EN HAUSSE

* Hexaom grimpe de 2,7% à 34 euros, porté par une publication intermédiaire encourageante. Malgré le contexte difficile dans la construction de maisons individuelles (CMI), le groupe a enregistré un chiffre d'affaires de 417,8 ME au 1er semestre 2019, en hausse de 1,7% par rapport à la même période de 2018. Dans le détail, l'activité Rénovation a progressé de 14,2% sur le semestre, une croissance drivée par la dynamique favorable du segment B2B, dont les prises de commandes avaient plus que doublé en 2018, tandis que l'activité CMI s'inscrit stable.

* LafargeHolcim avance de 2,6% à 42 euros. Une semaine après la publication de ses comptes du 1er semestre 2019, lesquels ont mis en évidence un doublement de son bénéfice malgré la contraction de son périmètre en Asie, le cimentier fait toujours l'objet d'ajustements de la part des analystes. Le dernier à dégainer est JP Morgan qui, dans une note envoyée ce jour à ses clients, a reconduit son opinion "surperformance", même si son objectif de cours est légèrement rogné, de 63 à 61 francs suisses.

* EssilorLuxottica s'adjuge 2,5% à 124 euros. Quelques jours seulement après l'annonce du rachat du groupe néerlandais GrandVision, le numéro un mondial des lunettes et verres optiques a encore de l'appétit. Dans un entretien accordé à 'Bloomberg', Hubert Sagnières affirme: "GrandVision n'était qu'un premier pas... Nous ne nous arrêterons pas là et nous avons les moyens de procéder à davantage d'acquisitions". Le vice-PDG délégué du groupe souligne que les investisseurs peuvent s'attendre à ce que le groupe développe aussi bien son réseau de détail et en ligne que ses moyens de production de lunettes. EssilorLuxottica veut s'étendre en Asie, Afrique et Amérique latine, a également précisé le dirigeant. MainFirst a par ailleurs initié le suivi du dossier avec un conseil 'surperformer' et un objectif de 140 euros.

* LVMH (+2,1% à 357,7 euros) et Hermès (+2,3% à 614,8 euros). Les valeurs de l'industrie du luxe profitent du regain d'appétit pour le risque des investisseurs pour reprendre un peu de hauteur.

* Airbus : (+2,2% à 122,6 euros). Le groupe devrait ouvrir une nouvelle ligne d'assemblage de l'A321neo à Toulouse, l'avionneur européen accélérant la refonte de son organisation industrielle dans la foulée de la fin du programme du très gros porteur A380 prévue en 2021, a rapporté Reuters.

* ArcelorMittal remonte modestement de 0,8% à 12,6 euros, profitant de la petite accalmie boursière du jour après l'escalade de la guerre commerciale entre Américains et Chinois... Le titre n'en reste pas moins proche de ses plus bas niveaux depuis trois ans en Bourse. Côté brokers, AlphaValue reste acheteur sur le dossier mais avec un cours cible ajusté de 16,90 à 15,70 euros. Kepler Cheuvreux est quant à lui repassé d'"acheter" à "conserver" avec un cours cible ajusté de 23 à 15 euros.

* Europcar Mobility Group grignote 0,6% à 5,7 euros. Le groupe a signé un accord avec les trois fondateurs de Fox Rent A Car, un des plus importants acteurs indépendants de location de véhicules aux Etats-Unis, pour acquérir 100% de son capital. Cette acquisition stratégique, qui sera la dernière du programme de M&A transformationnel du groupe débuté il y a 3 ans, marque une étape clé dans la mise en oeuvre de 'SHIFT 2023', sa feuille de route visant à atteindre 4 MdsE de CA et 15 millions de clients actifs à horizon 2023.

VALEURS EN BAISSE

* Carrefour perd 1,4% à 15,9 euros. L'actualité sectorielle est marquée par la publication trimestrielle d'Ahold. Les comptes du distributeur belgo-néerlandais, très présent aux Etats-Unis, sont ressortis globalement conformes aux attentes des analystes malgré la grève qui a touché ses magasins américains en avril. Le groupe a confirmé ses objectifs annuels.

* Bonduelle recule encore de 1% à 24,85 euros. Malgré la publication d'un chiffre d'affaires 2018-2019 conforme aux attentes à 2 777,1 millions d'euros, stable d'une année sur l'autre, et la confirmation de l'objectif d'une stabilité de la rentabilité opérationnelle courante à périmètre et change constants sur l'exercice écoulés, le groupe agroalimentaire a fait état de vents contraires pour le nouveau millésime, avec en particulier l'impact des canicules sur les récoltes actuelles.

* Publicis rend 0,5% à 41,5 euros, au plus bas depuis la fin 2012 en bourse de Paris, alors que le numéro trois mondial de la publicité a revu, mi-juillet, son objectif de croissance annuelle.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com