Cotation du 20/09/2019 à 18h05 CAC 40 +0,56% 5 690,78
  • PX1 - FR0003500008

Mi-séance Paris : le CAC40 recule mais préserve les 5.400 points

Mi-séance Paris : le CAC40 recule mais préserve les 5.400 points
Mi-séance Paris : le CAC40 recule mais préserve les 5.400 points
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

Les prises de bénéfices du jour (-0,5% en fin de matinée) ne viennent pas à bout des 5.400 points, le CAC40 se maintenant légèrement au-dessus de ce niveau. Le CAC40 reste sur 3 progressions supérieures à 1% lors des 4 dernières séances, dont celle d'hier (+1,70%), consécutive à la bonne tenue de Wall Street et à l'interprétation des "Minutes" de la Fed.

C'est aujourd'hui le coup d'envoi du symposium de Jackson Hole, avec en point d'orgue le discours, demain, de Jerome Powell, le patron de la Fed. Comme chaque année, les investisseurs vont y guetter les éléments forts des politiques monétaires pour les prochains mois, mais cette année, le rendez-vous prend un tour particulier alors que la Fed et la BCE sont à un tournant de leur politique.

Alors que la baisse de taux de juillet est perçue comme un ajustement, la Fed pourrait désormais s'engager dans un cycle de baisses... C'est ce qu'on retient des "Minutes" de la Fed publiées hier, ce qui n'était pas forcément évident lors du dernier discours du patron de la Fed. Les "Minutes" publiées hier montrent que certains responsables ont défendu le scénario d'une baisse plus agressive, d'un demi-point. Cette idée a été abandonnée pour ne pas donner le sentiment que la Fed ouvrait la voie à de nouvelles réductions de taux. Aujourd'hui peu de place pour l'incertitude à court terme : quasiment 100% des investisseurs s'attendent à une baisse d'un quart de point des taux en septembre selon le baromètre de CME Group...

VALEURS EN HAUSSE

* Renault prolonge sa hausse de 1% à 51 euros. Selon le quotidien 'Il Sole 24 Ore', les discussions entre le président du constructeur au losange, Jean-Dominique Senard, et le directeur général de Nissan, Hiroko Saikawa, se sont intensifiées ces dernières semaines, ce qui pourrait relancer les négociations avortées en vue d'une fusion entre les groupes automobile français et italien.

* A l'image de ses concurrentes européennes mais également de la Société Générale, BNP Paribas (+0,7% à 40,9 euros) va tailler dans ses effectifs. Selon les informations du 'Monde', la banque va supprimer environ 500 postes dans sa filiale de conservation de titres en France (BNP Paribas Securities Services), soit environ 20% des équipes de l'entité. "Le programme envisage une réduction du nombre de postes en France à horizon trois ans", souligne pour sa part la BNP, sans chiffrer l'ampleur de cette réduction, tout en précisant qu'il n'y aura aucun départ contraint. Dans un message adressé aux salariés et repris par le quotidien, la direction estime que "cette évolution des effectifs en France est rendue nécessaire par la forte pression sur notre coefficient d'exploitation et le durcissement des conditions de marché". Du côté des syndicats, l'heure est à l'inquiétude : "Nous ne voyons pas comment la direction peut faire partir près d'un quart de son staff sans un plan de départs volontaires. La mobilité interne a ses limites", explique ainsi au journal un représentant syndical de BP2S.

* CBo Territoria (+2,6% à 3,57 euros) : affiche pour le premier semestre 2019 un chiffre d'affaires de 48,4 millions d'euros, en hausse de 21,3%. Sur la période, l'activité de Foncière (activité phare du groupe) poursuit sa croissance avec des revenus locatifs bruts de 10,7 ME, en hausse de 8,5%. Pour l'activité de Foncière, CBo Territoria relève de 1 point, à 5%, son objectif de croissance annuelle des loyers bruts à 21,4 ME.

VALEURS EN BAISSE

* TechnipFMC régresse de 0,3% à 21,6 euros alors que le groupe vient pourtant d'annoncer la signature d'un beau contrat EPCI pour le projet Shell PowerNap dans le Golfe du Mexique. Le contrat est décrit comme "important", ce qui signifie pour TechnipFMC un deal allant de 75 millions à 250 millions de dollars. Le fournisseur de services dans le domaine de l'énergie a donc remporté ce contrat intégré de conception, fourniture, construction et installation (iEPCI) auprès du groupe anglo-néerlandais Shell pour le projet PowerNap, situé dans le golfe du Mexique. TechnipFMC concevra, fabriquera et installera du matériel sous-marin, y compris des systèmes d'arbres sous-marins, des contrôles de distribution sous-marins, des contrôles de surface, des câbles et des connecteurs pour trois puits, en plus de la fourniture de 20 miles d'ombilicaux et de conduites de production.

* Elis cède 0,9% à 15,9 euros. JPMorgan a entamé le suivi avec une recommandation à "neutre" et un objectif de cours de 17 euros.

* Parmi les plus fortes baisses du CAC40, Kering et LVMH reculent de 1,3%. LVMH avait cependant repris près de 4% hier. Cette variation du grand poids lourd du CAC40 qui est largement la première pondération de l'indice de la bourse de Paris devant L'Oréal (-1,5%), amplifie donc la tendance.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com