Cotation du 19/08/2019 à 18h05 CAC 40 +1,34% 5 371,56
  • PX1 - FR0003500008

Mi-séance Paris : le CAC40 rebondit, Vivendi à l'honneur

Mi-séance Paris : le CAC40 rebondit, Vivendi à l'honneur
Mi-séance Paris : le CAC40 rebondit, Vivendi à l'honneur
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

Le marché parisien accentue son rebond à la mi-journée avec un CAC40 qui grimpe désormais de 0,93% à 5.290 points. Une 'performance' qui n'efface toutefois pas la chute des deux dernières séances, séquence au cours de laquelle l'indice a perdu plus de 5,5%. Les tensions commerciales sino-américaines, à l'origine de la consolidation des derniers jours, restent dans toutes les têtes. Alors que Steven Mnuchin, le secrétaire au Trésor américain, a accusé la Chine de manipuler sa monnaie et de violer ainsi l'engagement pris au G20 de s'abstenir de toute dévaluation compétitive, Pékin a indiqué ce matin "que la récente dépréciation du yuan a été décidée par le marché et non manipulée par la Chine"... La Banque populaire de Chine a par ailleurs effectué un geste d'apaisement en fixant un taux pivot pour le yuan au-dessus du niveau attendu par le marché, ce qui a été interprété comme une volonté de stabiliser sa devise. Elle a par la suite assuré qu'elle souhaitait maintenir le yuan à un niveau "raisonnable et équilibré".

Du côté des entreprises, l'actualité est plus limitée en ce début août. Vivendi occupe le devant de la scène après avoir annoncé mener des négociations préliminaires avec Tencent Holdings en vue de lui céder une participation de 10% dans Universal Music Group. Bonduelle est chahuté après ses derniers résultats alors que Vilmorin gagne du terrain après sa présentation annuelle.

VALEURS EN HAUSSE

* Marie Brizard Wine & Spirits s'envole de 10% à 2,1 euros. Le groupe a annoncé la signature d'un projet de cession de son entité polonaise de distribution, Sobieski Trade, au Polonais United Beverages.

* Vivendi bondit de 6,7% à 25,6 euros. Très attendue par les opérateurs, l'opération UMG est lancée. Le groupe de divertissements est entré en négociations préliminaires avec Tencent Holdings en vue de lui céder une participation de 10% dans Universal Music Group. Tencent dispose d'une option d'un an pour acheter 10% supplémentaires du capital de la première maison de disques mondiale aux mêmes conditions. La transaction valorise UMG 30 milliards d'euros sur une base totalement diluée.

* Europcar Mobility Group remonte de 4,8% à 5,7 euros après être tombé lundi sur un nouveau plancher. Le flux acheteur sur le loueur de voitures est à relier à une note de Goldman Sachs qui est passé de 'neutre' à 'acheter' sur le dossier. Le broker estime que les défis structurels auxquels doit faire face l'entreprise sont désormais pleinement reflétés dans le cours. Les risques au niveau du bilan sont considérés comme limités par rapport à ceux des pairs et GS y voit ainsi une belle opportunité. L'objectif est ajusté de 9,5 à 8 euros.

* Vilmorin prend 3,5% à 50,2 euros, les investisseurs saluant les derniers chiffres du groupe. Le semencier a annoncé un chiffre d'affaires annuel consolidé en hausse de 3,3%, "significativement au-delà de l'objectif fixé" (soit 2% à 3% de progression) et ajoute que le résultat net annuel sera en légère hausse.

* Renault (+3,2% à 51,3 euros) continue à être porté par le retour des spéculations liées à un éventuel rapprochement avec Fiat Chrysler Automobiles. Mike Manley, administrateur délégué du constructeur américano-italien a déclaré hier que son groupe était prêt à discuter alliance avec des concurrents, Renault en tête, tout en ajoutant que la société pouvait également poursuivre sa route en solo.

* Air France KLM progresse de 2,4% à 10,1 euros et poursuit sa belle série haussière. Bernstein a rehaussé à 'performance de marché' sa recommandation sur la valeur, estimant que le groupe devrait tirer profit de couvertures de carburant avantageuses qui compenseront ainsi toute pression sur les coûts ou éventuelle faiblesse des revenus. Selon l'analyste Daniel Roeska, la société a également une stratégie ambitieuse, bien que raisonnable.

* LVMH avance de 2,4% à 351,3 euros. Le groupe de luxe a été durement secoué au cours des deux dernières séances avec un passif de près de 10%. Outre le rebond technique, le flux acheteur du jour est à relier à deux notes favorables d'analystes. Bernstein a en effet relevé à 'surperformer' son opinion sur le dossier en visant 360 euros contre 351 euros précédemment. Alphavalue est de son côté passé de 'réduire' à 'accumuler' malgré une cible réduite de 384 à 375 euros.

VALEURS EN BAISSE

* Bonduelle lâche 4,8% à 24,7 euros. Malgré la publication d'un chiffre d'affaires 2018-2019 conforme aux attentes à 2 777,1 millions d'euros, stable d'une année sur l'autre, et la confirmation de l'objectif d'une stabilité de la rentabilité opérationnelle courante à périmètre et change constants sur l'exercice écoulés, le groupe agroalimentaire a fait état de vents contraires pour le nouveau millésime, avec en particulier l'impact des canicules sur les récoltes actuelles. Les perspectives annoncées sont ainsi teintées de prudence.

* Eutelsat recule de 0,6% à 16,1 euros, s'acheminant ainsi vers une sixième séance consécutive dans le rouge. A l'origine des dégagements du jour, une décision de broker : HSBC a dégradé sa recommandation sur l'opérateur satellitaire d'"acheter" à "neutre" tout en abaissant son objectif de 19,5 à 18,5 euros.

* Pernod Ricard rend 0,1% à 153,4 euros après l'acquisition de Firestone & Robertson Distilling, propriétaire de la marque TX, une gamme de whiskeys basée à Fort Worth. Avec cette acquisition, Pernod Ricard étend son portefeuille de marques aux Etats-Unis.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com