Cotation du 20/05/2022 à 18h05 CAC 40 +0,20% 6 285,24
  • PX1 - FR0003500008

Mi-séance Paris : le CAC40 poursuit son rebond

Mi-séance Paris : le CAC40 poursuit son rebond
Mi-séance Paris : le CAC40 poursuit son rebond
Crédit photo © Reuters

LA TENDANCE

(Boursier.com) — Le CAC40 confirme sa reprise, en hausse de 0,5% autour de 7.220 points vers la mi-journée. Une tendance qu'il faudra confirmer cet après-midi lors de la publication des chiffres mensuels des prix à la consommation aux Etats-Unis, qui s'annoncent cruciaux aux yeux des investisseurs. Le consensus Reuters attend en hausse de 7% sur un an, ce qui serait un plus haut de près de 40 ans.

En attendant, les marchés financiers ont été quelque peu rassurés mardi par l'audition de Jerome Powell devant le Sénat américain, dans le cadre de sa nomination par Joe Biden à un second mandat de 4 ans à la tête de la banque centrale américaine. Le président de la Fed s'est montré assez convaincant en assurant que l'institution monétaire était en capacité de juguler l'inflation, en relevant ses taux directeurs et en commençant à réduire son bilan cette année.

Face aux sénateurs, Jerome Powell a confirmé sans grande surprise que la Fed s'apprêtait à entamer la normalisation de sa politique monétaire. L'économie américaine, désormais en phase de reprise solide, n'a "plus besoin et ne veut plus" des politiques ultra-accommodantes justifiées par la crise sanitaire du coronavirus, a-t-il fait remarquer. Il a souligné que l'économie se développe à son rythme le plus rapide depuis de nombreuses années et que le marché du travail demeure solide malgré la vague du variant Omicron.

La saison des résultats du quatrième trimestre démarre dans quelques jours seulement à Wall Street avec les banques. Selon FactSet, les bénéfices du S&P 500 devraient augmenter de 21,7% en glissement annuel au quatrième trimestre. Cela marquerait le quatrième trimestre consécutif de croissance des bénéfices supérieure à 20%, bien que cela représente un ralentissement par rapport à la croissance de près de 40% observée au troisième trimestre, 91% au deuxième trimestre et 52% au premier trimestre.

VALEURS EN HAUSSE

* TotalEnergies gagne 2,2% à 48,65 euros. A 84 dollars le Brent, le baril de pétrole n'est pas loin de retrouver ses plus hauts de l'automne dernier.

* D'autres valeurs pétrolières se distinguent : TechnipFMC reprend 6% et CGG près de 5%.

* Rexel s'adjuge 6,4% à 20,1 euros. Les investisseurs saluent les dernières annonces du leader mondial de la distribution professionnelle de matériel électrique. Le groupe a en effet indiqué avoir dépassé ses objectifs pour l'année 2021 à la faveur d'une activité commerciale meilleure qu'attendu lors du quatrième trimestre ainsi qu'à sa focalisation sur la marge brute et la discipline des coûts. La croissance des ventes de la société (à jours constants) devrait ainsi avoir atteint 15,3% l'an dernier (contre une prévision comprise entre 12% et 15%), tandis que la marge d'Ebita ajusté est estimée à 6,2% pour 2021 contre une prévision de 5,7%.

* FDJ reprend 1% à 38,3 euros ce mercredi, malgré Morgan Stanley qui a dégradé le dossier à 'sous-pondérer' avec un objectif de cours ramené de 43 à 39 euros.

* OVHcloud (+4,5% à 25,6 euros) a publié un chiffre d'affaires consolidé de 187 millions d'euros pour le premier trimestre de l'exercice 2021-2022, en hausse de 13,9% par rapport au premier trimestre de l'exercice précédent en données publiées et de 13,5% en données comparables.

VALEURS EN BAISSE

* Renault (-2,2% à 32,9 euros) ainsi que ses filiales Nissan et Dacia devraient être confrontés prochainement à une action collective en justice de la part d'automobilistes victimes de pannes de moteurs essence 1.2 TCe équipant leurs véhicules. Selon le 'Journal du Dimanche', une action collective devait être déposée dès mardi à l'initiative de l'avocat Me Christophe Lèguevaques, qui réclame un rappel général des véhicules concernés.

* Nexity abandonne près de 4% à 39,1 euros. La pression vendeuse sur le groupe immobilier est à relier à une note d'Oddo BHF qui a dégradé le titre à 'neutre'. L'analyste évoque d'excellents fondamentaux mais une croissance en 2022 probablement plus limitée et une dette attendue en hausse.

* STM recule de 1,4% à 42,3 euros ce mercredi, alors que CFRA a dégradé le dossier à 'conserver' et a abaissé sa cible de 53 à 46 euros après un parcours irréprochable en 2021.

©2022

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Actualités CAC 40

Aucune actualité disponible.
Plus d'actualités